AZAMOS Comprendre

Un hacker, c’est quoi ? par Azamos

Très souvent dans l’esprit des gens le terme « Hackeur » est jugé avec une connotation négative, assimilé uniquement aux pirates informatiques qui s’infiltrent sur nos PC personnels ou dans les serveurs des grandes entreprises, pour y faire, bien entendu, des actions malsaines.

En vérité un hackeur n’est pas obligatoirement un pirate, voire même être quelqu’un de tout à fait vertueux qui agit pour notre bien commun.

Je vous propose que l’on voie ensemble tout cela, pour qu’à la fin vous sachiez répondre à la question « Un hackeur c’est quoi ? »  :-)

****

ORIGINES ET DÉFINITION

 

- Hack : du verbe anglais « to hack », signifie en français « pirater ».

- Hacker (verbe) : pénétrer un système informatique ou un logiciel.

- Hackeur (ou hacker mais se prononce « hackeur ») : désigne la personne qui effectue un hack. Le féminin est hackeuse.

Le terme trouve son origine dans les années 50 au sein d’un association d’étudiants du Massachusetts Institute of Technology (MIT), qui détournaient l’usage premier des ordinateurs mis à leur disposition, étudiant dans la profondeur leur architecture et fonctionnement pour en comprendre toutes les fonctionnalités, voire profiter des failles pour en faire autre chose. Ils se sont baptisés « les hackeurs ».

De là on peut définir ainsi ce qu’est un hackeur dans le sens large du terme :

« Personne qui a une connaissance exceptionnellement approfondie du fonctionnement d’un système d’informatique, d’un ou des systèmes d’exploitation et des réseaux Internet et d’entreprise liés. »

Un hackeur maîtrise sur le bout des doigts plusieurs langages de programmation, une foultitude de techniques et d’OS. C’est quelqu’un que l’on peut désigner comme un Maître dans l’informatique.

Mais comme dit en introduction, un hackeur n’est pas obligatoirement une personne voulant causer du tort.

***

CHAPEAU

 

Il existe 3 catégories principales de hackeurs, définies par la couleur du « chapeau », de l’anglais « hat » :

- Black Hat (=chapeau noir) : ici on est sur le personnage malsain, celui qui est là pour faire du mal en détournant un système, voler des données, détourner des comptes bancaires, crypter une base de données pour demander une rançon, etc. Le terme « Pirate » prend tout son sens ici.

- White Hat (= chapeau blanc) : c’est très souvent une personne (ou groupement de personnes) agissant professionnellement qui est directement payée par des entreprises pour tenter de pénétrer leurs propres systèmes informatiques.

Le but pour ces entreprises est ainsi d’avoir un avis sur leur niveau de protection, et selon les résultats prendre les dispositions nécessaires pour combler les différentes failles découvertes. Le white hat peut faire partie d’une société regroupant plusieurs spécialistes dans ce genre d’opération. Ses agissements sont donc tout à fait légaux, en accord avec les sociétés auditées.

- le Grey Hat (= chapeau gris) : personne qui s’introduit sans l’accord préalable d’une société, organisme, site Internet, dans leur système informatique. Toutefois le but final n’est pas de faire du mal à la base, bien que des nuances puissent exister, comme nous le verrons plus bas.

***

Plusieurs choses la motivent :

- le défi : pénétrer un système réputé impénétrable, tel un ministère d’État ou un site très connu.

- l’intérêt pour la cible : suite à sa réussite à entrer dans un système, prévenir la société ou le site Internet que la sécurité est compromise, en listant la ou les failles et donnant parfois les solutions pour que cela ne puisse pas se reproduire.

- dénoncer des abus : là c’est dans un but de montrer aux yeux du monde que telle ou telle société, voir État, ne respecte pas les lois, détourne des fonds, commet des crimes, etc.

Ainsi aux yeux de la cible ce hackeur est considéré comme un Black Hat, mais aux yeux des victimes il est à considérer comme un White Hat… tout est une question de point de vue. :whistle:

Le Grey Hat est donc entre le Black Hat et le White Hat, ses actions pouvant causer du tort à la « victime » si celle-ci est hors de la « philosophie » du hackeur.

Et justement cela génère une sous-catégorie dans les Grey Hat : les Hacktivistes.

Le groupe des Hacktivistes est constitué de hackeurs qui luttent pour une cause qui parfois aux yeux du commun des mortels peut être limite-limite.

Par exemple il existe des Hacktivistes pour la cause animale qui vont s’attaquer à tout ce qui peut faire du mal à ces êtres : boucheries, abattoirs, fabricants de chaussures en cuir, transporteurs d’animaux, etc. Cela peut aller (à nos yeux) plutôt trop loin.

D’autres ce sera contre les LGBT, contre les noirs, contre les musulmans, contre les bûcherons qui coupent les arbres, contre les pêcheurs à la ligne, etc. Il n’y a pas de limites.

***

Autres catégories

Les hackers d’états.

Tous les pays un peu importants ont à leur service des hackeurs embauchés pour infiltrer les systèmes des autres pays, « ennemis », mais aussi les États « amis ».

Ceci pour divers buts : espionnage industriel, espionnage géopolitique, préparation « au cas où » d’une attaque suivant l’évolution des relations, attaque pure et simple comme par exemple la Russie envers l’Ukraine.

Car en effet les Cyber-attaques font partie intégrante de l’arsenal militaire, en désorganisant au maximum l’infrastructure de l’État adverse (réseaux de télécommunication, d’énergie, de transport, etc.).

  • Une sous-catégorie, ou disons une branche à part : les Crackers.

Eux leurs grandes spécialités c’est de forcer la pénétration d’un système ou d’un site, et aussi de contourner l’obligation de posséder une clé d’enregistrement/activation d’un logiciel.

Par exemple nombre de logiciels de crack servent à activer illégalement des copies de Windows ou de Photoshop, pour ne citer que les plus connus.

Des cracks anti-copie permettent par exemple de copier un jeu ou un CD audio qui de base ne peuvent pas être dupliqués suite à une protection mise par l’éditeur.

***

THE END

 

Fin de ce petit explicatif sur la signification du terme hacker. 

Capable du meilleur comme du pire, retenons qu'un VRAI hackeur n’est pas le premier venu, avec un bagage de connaissances informatiques bien au-delà du commun.

J’espère que cet article vous aura apporté un éclairage différent sur cette catégorie particulière, et je vous dis à très bientôt.

AZAMOS

Azamos Contributeur Sospc

Les autres articles d'AZAMOS

 

autres articles

Rejoignez la Communauté d'SOSPC, et profitez d'avantages exclusifs à partir d'1,70 € par mois ! Plus d'infos en cliquant ICI.

Christophe. Administrateur.

0
S’abonner à cette discussion
Notifier de
21 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
21
0
Seuls les abonnés Premium peuvent déposer un commentaire.x