ACTUALITES AZAMOS Windows 11

Windows 11 : analyse et constat d’un dépanneur informatique, par Azamos

Microsoft a annoncé le 24 juin 2021 la sortie prochaine de Windows 11. Dans le domaine informatique l’arrivée d’un nouveau Système d’Exploitation majeur est toujours un évènement qui soulève habituellement l’enthousiasme, que ce soit côté utilisateurs, mais aussi côté des vendeurs de PC, dépanneurs et tout ce petit monde professionnel qui vit de l’informatique. 

Mais une fois n’est pas coutume, là les sociétés de services informatiques ne sont pas réellement à la joie, voire même sont anxieuses.

Pourquoi ? Et bien c’est sous l’éclairage du point de vue du professionnel dans le domaine que je suis que je vous convie à partager mes constats et pensées.

Commençons.

***

LA SITUATION ACTUELLE

 

Partisan du ''Wait and see'' (''Attendre et voir''), j’ai patienté 2 mois afin que les premiers effets d’annonce et premiers ressentis du public sur Windows 11 se soient tassés, ainsi que les ajustements éventuels que Microsoft (= MS) ferait. Idem, voir si MS reverrait à la baisse les caractéristiques des PC.

Et il est maintenant clair que Microsoft va rester campé sur ses positions, en tout cas pour les mois et années proches.

Petit rappel : Microsoft pour son nouvel OS impose une configuration minimale. C’est habituel, et même normal qu’un éditeur indique des caractéristiques matérielles généralement un poil plus élevées que pour la génération précédente. Mais là ils y sont allés vraiment trop fort !

Voici ce qu’ils réclament, classé en 3 catégories, la première listant les pré requis acceptables, la seconde ceux qui sont dans la fatalité de l’obsolescence du matériel de plus de 10 ans (on va pas non plus continuer à utiliser des ordinateurs de la génération d’XP  ;-) ), et la dernière les hors-norme, ceux qui fâchent :

NORMALITÉ

  • 4 Go minimum de mémoire vive
  • SSD/HDD de minimum 64 Go
  • Écran de 9" (9 pouces) minimum

FATALITÉ

  • Processeur 1 GHz minimum, 2 cœurs et compatible 64 bits
  • Connectivité Internet [NDLA : au moins pour l’installation]

FÂCHEUX

  • Un compte Microsoft obligatoire pour finaliser l’installation (version ''Familiale/Home'', pas pour les versions ''Pro'' et supérieures)
  • Un module TPM version 2.0 [NDLA : c’est en gros une puce de chiffrement]
  • Un Bios UEFI, avec Secure Boot activé
  • Carte graphique compatible DirectX 12, avec pilote WDDM 2.0
  • Processeur récent (Intel Gen 8 ou AMD Zen 2 minimum)

Ok, si vous suivez régulièrement l’actualité ou les Lives YouTube d’SOSPC vous devez très certainement connaître cette liste par cœur, mais je vais appuyer sur certains points, voir vous en faire découvrir certains dont on ne vous a pas parlé, d’un œil différent.

***

LES CONSÉQUENCES À PRENDRE EN COMPTE

 

Toujours sous l’angle de vue de l’assembleur-dépanneur informatique que je suis, je vais m’attarder sur les « FÂCHEUX », ceci vous fera vous rendre compte d’éventuelles problématiques auxquelles VOUS pourriez être confrontés, au moment de l’achat ou de la mise à niveau de votre matériel MAIS AUSSI si vous deviez réinstaller votre système ou le confier à un professionnel.

1) ''un compte Microsoft obligatoire pour finaliser l’installation'' : ici cela ne concerne que les versions ''Famille'' (alias ''Home''). Mais ce sont généralement celles qui sont installées par défaut sur les PC portables et tours ''Grands constructeurs'' (Acer, Asus, HP, etc…) et sont donc majoritaires chez les particuliers à travers le monde.

Et donc lors du premier lancement il va vous falloir créer ce fameux compte Microsoft… Et surtout ne pas l’oublier !!! En effet, si par malheur quelques mois ou années après la première mise en route vous deviez réinstaller votre système, il est fort à parier qu’au moment de l’activation Windows 11 vous demande de vous connecter à votre compte MS… et si vous l’avez totalement zappé, adieu les possibilités de réactivation de la licence.

Plus fort, si vous confiez l’opération de dépannage à un professionnel, il va très certainement être dans l’obligation de vous demander les identifiants de ce compte : bonjour la confidentialité si vous utilisez Outlook.com comme messagerie principale, ou bien une licence Office 365 dont les codes pourraient très bien être ''récupérés''… etc., etc., etc. Et si vous ne vous les rappelez plus ces fameux identifiants, et bien (à ce qu’il semble) ce sera donc une nouvelle licence à acquérir que certains ''Pros'' se feront une joie de vous facturer, et au prix fort !

Ça fait mal là, hein ? Ben j’ai pas encore fini… :whistle:

2) ''un module TPM version 2.0'' : ici on est dans le flou le plus complet, 2 mois après l’annonce officielle des caractéristiques matérielles.

Puce TPM 2.0

Socket TPM 2.0 sur une carte mère

***

En vrac

- Bien que Microsoft ait demandé aux fabricants de PC d’inclure une puce TPM 2.0 (et qu’elle soit activée par défaut dans le Bios) sur leurs produits fabriqués APRÈS le 28 juillet 2016, il faut bien prendre en compte que des modèles plus anciens ont été vendus plusieurs mois (voir années) après cette date ;

- Aussi si le fabricant vend son PC sans Système d’Exploitation (ça arrive) il n’est plus tenu à cette exigence ;

- Et puis il est connu que certains modèles fabriqués n’ont pas reçu cette puce.

- Beaucoup de PC n’ont pas ladite puce activée dans le Bios, et il faudra donc que l’utilisateur le fasse lui-même (Mme MICHU est contente là)

- Il est pratiquement impossible de savoir avant l’achat aujourd’hui si le PC est bien équipé d’une TPM 2.0, même en farfouillant partout sur les sites des fabricants.

- Idem, même le PC entre les mains il est très compliqué de voir s’il a bien le TPM 2.0, car sur beaucoup de PC (portables principalement) l’interface Bios est réduite à sa plus simple expression.

- Parfois on peut trouver la mention ''TPM''… mais la version n’est pas indiquée : et oui, le TPM 1.2, prédécesseur de la version 2.0, n’est pas pris en compte par Windows 11…

- Avant l’annonce de l’obligation du TPM 2.0 le prix des modules (destinés aux cartes mères des tours) tournait aux alentours de 20 €. Actuellement ces puces après une flambée des prix supérieure à 120 € se trouvent aux alentours de 45 € à l’achat, mais la pénurie pointe son nez, et les escroqueries pullulent sur le Net.

- Toutes les cartes mères (ordinateur fixe), même récentes, n’ont pas obligatoirement un emplacement TPM 2.0 (rare mais ça existe). Quant aux PC portables, si dénués de puce TPM 2.0, impossible par construction d’y insérer une puce dédiée.

- Certaines cartes mères n’acceptent QUE des TPM spécifiques au fabricant de celles-ci. Et bien entendu le prix est plus élevé qu’un TPM standard… voir indisponible !

- et j’en oublie…

Donc si vous possédez un PC portable sans TPM 2.0, c’est mort pour vous.

Si vous possédez une tour (récente, de 5/6 ans max.) il est fort probable qu’un port TPM soit présent, mais il vous faudra débourser plusieurs dizaines d’euros pour rajouter le fameux module, les configurations les possédant par défaut étant très rares sur les modèles ''Grand public'', et aléatoire sur les modèles ''Professionnels'', surtout sur les postes dédiés bureautique non-essentiels.

3) ''Un Bios UEFI, avec Secure Boot activé'' : débarqué depuis Windows 8 (2012) ; le Bios UEFI était censé avec sa fonctionnalité ''Secure Boot'' permettre une meilleur protection des PC… immédiatement (et très facilement) contournée par les hackers.

Beaucoup ont désactivé les fonctionnalités ''UEFI'' et ''Secure Boot'' (trop restrictives) dans le Bios pour basculer en mode ''Bios hérité'' et système de fichier ''MBR'' à la place de ''GPT'' [NDLA : je ne vais pas me lancer sur des explications longues sur tout cela], faisant que bien que l’on puisse faire fonctionner Windows 7, 8.1, 10 avec cette configuration, le passage vers Windows 11 (annoncé comme gratuit et possible pendant le premier semestre 2022) ne pourra se faire.

Il faudra donc convertir le disque dur MBR en GPT à l’aide d’un logiciel, et faire des manipulations diverses et variées (limite compliquées) pour revenir au mode accepté ''UEFI + Secure Boot'' : pas à la portée du quidam moyen sans un très bon tuto… peut-être en ferai-je un le moment venu.

Ne serait-ce que pour le ''Secure Boot'' désactivé, et bien il faudra retourner dans le Bios l’activer, rédhibitoire pour beaucoup.

4) ''Carte graphique compatible DirectX 12, avec pilote WDDM 2.0'' : un truc qui bizarrement n’a pas été relevé dans les discussions et divers articles.

DirectX 12 est une norme graphique (je fais simple) apparue en même temps que Windows 10 (en 2015 donc), mais qui n’a pas été mise en œuvre immédiatement. Et donc DirectX 11, la version précédente apparue depuis Windows 7, est toujours bien prise en compte par Windows 10. Ceci faisant qu’encore aujourd’hui pas mal de PC ont, embarqués dans leurs entrailles, des cartes et chipsets vidéo sous DirectX 11.

Sur des sites marchands très connus sont encore vendues pour 25 à 60 € des CG à la norme DX 11, voire même DX 10 !

Quant au WDDM 2.0 (Windows Display Driver Model 2.0) c’est un ensemble de pilotes édictés par Microsoft, et certaines cartes graphiques ne sont pas prises en compte, même parfois des modèles pourtant sous DX 12 !!!

Tout ceci faisant qu’une frange supplémentaire de PC ne sera pas compatible Windows 11, sauf à changer de carte graphique (pour les PC fixes) ; pour les PC portables, c’est mort là aussi.

5) Processeur récent (Intel Gen 8 ou AMD Zen 2 minimum) : ce dernier point c’est la cerise (pourrie) sur le gâteau…

Microsoft est très restrictif sur ce point, n’autorisant qu’un nombre très limité de processeurs à fonctionner sous Windows 11.

Des PC portables et tours encore vendus aujourd’hui ont à l’intérieur des processeurs récents (2 à 3 ans) qui ne seront pas acceptés.

Voici les liens vers le site de Microsoft qui liste les processeurs ''compatibles'' :

Intel : https://docs.microsoft.com/fr-fr/windows-hardware/design/minimum/supported/windows-11-supported-intel-processors

AMD : https://docs.microsoft.com/fr-fr/windows-hardware/design/minimum/supported/windows-11-supported-amd-processors

À lire comme cela le nombre de processeurs semble important, mais en fait il est vraiment très réduit face à la pléthore de modèles différents et encore performants actuellement.

Des processeurs haut et très haut de gamme sont ignorés, alors que des processeurs ''basiques'' sont bien présents. Et rien ne justifie réellement l’écartement de beaucoup.

Après l’analyse des « FÂCHEUX », voyons les conséquences que cela implique.

***

IMPACT DES CHOIX DE MICROSOFT

 

J’ai discuté ces derniers temps avec plusieurs professionnels du domaine, et tous sont du même avis que moi : actuellement on ne sait pas où l’on va, vers quoi orienter nos clients et répondre à leurs demandes.

Microsoft reste encore très fermé et a une communication ''au grès du vent'', voire contradictoire et illogique. Pourtant le temps ne s’arrête pas et les besoins des acheteurs (particuliers et entreprises) sont toujours présents, et souvent ils ne peuvent décaler leurs acquisitions : budget à boucler pour les entreprises, achat ''rentrée scolaire'' pour les particuliers, par exemple.

On est donc dans une phase du ''a priori'' concernant le matériel compatible W11.

Cette semaine j’ai passé plus de 3 heures à trouver un PC portable pour une jeune étudiante rentrant en Fac, voulant lui présenter un ordinateur qui ''a priori'' fonctionnera sous Windows 11. Généralement cela me prend entre 30 minutes à 1 heure cette phase de recherche.

J’en suis là, annoncer ''a priori votre ordinateur devrait passer le cap Windows 11'' à mes clients : JAMAIS je n’ai été confronté à une telle situation, proposer du matos qui ''peut-être'' sera obsolète dans à peine 4 ans…

Mais cela ne s’arrête pas là

J’ai pour mon exemple personnel monté 5 tours destinées à de la bureautique pour une entreprise en juin dernier. Avec la crise de disponibilité des composants, je me suis orienté vers des AMD 200GE, processeurs sortis au second semestre 2018, très largement suffisants pour les tâches auxquelles ils étaient destinés, réactifs et intégrant un chipset graphique performant.

Et bien le 24 octobre 2025, soit dans en gros 4 ans, ces PC seront obsolètes face à la fin du support de Windows 10… Je dis quoi à cette entreprise ? ''Bonjour, vous savez les PC tout neufs que je vous ai monté il y a 2 mois à peine ? Et bien ils sont presque bons pour le recyclage''.

La solution sera de changer les processeurs par (par exemple) des 300GE : délais de commande + temps d’intervention + reprise des 200GE + etc… Perso je ne facturerai pas l’opération à mon client, quitte à y perdre, en plus du temps, de l’argent… Franchement cela me fout en rogne contre Microsoft.

Et des PC portables ou des tours que j’ai assemblés ces derniers mois ou années il y en a une tétra-chiée !!!

Ayant une certaine conscience professionnelle, de mon côté je tâcherai que les décisions de Microsoft aient l’impact le moins négatif possible sur mes clients, même si je sais que plusieurs seront laissés sur le carreau.

Mais je suis certain que d’autres professionnels informatiques n’auront aucun scrupule à refourguer des PC non compatibles, vidant leurs stocks : money is money.

***

ET DANS 4 ANS ?

 

Fin 2025 (voire au premier semestre de l’année), les utilisateurs de PC auront très certainement des messages apparaissant sur leur ordinateur du genre ''Passez sous Windows 11 car votre Windows 10 arrive en fin de vie'', accompagné d’un autre parfois, ''Ah zut, votre matériel n’est pas compatible''.

Et que va proposer Microsoft ? Eh bien 2 alternatives :

  • soit acheter un PC tout neuf déjà équipé de Windows 11
  • soit ouvrir un compte ''Windows 365 Cloud PC''

"Windows 365 Cloud PC ??? C’est quoi ça ?" : Eh oui, le fameux Windows Cloud dont j’évoquais la venue depuis quelques années est déjà là, depuis début août dernier.

Pour faire simple, c’est un Windows (10 ou 11, au choix) qui n’est pas stocké sur votre ordinateur mais sur les serveurs de Microsoft, et accessible depuis un PC, mais aussi d’une tablette ou un Smartphone (même Apple), où que vous soyez.

Actuellement cela se met en place. Réservé aux entreprises, avec des abonnement mensuel ou annuel disons plutôt élevés ; mais gageons que dans les quelques années restantes avant la fin de W10 une offre destinée aux particuliers va apparaître.

Les tarifs pour cette version ''Famille'' (ou autre nom qu’elle portera) seront faibles à la base, mais n'offriront que peu de choses ; très certainement des options genre ''Premium'' et autres apparaîtrons, donnant plus d’espace de stockage et performance, naturellement avec des mensualités plus élevées.

Tout est calculé chez Microsoft :

  • Pourquoi croyez-vous que MS impose le TPM 2.0 aux fabricants depuis juillet 2016 ?
  • Pourquoi une frange importante de PC et de composants sont arbitrairement déclarés ''non-compatibles'' Windows 11 ?
  • Pourquoi Microsoft achète-t-il à tour de bras des serveurs et sociétés ''Cloud'' depuis des années ?

***

CONCLUSION

 

Windows "Cloud" était dans les tuyaux depuis belle lurette, et l'annonce en 2015 que "Windows 10 sera le dernier Windows" n'était qu'un vaste mensonge. D'ailleurs attendons-nous à ce qu'il y ait encore de nombreux changements en ce qui concerne la compatibilité matérielle pour Windows 11 : Microsoft va annoncer faire des (petits) pas en arrière, histoire de noyer le poisson et donner l'impression que beaucoup pourront migrer vers W11 ; oui, ce sera comme fait un gouvernement pour faire passer un loi impopulaire : exiger beaucoup dès le début, puis faire semblant de faire machine arrière, pour qu'à la fin les mini-concessions donne l'impression que les "opposants" ont gagnés.

Pensez-vous vraiment que l'une des plus grosse société au monde n'a pas des équipes "projet" et un staff marketing compétents, qui visent à 5, 10, 20 ans plus loin.… ? :whistle:

Je me félicite d’avoir franchi le pas vers Linux Mint voici 2 ans et demi, me permettant de proposer à ma clientèle l’alternative Linux. J’ai depuis passé plus de 500 PC sous Linux Mint, beaucoup de gens n’aimant pas Windows 10 ou en ayant marre des plantages et déboires de cet OS.

La fin de Windows 7 a encore accéléré le nombre de nouveaux Linuxiens, et gageons que d’ici 4 ans, voire même début d’année prochaine quand les premiers PC sous Windows 11 seront proposés à grands coups de campagnes publicitaires, beaucoup en me demandant mon avis y adhéreront, surtout quand je leur annoncerai que leur ordi est incompatible W 11.

Métier oblige, j’installe encore du Windows 10, et je vais être aussi obligé de me former sur Windows 11.

Après quand arrivera ''Windows 365 Famille'', je verrai ce que je ferai, bien tenté de laisser tomber définitivement le monde Microsoft et ses abus, ayant la chance de pouvoir me permettre de le faire.

Je plains les autoentrepreneurs, boutiques et autres services liés au domaine informatique qui ne prendront pas le virage ''Linux'' ou "Cloud" à temps, car ils vont voir leur chiffre d’affaire bien amputé d’ici 5 ans.

Je plains aussi les entreprises qui sont trop dépendantes de Microsoft et logiciels tiers développés uniquement sous cet OS : leur budget ''informatique'' va exploser, et pas qu’un peu, d’ici 5 à 10 ans.

***

THE END

 

J’ai essayé d’être le moins technique possible, simplifiant voire omettant certains points, le but étant d’être compréhensible pour le plus grand nombre.

La zone de commentaires vous tend les bras, une simple petit ''Merci !'' sera ma seule récompense.  :-)

A très bientôt ! :bye:

AZAMOS

Azamos Contributeur Sospc

Les autres articles d'AZAMOS

 

autres articles

Rejoignez la Grande Communauté SOSPC et accédez  à des contenus et des avantages exclusifs à partir de 5 € !  Cliquez ICI pour consulter tous les abonnements disponibles. 😀

Christophe. Administrateur.

S’abonner à cette discussion
Notifier de
85 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Berni

bonjour Azamos et tous les autres,
Voilà qui est clair:Nous sommes (à brève échéance) dans la panade!§!§@£!!
Comment pouvons nous réagir ? Lassé par ce Bo.…l ambiant on va se décourager et se trouver d'autres centres d'intérêts!!! un club de belote peut-être:.… C'est lamentable Bonne journée,il fait très beau je vais prendre l'air. 😎 

PAWI

Merci AZAMOS:.. Cet article permet de faire le point sur ce qui nous attend ! Je crois que je vais m'intéresser un peu plus à Linux:..

XiMi29

Merci Azamos pour cet article bien pense, conçu et précis. C'est vrai que MS déconne et qu'il faudrait vraiment penser à Linux. Pour ma part je reste avec mes PC sous Win10. Lorsque que cela bloquera et si je suis encore en vie (actuellement 76 ans) je passerai sous Linux mais certainement pas sous Win11 avec les contraintes actuelles d'autant que les fabriquant ne vont pas se gêner pour augmenter les prix des PC. C'est d'autant plus scandaleux que maintenant tout se passe par internet (Impôts, factures, santé …) et que dans le monde actuel nous n'avons pas forcément les moyens de… Lire la suite »

Hugh

Merci pour cette mise au point très franche. On ne peut que constater l'embarras dans lequel MS met tout le monde…

Nadine

Merci Azamos pour cette analyse très intéressante et votre travail.  😊 

jean-pierre

Bonjours Azamos, Merci pour cet article, montrant bien que la personne n'ayant pas de compétence en micro va être obligée de mettre la main au porte monnaie. Et même certains professionnels. La politique de Microsoft devient intolérable. Bravo d'être passé à Linux et d'en faire profiter tes clients. Je suis à la retraite depuis 13 ans et les gens que je connais lèvent les bras au ciel quand je leur parle de Linux, même en leur faisant une démonstration. Merci de nous tenir au courant de l'évolution. Je suis en dual boot avec Seven et Mint 20. Bonne journée à… Lire la suite »

Boyinton2

Merci Maitre, comme dab, c'est clair et précis, les utilisateur lambda, ont toujours le choix (en démocratie..)…de suivre MS ,ou pas, en fonction de leur utilisation de W.…
continu comme ca, c'est un plaisir de te lire, ainsi que SOSPC.
comme pour le covid, " il faut ce faire "vacAZAMOS"
Amitiés a tous jean marie.

Serge51

Je vis avec Microsoft depuis les années 1993 et j'avoue être décontenancé par l'attitude méprisante de MS qui ne tient pas compte de la situation et du désarroi des utilisateurs du public et d’entreprises. Je viens de souffler mes 70 bougies et je crois que pour la première fois je vais dire stop ! Je ne suis pas un professionnel de l'informatique, mais je dépanne beaucoup les amis et la famille et je constate la détresse autour de moi à devoir investir dans un nouveau PC.. 800 ou 1000 euros c'est une sacrée somme pour certaines familles d'autant que beaucoup de démarches… Lire la suite »

Max

Bonjour Azamos
entierement d’accord avec toi sur le sujet.
Tout le monde n’a pas les moyens de changer de PC et le monde actuel repose de plus en plus sur l’informatique.
En plus pour le Cloud, il faut une bonne connexion ce qui n’est pas le cas de partout.
Linux n’est pas aussi polyvalent que Windows.
L’avenir n’est pas rose…..

Marie-France

bonjour AZAMOS, merci pour le travail que tu fais pour nous informer, merci pour ces nouvelles infos. bonne journée.

1 2 3 5
85
0
Seuls les abonnés Premium peuvent déposer un commentaire.x