ACTUALITES

Fibre optique : les règles de raccordement sont désormais plus simples

Vous ne le savez peut être pas, mais le déploiement de la fibre en France n'est pas toujours simple.

Ce n'est pas un hasard si nous sommes à la traîne comparés à de nombreux pays en termes de nombre d'abonnés.

Oui, ce n'est pas un scoop, mais la concurrence que se font les opérateurs ne nous est pas toujours bénéfique.

Le problème est que pour acheminer l'Internet à haute vitesse jusque chez vous il faut installer des câbles optiques dédiés.

Et bien évidemment cela a un coût non négligeable que prennent en compte les opérateurs qui veulent rentabiliser l'investissement par rapport au nombre de foyers susceptibles de souscrire un abonnement.

Je sais ce que vous allez me dire : c'est une évidence ! 

Sauf que, et je ne le savais pas, les câbles ne sont pas tous souterrains, certains se situent sur des voies aériennes, en d'autres termes : sur des poteaux.

Je sais ce que vous allez (encore) me dire : mais où est le problème ?

Ben, en fait plus il y a de câbles sur ces poteaux, et plus il faut vérifier que ces derniers sont assez solides pour les supporter.

Oui, sans vouloir être trop technique (ou barbant…) il faut prendre en compte et entre autres, les conditions climatiques rigoureuses, le poids total des câbles, la vétusté du poteau lui-même, la cohabitation avec des câbles électriques, etc.

La problématique des poteaux en doublon

 

Jusqu'en décembre 2021, lorsqu'un nouvel opérateur arrivait dans une zone, il devait obligatoirement réaliser ce que l'on appelle un calcul de charges.

En gros, je l'ai expliqué plus haut, s'assurer que tout ce beau monde ne se casse pas la figure après la pose des nouveaux venus. bg

C'était d'autant plus dommage, qu'en plus du coût de ces tests & analyses, cela demandait du temps et repoussait de plusieurs mois ou années la pose finale.

Ce qui fait que souvent, plutôt que de s'embêter, les opérateurs installaient parfois des poteaux supplémentaires ! :wacko:  

Situation ubuesque s'il en est, c'était idiot, coûteux de ne pas utiliser des poteaux existants sans parler de la défiguration des paysages…

Vous l'avez sans doute remarqué, j'utilise l'imparfait depuis quelques lignes.

Eh bien la bonne nouvelle est que, comme l'a relayé le site MonPetitForfait, la ministre de la Transition écologique et le secrétaire d’État à la Transition numérique ont pris par arrêté au mois de décembre dernier, une nouvelle mesure visant à faciliter le déploiement de la fibre optique via les poteaux électriques, en exonérant de calcul de charge les poteaux du réseau électrique aérien basse tension n'accueillant pas déjà de câbles optiques.

En gros, certains poteaux existants, pour lesquels il est établi que leur structure est suffisamment robuste, pourront accueillir des câbles optiques évitant ainsi de doubler les installations.

Je ne suis pas un technicien, je vous donne l'information telle que je l'ai comprise, n'hésitez pas à me corriger si vous aviez des infos plus précises.

Toujours est-il que c'est fou de penser à toutes ces complications que doivent parfois subir les opérateurs pour acheminer ce qui devrait nous être à tous déjà accessible depuis de nombreuses années : un accès Internet sans ralentissements.

Voilà, vous avez tout.

Christophe :bye:

Rejoignez la Communauté d'SOSPC et profitez de contenus et d'avantages exclusifs à partir d'1,70 € / mois avec l'abonnement annuel ! Plus d'infos en cliquant ICI. 😀

Christophe. Administrateur.

S’abonner à cette discussion
Notifier de
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
6
0
Seuls les abonnés Premium peuvent déposer un commentaire.x