AZAMOS Linux

Installer, paramétrer et utiliser Linux Mint (partie 3/3)

Nous voici à la troisième et dernière partie de notre trilogie. Ce dernier volet va être dense, mais découpé en plusieurs mini-tutos, vous permettant d’y aller tout tranquillement. Ici nous découvrirons ensemble les différents réglages et aussi explorerons les choses les plus pratiques pour que votre expérience sur Linux Mint soit la plus bénéfique possible. :-)

La Team Linux d’SOSPC [Mia, Darksky, Didier, Visio3 et moi-même AZAMOS] va donc vous présenter chacun son tour ces différents points.

Assez blablaté, commençons, et c’est AZAMOS qui s’y colle en premier.  :-)

***

TIMESHIFT

 

Timeshift, c’est l’utilitaire qui crée des points de restauration automatiques, permettant au besoin de revenir quelques heures, jours, semaines, voire mois en arrière selon les paramétrages choisis.

Mais avant d’aller plus loin, une petite astuce qui va vous servir pendant toutes les phases d’application de ce tutoriel.

ASTUCE : vous avez créé lors de votre installation de Linux Mint un mot de passe « Administrateur ». Il contribue grandement à votre sécurité car sans ce mot de passe il n’est pas possible de faire des installations ou des modifications importantes sur votre Système.

Toutefois ici vu que l’on va toucher et installer plein de choses en très peu de temps, obligeant donc de taper souvent le mdp admin, on va se créer un petit fichier texte avec ce mot de passe, il suffira de le copier, puis de le coller au moment où l’interface le demandera.

Et donc, on ouvre un fichier texte, on y tape son mot de passe, et on l’enregistre sur le Bureau comme cela après les redémarrages du PC on pourra le copier à nouveau.

  • Voici par exemple celui que j’ai faiT puis enregistré sur mon Bureau :whistle: =>

(toute ressemblance avec le prénom de quelqu’un de très connu sur SOSPC est totalement volontaire et pas du tout fortuite ! bg )

Notre mdp « copié », attaquons.

  • Sur le Bureau au démarrage de notre ordinateur apparaît donc le panneau « Accueil » =>

  • On clique à gauche sur l’onglet « Premiers pas » (qui porte bien son nom  ;-) ) et à l’aide de l’ascenseur à droite on descend pour trouver les 3 choses que vous allez voir avec moi =>

  • Ici on va voir en premier Timeshift ; cliquez sur le bouton « Lancer » et apparaît la petite fenêtre demandant notre mot de passe administrateur =>

On y colle notre mot de passe (ou pour les masos vous le tapez au clavier bg ) et on valide.

NOTA : pour tout le reste de notre tutoriel on ne vous remettra généralement pas de captures de cette phase d’identification pour ne pas trop alourdir l’article.  ;-)

  • Et apparaît =>

  • Cliquez directement sur « Terminé », ensuite vous aurez ceci =>

  • Après avoir cliqué en haut sur « Paramètres » =>

Voici le Planning, qui comme vous l’avez compris sert à régler la fréquence des points de restauration. Par défaut c’est « Quotidienne » qui est coché, avec les 5 dernières sauvegardes les plus récentes qui seront conservées, les plus anciennes étant effacées au fur et à mesure.

  • Mais vous pouvez bien entendu paramétrer à votre convenance ; voici comment je règle personnellement =>

Après chacun fait comme il veut, sachant que ces sauvegardes prennent pas mal de place sur votre disque dur ; alors ne soyez pas trop gourmand.  ;-)

  • Une fois fait, on valide et on passe à ceci =>

Naturellement c’est tout vide ; on va donc créer notre toute première sauvegarde en cliquant sur le bouton « Créer ».

Notez les 2 autres boutons que je vous ai entourés en bleu. Dois-je vous expliquer à quoi ils serviront (peut-être) un jour ou l’autre ? ;-)

  • Se lance alors la création du point de restauration =>

Entourée en bleu une estimation du temps restant ; dans mon cas, et c’est souvent ainsi, le temps réel est plus court : moi cela n’a duré que 1 minute 30 environ (vieux PC mais avec SSD tout neuf). :yes:

  • Voilà, notre premier point de restauration manuel a été créé, plus qu’à fermer la fenêtre =>

Naturellement vous n’aurez plus à refaire cette opération en temps normal, les autres points se créeront automatiquement sans vous. Mais c’est bien utile à connaître si par exemple vous voulez effectuer de gros changements/tests sur votre ordinateur et que vous vouliez en cas d’erreur revenir à quelques minutes avant.  :-)

Passons à la suite.  :-)

***

LE GESTIONNAIRE DE PILOTES

 

  • Ici cela va être rapide et très simple. On revient sur notre panneau d’accueil (ou si vous ne le retrouvez pas, allez taper « pilotes » dans la barre de recherche située en haut du « Menu » (alias le bouton « Démarrer » de Windows, situé en bas à gauche de votre écran :yes: ) et l’on clique sur « Lancer » =>

Après une recherche, qui peut durer de quelques secondes à 1 minute, s’afficheront 2 cas possibles :

  • 1) pas de pilote disponible =>

Ne nous reste alors qu’à fermer.

  • 2) des pilotes sont disponibles =>

Ici c’est pour la carte graphique, le pilote « xserver-xorg » étant celui utilisé par défaut actuellement. Je ne vais pas m’étendre ici sur le sujet, mais si vous voulez utiliser celui du dessus, il faudra le sélectionner, puis valider, ensuite patienter, et à la fin effectuer un redémarrage de l’ordinateur.

Voilà, la partie « Pilotes » est finie, passons à la suite, c’est-à-dire les mises à jour:-)

***

LE GESTIONNAIRE DE MISE A JOUR

 

On attaque sans nul doute la partie la plus importante : les mises à jour de votre système

et de vos logiciels !

Et oui, contrairement à Windows qui au travers de son utilitaire « Windows Update » ne propose QUE des Maj pour les produits Windows, celui de Linux Mint propose des mises à jour de la grande majorité des logiciels tiers, tels que : Firefox, Java, VLC, Thunderbird, Skype, Gimp, … Euhhh, ben quasi tous les logiciels et utilitaires que vous avez nativement + ceux que vous installerez dans le futur en fait. :yahoo:

Et donc fini de chez fini les petites fenêtres en bas à droite de votre écran vous disant « Mettez à jour Adobe Reader », « Mettez à jour Java », etc… Tout ça c’est du passé !

Tout se passe via le « Gestionnaire de mise à jour » : elle est pas belle la vie ? :yahoo:

  • Donc on lance notre application =>

(on peut le lancer en cliquant sur le petit bouclier blanc en bas à droite de votre écran aussi  ;-) )

  • Puis on valide simplement la fenêtre suivante =>

  • Et là, attention =>

  • On ne se précipite pas sur le bouton « Appliquer la mise à jour », mais plutôt en haut à droite sur « Oui », ceci pour paramétrer les serveurs de mises à jour afin d’avoir les locaux, généralement plus adaptés et rapides. =>

  • Les drapeaux sont sans équivoque ici, et donc pour changer tout cela on va cliquer sur le premier des 2 pour arriver sur cette fenêtre =>

  • Mes 3 serveurs nationaux sont pour le moment regroupés ; remarquez à droite le débit en cours de détection : naturellement on prendra le serveur de notre nationalité le plus rapide, donnant ceci pour moi une fois sélectionné et le bouton « Appliquer » enfoncé =>

  • On renouvelle la même opération avec le second serveur, ceci donnant à la fin cela =>

Attention, pensez à bien valider tout en bas ; une petite fenêtre de téléchargement apparaîtra quelques secondes, patientez le temps que cela se fasse. À la fin vous pouvez fermer la fenêtre.

  • Nous revoici revenus sur la première interface où cette fois on applique la mise à jour =>

  • C’est très rapide, et voici nos mises à jour =>

Remarquez entouré en bleu : 74 mises à jour, pour un poids total de 282 Mo.

Je vous le dis tout de suite, normalement ce seront les seules mises à jour du moment ; comparées aux Maj de Windows lors d’une nouvelle installation qui font plusieurs Go, là il n’y a pas photo…

et je vous laisse la surprise de la vitesse de téléchargement et d’installation : c’est le jour et la nuit ! :yahoo:

  • On clique donc sur le bouton « Installer les mises à jour » ; apparaît une petite fenêtre que l’on valide sans se poser de question =>

Et là on se précipite à la machine à café en courant ventre à terre (ou aux toilettes selon l’envie bg ), pour vite revenir, car si sous Windows on avait le temps d’aller faire un tennis, aller faire ses courses du mois, ou bien lire l’œuvre complète d’Émile ZOLA (nan, j’chui pô mauvaise langue :whistle: ), et sauf à avoir une connexion Internet complètement moisie, vous serez sidérés de la rapidité de l’opération. :yes:

  • Donc quelques minutes après (perso ici ça m’a pris 2 minutes 15, téléchargement et installation faits) =>

Comme demandé on redémarre l’ordinateur.

Ok, je ré-enfonce le clou : pas de « 1 %, veuillez ne pas éteindre l’ordinateur »… « 3 %, veuillez ne pas éteindre l’ordinateur »… qui dure des plombes (et on se relit l’œuvre de Karl Marx traduite en chinois pour patienter). C’est un redémarrage tout ce qui a de plus normal, sans délai. :yahoo:

  • Nous revoici sur le Bureau, où tout est bon, plus de petit point rouge sur l’icône en forme de bouclier du gestionnaire de mise à jour en bas à droite =>

Avant de vous quitter pour laisser la parole aux autres membres de la Team Linux, pensez à bien faire vos mises à jour : dès que vous voyez un petit point rouge sur l’icône, faites-les, c’est important.

Et des mises à jour vous en aurez très souvent, le monde Linux étant très très réactif pour proposer des correctifs de sécurité, ou des améliorations. Mais vu la simplicité et la rapidité, c’est limite jouissif de les faire. :yes:

Je laisse la parole à notre cher Darksky (du plat pays  ;-) ) pour la suite.

***

LE PARE-FEU

 

Merci beaucoup AZAMOS :-)

Maintenant que votre Système est à jour, que les pilotes sont installés et que Timeshift est prêt à vous sauver en cas de pépin, voyons comment sécuriser un peu plus votre système.

Configurer le pare-feu

S’il y a bien quelque chose qui est important, quel que soit le Système, c’est la sécurité.

Et bien que Linux soit réputé plus sûr que Windows, il est nécessaire de rester prudents et d’y prêter attention.

Par défaut, le pare-feu intégré à Mint n’est pas activé (ne me demandez pas pourquoi, je n’ai jamais trouvé la réponse).

Voici comment l’activer, juste après votre installation de Mint, depuis la fenêtre de bienvenue.

  • Au démarrage du système, vous avez donc cette fenêtre :

  • Cliquez sur la rubrique « Premiers pas » dans la colonne de gauche, et descendez jusqu’à trouver la mention « Pare-feu » (la dernière en bas de page) :

Comme vous le devinez, il faut cliquer sur « Lancer »

  • Note : une autre possibilité pour accéder facilement à votre pare-feu, le rechercher dans le menu :

  • Il vous est alors demandé d’entrer votre mot de passe administrateur. Normal, c’est un point sensible du système, il ne vous permet pas de « jouer » avec sans vous identifier ;)

  • Vous arrivez alors sur la fenêtre principale du pare-feu. Remarquez, directement, le curseur d’état qui est inactif :

  • Il vous suffit alors de cliquer une seule fois sur le curseur et patienter quelques instants : l’activation se fait au bout de quelques secondes :

  • Vous pouvez voir, après l’activation :

1 : Le profil : ici « domestique », mais vous pouvez en créer d’autres (public, entreprise) spécifique à votre environnement.

2 : Les réglages par défaut : les connexions entrantes sont refusées, les sortantes autorisées

Comme vous pouvez le voir dans le cadre du dessous, ce sont les réglages par défaut, dit « basiques ». Ils vous permettront de vous prémunir de la majorité des tentatives d’accès à votre machine.

Si jamais vous aviez besoin d’autoriser certaines connexions – parce que vous remarquez que votre logiciel torrent n’accède pas à Internet, par exemple – il faudra créer une règle, mais pour ça, direction le forum ;-) : https://forumsospc.fr/

Vous voilà maintenant derrière un mur qui vient un peu plus vous protéger des agressions d’Internet :-)

Encore une fois, plus facile et rapide à faire qu’à lire, n’est-ce pas ?

Je laisse la parole à Mia, qui va vous parler du paramétrage du bureau.

Mia, c’est à toi !

***

PARAMÉTRAGES DE L’ÉCRAN D'ACCUEIL, DU BUREAU ET DU TABLEAU DE BORD

 

Merci Darksky pour les explications sur cette étape importante.

L'écran d'accueil

 

L'écran de bienvenue s'affiche après le lancement de votre nouveau Système d'Exploitation.

Lorsque vous serez familiarisés avec la distribution, vous pourrez décocher son affichage.

  • Vous pourrez y accéder à nouveau depuis le Menu en tapant tout simplement dans la zone de recherche "écran d'accueil".

Les différents onglets que vous voyez à gauche vous permettront d'accéder aux premiers réglages de façon centralisée, sans devoir les rechercher depuis le Menu et les Paramètres système.

Onglet Premiers pas

Il va vous permettre de paramétrer :

  • La couleur des dossiers, des mises en surbrillance, …
  • De choisir un thème sombre, préféré par beaucoup d'entre nous
  • De choisir un style de tableau de bord (barre des tâches sous Windows)

La suite, traitée par AZAMOS, Darksky et Visio3, vous permettra d'accéder rapidement aux paramétrages essentiels, sauvegardes, pilotes, mises à jour, paramètres système, logiciels proposés par la distribution et pare-feu.

Onglet Documentation

La première proposition à droite vous amènera au guide de la distribution (après avoir choisi votre langue).

Jetez‑y un coup d’œil, vous vous apercevrez que vous n'êtes pas livrés à vous-même  :-)

À l'aide de la 2ème et 3ème proposition, vous pourrez consulter les nouveautés de la version, puis les notes de mise à jour qui pourront vous aider à comprendre pourquoi vous rencontrez un problème sur un point ou un autre, et éventuellement comment y remédier.

Onglet Aide

L'onglet Aide vous propose un accès direct au forum officiel de Linux Mint, en anglais, mais il existe une section francophone à laquelle vous pourrez parvenir (en bas de la fenêtre) pour poser si besoin, vos questions dans la langue de Molière.

Le paramétrage du bureau

Vous aurez sans doute envie d'organiser le bureau à votre guise, c'est parti !

Le fond d'écran

La première chose que beaucoup d'entre nous se réjouissent de faire après une installation (coucou Didier…) c'est d'y mettre un joli fond d'écran, soit proposé par le Système, soit provenant de vos images personnelles.

Vous pouvez ouvrir les paramètres Système, section Apparence, mais un clic droit sur un espace vide du bureau vous y donnera plus rapidement accès :

Depuis l'onglet Paramètres situé en haut, vous pourrez aussi choisir un fond uni ou un diaporama.

Les icônes

Vous allez ensuite sans doute vouloir déplacer les icônes, et vous apercevrez qu'ils sont bloqués à leur place.

  • Pour les rendre mobiles, cette fois vous choisirez Personnaliser lors du clic droit sur le bureau, puis décochez l'Ajustement automatique :

Vous pouvez également peaufiner : taille des icônes, écartement vertical et horizontal, …

En cliquant sur Paramètres du bureau, en bleu en bas de la fenêtre, vous pourrez par exemple afficher la Corbeille qui ne l'est pas par défaut, ou supprimer les icônes qui ne vous conviennent pas.

Le tableau de bord

Il correspond à la "barre des tâches" sous Windows.

  • Faites un clic droit sur un endroit vide de ce dernier, et choisissez Paramètres du tableau de bord :

Vous avez alors accès à différents réglages qui peuvent vous être utiles si votre vue le nécessite.

Effectuez maintenant un clic droit sur une icône présente sur le tableau de bord, par exemple l'icône du navigateur de fichier que vous reconnaîtrez à sa forme de petit dossier, puis choisissez Préférences en regard d'une petite flèche, et ensuite Configurer.

Une fenêtre dénommée "Liste groupée de fenêtres" s'affichera pour vous permettre davantage de réglages.

  • Tout d'abord, si vous n'aimez pas voir un petit numéro représentant le nombre d'instances ouvertes de la même application s'afficher, comme sur la capture ci-dessous :

  • Mais plutôt avoir ces instances côte à côte, décochez "Groupez les fenêtres par application", vous obtiendrez alors ce résultat :

Autre chose, si vous cliquez sur la molette de la souris lorsque celle-ci est positionnée sur une icône, le paramétrage par défaut ferme la fenêtre de l'icône.

Et si les fenêtres sont groupées, c'est la dernière fenêtre du groupe qui sera fermée.

Imaginons par exemple que vous ayez 2 calculatrices ouvertes, un clic molette sur l'icône fermera la dernière (entourée de vert):

Pour éviter cela, choisissez une autre option que "Fermer la dernière fenêtre ciblée du groupe" dans la partie "Action du clic milieu".

Applications Web

Pour terminer, une petite nouveauté intéressante de la version 20.

Vous pouvez maintenant placer un lanceur (appelé raccourci sous Windows) de vos sites préférés sur le bureau ou le tableau de bord.

Vous pourrez même le plus souvent récupérer l'icône officielle dudit site en cliquant sur la petite flèche à droite de l'adresse.

En dessous, se trouve la Catégorie dans laquelle sera classée l'application au niveau du Menu de Mint.

Choisissez également avec quel navigateur vous souhaitez l'ouvrir si vous en avez installé plusieurs.

  • Exemple avec l'hébergeur d'images Goopics, souvent sollicité :

Pour lancer l'application, vous pouvez depuis le Menu, taper le début de son nom dans la zone de recherche, ou cliquer sur la catégorie que vous avez choisie.

Le site web vous sera alors proposé dans le développement de la catégorie (ici j'ai laissé Internet qui est l'option par défaut).

  • Si vous préférez aller la chercher sur le bureau ou le tableau de bord, faites un clic droit dessus lorsque vous êtes dans le menu, puis faites votre choix :

Je redonne la main à Darksky qui va aborder les choses à faire sur le navigateur Firefox:-)

***

PARAMÉTRAGE DE FIREFOX

 

Merci Mia pour ces explications sur les possibilités de paramétrages du bureau :-)

Me revoici donc pour, en plus de vous ennuyer ( bg), vous proposer quelques paramétrages et/ou astuces concernant Firefox.

La configuration d’un navigateur est très personnelle, et il y a probablement autant de différences que d’utilisateurs. Je vais donc me cantonner ici à vous donner une petite base, que vous pourrez adapter en fonction de vos besoins.

On est parti !

Premier lancement : personnalisation des barres d’outils

Comme on peut le voir au premier lancement, Mint propose sa propre page d’accueil de Firefox, en collaboration avec Google.

On verra plus loin comment modifier ça, car dans un premier temps je vous propose de personnaliser directement les barres d’outils.

  • Pour ce faire, un clic droit à hauteur de la barre d’onglets, puis choisir dans le menu déroulant « personnaliser la barre d’outils » :

  • Vous arrivez alors sur la page de personnalisation. Voici ce que j’y fais :

En vert : je fais glisser l’outil « menu des marque-pages », « capture d’écran » et « Accueil » sur la barre de menu, aux endroits choisis, pour qu’ils soient toujours disponibles.

En rouge : j’ouvre le menu « barres d’outils » et je sélectionne ce que je veux afficher. Pour ma part, ce sera la « barre personnelle » qui sera toujours visible, mais vous pouvez aussi afficher la barre de menu.

En cas d’erreurs, vous pouvez toujours annuler vos modifications toujours en utilisant le glisser-déposer pour les outils, ou en décochant les barres de menu et, ou personnelle.

Note : vous pouvez voir que c’est aussi ici que vous pouvez choisir un thème, comme le thème sombre ou « adaptatif » en fonction du système, et en télécharger d’autres. Je n’aborde pas la chose car c’est selon les goûts.

  • Une fois vos choix faits, cliquez sur « Terminé » en bas à droite. Voici ce que cela donne avec mes choix :

On peut voir mes 2 outils (accès marque-pages et capture d’écran), mon icône accueil et ma barre personnelle affichés sur Firefox.

Tant qu’on est là, on peut en profiter pour supprimer de la barre personnelle ce qu’elle contient par défaut, à savoir « Importer les marque-pages » (disponible ailleurs) et « Débuter avec Firefox », qui n’a jamais servi à rien ^^

Rien de compliqué ici, donc je ne mets pas de capture : un clic droit sur « Débuter avec Firefox » et puis choisir « Supprimer » dans le menu, et pour les marque-pages, choisir « Retirer de la barre d’outils ».

Installer une extension utile

Nous allons maintenant installer une extension malheureusement devenue nécessaire, mais qui montre aussi comment installer toutes les autres ^^

  • On se rend dans le menu des extensions :

  • On clique sur la fenêtre suivante sur « Extensions », puis on y recherche son bloqueur de pubs favori

  • Et on l’installe après l’avoir trouvé

Attention : prenez la peine de configurer ce type d’extensions en fonction des sites que vous visitez. Elles sont devenues indispensables, mais il existe aussi des sites qui sont moins intrusifs et ont besoin des quelques publicités qu’ils affichent pour fonctionner. Sospc fait partie de ces sites.  ;-)

Changer la page d’accueil et ajouter un moteur de recherche.

Par défaut, la page d’accueil de Firefox est celle concoctée par Mint, en partenariat avec Google.

Je la trouve sobre et jolie, mais malheureusement elle est optimisée pour les descendants de Shakespeare. bg

Nous allons voir ce que je fais pour modifier cette page d’accueil, et ajouter Google dans les moteurs de recherche par la même occasion.

  • Je vous propose ça en vidéo, cela sera plus parlant qu’une suite de captures d’écrans.

 

Il faut, pour la dernière partie, ajouter Google en cliquant droit dans la barre d’adresse, et ensuite sélectionner l’option Ajouter dans le menu.

Je m’arrête ici pour la personnalisation, puisque je m’efforce de vous apporter la base, le reste étant personnel.

De mon côté, j’ajoute surtout mon compte Firefox, car il me permet de synchroniser le navigateur sur tous mes appareils : marque-pages, thèmes, configuration, extensions… Tout se « réinstalle » automatiquement avec ce compte, ce qui est un énorme gain de temps.

Je laisse la parole à notre ami Visio3, qui va vous présenter un autre outil magique de Mint : le Gestionnaire de logiciels !

***

LE GESTIONNAIRE DE LOGICIELS

 

Sur Windows, lorsqu’on veut télécharger et installer un nouveau logiciel on peut le faire un peu partout, mais malheureusement « un peu partout «  ce n’est pas automatiquement très fiable :-(
On peut avoir de mauvaises surprises comme par exemple l’installation d’un logiciel tiers à notre insu mur

Pour Linux les logiciels (Les paquets) sont dans des « Dépôts » et ceux-là sont sûrs car vérifiés :good:

  • Linux Mint a déjà beaucoup de logiciels préinstallés de base, mais si on veut en installer d’autres, c’est très simple, on se rend pour cela dans la logithèque comme cela :

Si on connaît le nom du logiciel, on le tape dans la recherche : 1

Ou bien si vous on peut faire des recherches par catégorie c’est en bas : 2

  • On va ici pour l’exemple installer Flameshot (Un logiciel de capture d’écran très abouti). Après donc avoir tapé son nom, suit une rapide recherche :

  • Et le logiciel est trouvé, mais on peut remarquer qu’il en existe deux versions : :scratch:

La version (Flathub – Flatpak) est un peu comme une version portable qui propose la toute dernière version du logiciel fonctionnant sur n’importe quelle distribution.

Petit bémol : chaque Flatpak (qui est donc totalement autonome) prend beaucoup d’espace disque, dépassant souvent 1 Go, il faut donc bien garder cela à l’esprit si on dispose de peu d’espace

L’autre version est beaucoup moins lourde, car elle s’appuie sur plusieurs mini-programmes qui sont très souvent déjà présents sur le PC, de plus l’installation est bien plus rapide :-)

  • Pour l’exemple on va choisir cette version, on clique donc dessus :

  • Puis tout naturellement on clique sur Installation : ;-)

Parfois le logiciel a besoin de programmes tiers pour fonctionner (les fameux mini-programmes cités plus haut) on se retrouve donc avec une demande d’autorisation supplémentaire.

Il suffit simplement de cliquer sur OK ou Continuer  :yes:

  • On doit taper son mot de passe :

  • Et le travail d’installation se réalise :

  • Lorsque cela est fait, on remarque qu’il est possible de désinstaller directement le logiciel ici, en tapant sur Supprimer :

Et si on clique sur Lancer … Eh bien … On lance directement le logiciel :yes:

  • Mais on veut peut-être faire plus simple et l’ouvrir sans avoir à passer tout le temps par la logithèque. On va donc voir tout cela maintenant, on peut donc fermer la fenêtre :

  • En passant par le Menu, on tape le nom du logiciel, celui-ci apparaît :

  • On fait un clic droit dessus et là quatre choix s’offrent à nous :

- Ajouter au panneau, c’est-à-dire mettre un « raccourci » ici :

- Ajouter au bureau, donc plutôt là : (déplaçable à volonté)

- Ajouter aux favoris, Si on veut le mettre sur la partie gauche du Menu :

- Désinstaller … Eh bien la même chose que le « Supprimer » de tout à l’heure

:bye: au revoir logiciel

  • Et cette opération n’est pas plus compliquée… Allez on se lance, on clique sur Désinstaller, puis on tape son mot de passe :

  • Puis on confirme la suppression :

  • L’opération se réalise :

Et voilà le logiciel a quitté notre ordinateur :yahoo: difficile de faire plus simple :-)

Lien vers ⇒ Configuration du logiciel Flameshot :  ICI

Au tour de Didier de prendre la parole maintenant.  :-)

***

BleachBit

 

BleachBit est équivalent de CCleaner sous Windows, et propose l’essentiel : nettoyer en profondeur votre tout nouveau Système d’Exploitation pour supprimer tous les fichiers inutiles qui encombrent nos disques durs, avec une utilisation hyper simple !

Notez que BleachBit existe aussi sous Windows.  ;-)

L’installation

 Elle s’effectue par la logithèque.

  • Taper Logithèque dans la barre de recherche du menu et cliquer sur ce programme :

  • Taper BleachBit dans le moteur de recherche de la logithèque, et cliquer sur Installation :

  • Attendre la fin de l’installation :

Deux programmes : BleachBit « classique » , et « as root » ( super_utilisateur) sont installés.

  • Ils sont visibles dans le menu :

***

L’utilisation
La suppression classique
  • lancer BleachBit à partir du menu
  • laisser les préférences par défaut et cliquer sur fermer

  • Vous pourrez nettoyer de nombreuses zones de votre disque et libérer beaucoup d’espace disque, en commençant d’abord par les navigateurs.
  • Cocher la première case Firefox, et apparaîtra une fenêtre d'avertissement en rapport aux mots de passe enregistrés sur votre navigateur qui seront supprimés.

Vous avez le choix entre décocher la case "Mot de passe" afin qu'ils restent en place, ou bien la cocher. Point de vue sécurité il est préférable de la laisser coché, empêchant leurs récupération par une personne malintentionnée. C'est vous qui voyez. :whistle:

  • Effectuer la même procédure pour le Système

  • Vous pouvez cliquer sur Prévisualiser pour voir au préalable ce qui sera nettoyé.

  • il suffit de cliquer sur le bien nommé Nettoyer pour lancer la suppression des données.

  • Une boîte de dialogue vous rappellera que ce que vous allez supprimer sera définitif.

***

La suppression « as root »

La procédure est strictement identique à la suppression classique et va permettre de supprimer le cache des paquets (fichiers Système) de l’OS.

  • Lancer BleachBit as root à partir du menu
  • Identifiez-vous avec votre mot de passe utilisateur

  • Laisser les préférences par défaut et cliquer sur fermer
  • Seule la partie APT est ici à nettoyer, en cochant la première case APT , et en cliquant sur Nettoyer

Voilà pour ce programme BleachBit, à découvrir donc si le besoin s’en fait sentir !

Didier

À nouveau à Mia pour la dernière partie.  :-)

***

ÉCRAN DE VEILLE ET ALIMENTATION

 

Après l'entretien du système expliqué par Didier, nous allons pour finir aborder la gestion de l'alimentation.

Il ne sera question ici que du strict minimum, vous irez plus loin quand vous serez plus aguerris, mais chaque chose en son temps, il ne faudrait pas vous noyer sous trop d'informations  ;-)

Je précise également que les captures ont été faites depuis un PC fixe, il peut éventuellement manquer les options présentes sur un portable.

  • Vous pourrez pour ces quelques manipulations, soit passer par la zone de recherche du Menu, soit en affichant la fenêtre des paramètres système de cette façon :

L'économiseur d'écran

  • L'économiseur d'écran est préréglé sur 15 minutes par défaut, c'est un peu juste, ou alors inutile, à vous de choisir ce qui vous convient.

Je vous conseille de laisser le verrouillage décoché, à moins que vous souhaitiez qu'on ne puisse pas y avoir accès à votre ordinateur lorsque vous vous absentez un cours moment en le laissant allumé.

La gestion de l'alimentation

Vous souhaiterez peut-être que votre ordinateur s'éteigne au bout d'un certain temps d'inactivité.

Cela peut être utile si vous le quittez pensant revenir rapidement, puis occupé à autre chose vous oubliez.

Personnellement je préfère le mettre en veille manuellement et le laisse sur Jamais.

Par contre l'écran peut consommer pas mal de courant selon sa taille, il est réglé sur 30 minutes par défaut, pour ma part, je préfère 10 minutes.

L'option supplémentaire peut prêter à confusion.

Il s'agit d'un appui bref sur le bouton marche-arrêt, un appui long éteindra l'ordinateur dans tous les cas.

Je préfère laisser tel quel, car il m'est déjà arrivé d'appuyer sur le bouton marche-arrêt par erreur, croyant appuyer sur celui qui ouvre le lecteur-graveur, et j'étais bien contente d'avoir une demande de confirmation.

Je vous rappelle que les possesseurs d'ordinateurs portables auront davantage d'options, comme le choix de l'action à effectuer en cas d'une batterie faible, éteindre le laptop par exemple.

Voilà, c'est tout, je laisse la place à notre cher AZAMOS pour la conclusion finale.

***

THE END

 

Eh bien nous voici rendu à la fin de cet article présentant divers réglages à effectuer sur notre installation toute fraîche de Linux Mint.

Déjà avec tout cela vous avez une bonne base de départ. :yes:

Mia, Darksky, Didier, Visio3 et moi-même avons essayé d’être le plus simple et clair possible. Il est possible que d’autres points de votre nouvel OS vous posent question, que vous vouliez en savoir un peu plus sur telle ou telle chose que l’on a vu ensemble.

Dans ce cas-là si la question est toute simple, la zone de commentaires est juste en dessous. 

Si c’est plus « technique », la partie « Linux » du forum d’SOSPC est par ici => https://forumsospc.fr/forums/ForumSOSPC.fr/linux/

Une nouvelle fois, bienvenue sur la banquise de la part de toute la Team Linux d’SOSPC. :bye:

A très bientôt !!!

Les 2 premières parties :

- Installer, paramétrer et utiliser Linux Mint partie 1/3

- Installer, paramétrer et utiliser Linux Mint partie 2/3

Rejoignez la Communauté d'SOSPC et accédez  à des contenus et des avantages exclusifs à partir de 2 € / mois !  Cliquez ICI pour consulter tous les abonnements disponibles. 😀

Christophe. Administrateur.

S’abonner à cette discussion
Notifier de
42 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
42
0
Seuls les abonnés Premium peuvent déposer un commentaire.x