AZAMOS Le Garage du PC.

Comment changer l’écran de son portable, par Azamos.

Dans ce tutoriel nous allons voir comment réussir le changement d’une dalle d’écran d’un PC portable.
Certains diront « mais il y a plein de vidéos sur Internet à ce sujet !», et c’est bien vrai. Toutefois je vais ici donner les astuces de « pro » pour ,dans un premier temps, commander la bonne dalle, et dans un second temps vous montrer en image quelques techniques histoire que cela ne tourne pas à la catastrophe.Suivez le guide !

 

 

I) Pourquoi le faire soi-même ?
II) Trouver le bon modèle.
III) Trucs et astuces pour le démontage/remontage.
IV) Le démontage.
V) Le remontage.
VI) FAQ.

***

I) POURQUOI LE FAIRE SOIS-MÊME ?

Changer son écran est au final très simple, ne prenant habituellement pas plus de 20 minutes à un habitué, à peine le double si c’est votre première fois.
Changer soi-même son écran a aussi l’avantage de faire de grandes économies ! En effet, la plupart des boutiques informatique vous factureront l’opération entre 200 à 350 € !!! Sachant qu’un écran non-tactile de 14 à 17 pouces vaut neuf entre 40 € et 85 € TTC, frais de port inclus, ça fait quand même chère le prix de la main d’œuvre horaire !!!
Rentrons dans le vif du sujet…

*****

II) TROUVER LE BON MODÈLE.
Voici 2 cas concrets d’écrans ayant un « léger » problème.
1) Un cas d’écran cassé.

Là c’est bien flagrant, les cristaux liquides se baladent. Le propriétaire avait saisi maladroitement son portable par l’écran…. CRAAAC !!!

2) Et maintenant un autre cas, plus rare.

… on voit mieux avec un fond blanc.

C’est une petite bille en caoutchouc laissée sur le clavier qui a enfoncé la dalle à la fermeture du couvercle : l’écran ne s’est pas fissuré mais la matrice en a pris un coup !
NOTA : pour éviter de faire un roman-fleuve je ne décrirai pas le changement de dalle sur chaque modèle/marque présenté ici, celui-ci étant pratiquement identique sur les 2 ; parfois je passerai d’une photo d’un modèle à l’autre pour montrer un cas particulier.
Et maintenant que l’on a put constater les dégâts, il va falloir trouver un écran de remplacement, et c’est ici que nous rentrons dans le vif du sujet, en partant des constats suivants :
Il existe des centaines de dalles différentes, de par leur taille (10, 11, 12, 13, 14, 15, 17….. pouces), format (4/3, 16/9, 16/10), emplacement et taille du connecteur, tactile ou non, brillant ou mat, etc…. Bref, impossible de prendre la première dalle trouvée au pif sur Internet, vous avez 1 chance sur 10 000 que cela soit la bonne.
Les prix peuvent varier du simple au quintuple (voir plus) suivant le site, la provenance (frais de port et taxes), neuf ou occasion, etc…
Les délais de livraisons varient de 24h en express à plus de 1 mois.
Les dalles tactiles sont horriblement chères : personnellement j’en ai remplacé 2, la première pour un 14 pouces qui a coûtée dans les 420 €, la seconde pour un 15 pouces qui est revenue à environ 350 € !!! Donc pour vous amis lecteurs qui avaient en votre possession un portable de ce type prenez un soin particulier à votre écran… à bon entendeur…
Les dalles non-tactiles elles sont bien plus abordables, généralement de 40 € à 85 € comme je le disais plus haut.
Pour se donner une première idée avant d’aller plus loin, tapez sur Google « dalle » + « marque » + « série » + « taille », ce qui donne par exemple => « dalle Packard Bell Easynote 17 pouces» : on va vite voir que les prix sont compris entre 50 et 70 €, et souvent les neuves sont MOINS chères que celles vendues d’occasion, un comble (sans compter les propositions farfelues à plus de 200 €). Mais beaucoup de ces dalles ne correspondront pas à votre modèle exact, donc cela n’est pas suffisant.

On peut affiner cela simplement en retournant son PC et récupérer la référence réelle du portable.

Où on peut prendre soit la référence du produit (1), soit le modèle (2).

Maintenant on va avoir un affinage tarifaire assez précis pour savoir si on tente le changement ou pas.
Si la fourchette de tarifs vous convient, NE SAUTER PAS immédiatement sur l’offre la plus alléchante : il convient de faire une toute dernière manipulation pour trouver à coup sûr le bon modèle = le démontage de l’écran !

*****

III) TRUCS ET ASTUCES POUR LE DÉMONTAGE/REMONTAGE.
Avant de passer la commande de votre dalle, on va aller récupérer la référence EXACTE de celle-ci (à plus forte raison valable pour ceux n’ayant plus l’étiquette sous le PC, ou bien qu’elle soit trop dégradée). Voici quelques recommandations pour réussir l’opération au mieux.
a) Aménager son espace de travail :
évitez à tout prix la moquette au sol, génératrice d’électricité statique néfaste pour les composants électriques.
Ayez un sol propre : perdre une vis sur le sol de son atelier remplit de sciure ou autre, et bonjour la recherche à 4 pattes pour retrouver « cette @# !/** »# !» de vis.
Utiliser une table débarrassée, idéalement recouverte d’un support souple : une serviette de bain fera très bien l’affaire.
Soyez au calme, quitte à éteindre son téléphone : rien de pire que de vouloir gérer un gamin turbulent ou répondre à un appel à un moment critique du démontage. Perso je fais ce genre d’opération le soir après 23h.
Avant toute intervention, déchargez-vous de votre électricité statique (=E.S) en touchant un mobilier métallique : un radiateur par exemple sera parfait ! Dans cet ordre d’idée, évitez les vêtements en laine, créateur d’E.S.
Avoir une bonne lumière, quitte à allumer le plafonnier en pleine journée.

b) L’outillage :

Sur la photo voici ce que j’utilise, de gauche à droite :

un petit tournevis cruciforme (PH1) ; en cas de doute sur le diamètre, testez sur une vis se trouvant sous le PC.
Un (gros) tournevis cruciforme de précision, le vert (ou un PH0, l’orange de droite): il servira éventuellement à retirer les vis placées sur les bras de charnière retenant l’écran. Pas toujours nécessaire, le PH1 du dessus étant généralement suffisant, mais on sait jamais suivant le modèle des têtes de vis.
Une grosse aiguille : elle servira à retirer les caches des vis sur la plasturgie de façade de l’écran. Attention, celle que je vous montre est vraiment d’une taille exceptionnelle, vous n’aurez certainement sous la main que des aiguilles de taille normale, alors choisissez-en une bien rigide, comme une aiguille à coudre : une trop fine, comme les épingles, risque de vous faire un effet ressort et ainsi rayer votre plasturgie si elle ripe.
Des médiators : fournis souvent avec les kits de changement d’écran des téléphones portables, ils sont en plastique dur, permettant de désassembler la plasturgie de l’écran sans rayures. A défaut, une vielle carte Sim de téléphone ou une vielle carte de crédit pourra faire l’affaire.
Un stylo-feutre pour effectuer certains marquages bien utiles.
Un post-it qui servira éventuellement à y placer les caches-vis, histoire de garder leur qualité autocollante en vue de leur remise en place à la fin. Sinon vous pouvez coller les caches sur un support plastifié propre, à votre convenance.
Un récipient pour recevoir les vis ; un sachet refermable est aussi un bon choix vu que l’on va les garder plusieurs jours non-montées.
Une plaque de mousse, ou sinon une autre matière matelassée.

*****

IV) LE DÉMONTAGE.

1) Dans un premier temps, débranchez le cordon d’alimentation et retirez la batterie.

Pour ceux qui auraient un portable avec la batterie qui serait intégrée en interne, cas que l’on trouve de plus en plus sur les nouveaux PC, tant pis, soyez juste vigilant à ne pas démarrer par inadvertance le système.

2) Repérez les caches-vis.

Sur mes 2 modèles il n’y en a que 2, en bas de l’écran. Sur certains modèles cela peut aller jusqu’à 8 vis, 4 étant généralement ce que l’on rencontre, et parfois carrément zéro vis.
De près voici un modèle de cache-vis composé d’un simple opercule plastifié ne faisant pas sailli par rapport à la plasturgie.

Mais vous pouvez avoir des caches-vis en caoutchouc faisant en même temps office de tampon de protection entre l’écran et la partie clavier ; voici un exemple récupérer sur un autre ordinateur.

A gauche un cache en caoutchouc de type tampon, à droite un cache plat en plastique. Mais ils peuvent avoir différentes formes et taille.

3) Retrait des caches avec l’aiguille.

Ranger vos caches sur votre post-it (ou une surface plastique propre), puis passons à la suite.

4) Retrait des vis à l’aide du tournevis cruciforme PH1.

ASTUCE : mettez votre main libre en appui à l’arrière de l’endroit où vous dévissez, permettant une meilleure stabilité et facilitant le retrait.
Rangez vos vis dans un bol ou autre afin de ne pas les perdre ou que l’une d’elles ne se glisse sous votre PC lors de vos manipulations, au risque de rayer la plasturgie.

Passons au retrait de la plasturgie avant de l’écran. Pour cela on prendra donc un médiator, l’idéal étant celui ayant une buté comme celui-ci.

A défaut prenez un objet fin, rigide et solide, en matière plastique, mais surtout :
Pas d’objet métallique !!!
Faire attention à ne pas l’introduire trop profondément, 0,5 cm étant l’idéal.

1) Placez votre protection en mousse (ou serviette à défaut) sur votre table, puis mettez votre ordinateur semi-ouvert comme un livre sur la tranche. Attention, si vous utilisez une souris sans fil, pensez à bien retirer le dongle USB qui serait resté sur un port USB.
2) Repérer un interstice, si possible dans un angle, et introduisez-y votre médiator, puis faites-le glisser jusqu’à l’angle suivant : des petits « clics » se feront entendre, c’est normal.

Ceci fait, mettez votre ordinateur à plat et poursuivez.

ATTENTION : comme je le montre du doigt sur l’image du dessus, sur les 10 cm qui surplombe la webcam prenez garde à ce que votre outil n’abîme pas celle-ci.

Ensuite poursuivez avec le 3ème coté comme avec le premier.
Pour la partie basse, c’est généralement « à la main » que l’on finit.

Là on joue pour essayer de dé-clipser les 2 caches des charnières : suivant les modèles cela sera plus ou moins évident, c’est au cas par cas… ne vous acharnez pas non plus, l’étape suivante permet parfois de les décoincer.

On glisse les doigts entre l’écran et la plasturgie, il est mort votre écran et de plus c’est quand même bien résistant, pas d’inquiétude !

Et on retire la plasturgie, en prenant soin de ne pas abîmer les caches des charnières (entourés en rouge).

Notez que la partie basse est parfois enduite de la même colle que les caches des vis que l’on a retirées au début ; des fois aussi c’est tout simplement des aimants qui la fixent.
Voilà donc notre écran sans sa façade avant.

6 vis sont visibles, 3 de chaque coté.

ASTUCE : afin de ne pas se tromper lors du remontage (pensez bien que l’on ne va pas s’embêter à tout remonter en attendant plusieurs jours l’arrivée de la nouvelle dalle), on utilise le stylo-feutre pour mettre des repères : imaginez l’agacement une fois que l’on a re-clipsé tout le pourtour et que l’on veut y remettre ses vis s’apercevoir qu’il y a déjà une vis, mais en dessous …

Ceci fait, on retire les vis (pas de photos)
ASTUCE : placez derrière un objet grand et lourd (un gros carton, voir adossé à un mur) afin d’empêcher la chute de la plasturgie arrière de l’écran, au risque sinon de détériorer des connectiques !!!

Les vis retirées, on va délicatement opérer entre la plasturgie arrière et la dalle. C’est l’une des phases délicates, donc soyez zen.

Sur ce PC le micro se trouve à coté de la webcam, sortie de son logement sur l’image du dessus ; la webcam est connectée au PC grâce à un câble que l’on va déconnecter (vous pouvez utiliser le stylo-feutre pour repérer le sens de branchement pour le jour de remontage). On le déconnecte, en prenant par la prise et non pas par le câble !

Et voilà la plasturgie arrière désolidarisée.

On décolle le câblage micro/webcam, fixé avec la même matière collante que les caches-vis.

Passons au câble vidéo.

Pas courant, un scotch jaune mis par-dessus ; en revanche ce que vous trouverez à tous les coups c’est le scotch transparent collé moitié sur la nappe, moitié sur le dos de l’écran.

Retrait du scotch jaune.

Retrait du scotch transparent : ATTENTION, on le décolle juste du dos de l’écran, on laisse bien la seconde moitié à sa place sur la nappe !

Puis décollage de la nappe de l’écran (toujours la même matière collante cité plus haut).

Et pour finir on débranche, en tirant parallèlement à la dalle.

Allez, dernière ligne droite, le retrait définitif de la dalle.

4 vis sur chaque bras de charnière ; ici mon cruciforme PH1 conviendra, souvent vous devrez utiliser un PH0 ou un « gros » tournevis de précision.
Deux solutions de position d’écran pour le démontage (et le remontage) :

soit en « pendulaire » (écran en position bien verticale),

soit à plat, écran contre le clavier.

Nous allons le voir en pendulaire pour le démontage, puis à plat pour le remontage. Perso je préfère le pendulaire, même si c’est un peu plus acrobatique…

Ordre de démontage à suivre :
1) Retirer les vis 1 et 2 (de chaque coté bien entendu).
2) Dévisser PARTIELLEMENT les vis du haut (n°3).
3) Retirer les vis n°4 : attention aux mouvements de balancier qui pourrait se produire.
4) Retirer les vis n°5 (= les n°3 à moitié dévissées), en prenant soin de bien tenir l’écran de sa main libre, mieux, faite vous éventuellement aider d’une seconde personne.
Pourquoi je préfère le pendulaire à la position à plat ? Et bien 2 raisons principales :
a) Parfois les charnières sont défectueuses/fragilisées et rabattre l’écran sans sa plasturgie qui lui donnait une certaine rigidité augmente le risque d’aggraver la situation.
b) Le risque (minime mais réel) d’un corps contondant sur le clavier qui rayerai l’écran neuf.

Et voilà, un portable sans son écran.

Je tiens vraiment à vous rassurer :
l’opération de démontage pure ne me prend généralement pas plus de 5 minutes ; donc pour un néophyte cela devrait à peine vous prendre 10 minutes.
Il n’y a vraiment rien de compliqué et c’est à la portée de tous ; pour exemple je confie ce travail souvent à mes stagiaires (collégiens pour beaucoup), et ils s’en sortent tous sans soucis, étonnés de la facilité et la rapidité de l’opération qu’ils croyaient bien plus complexe.

Bien, c’est bien beau tout cela, mais faut trouver l’écran de remplacement maintenant !!!
Maintenant que l’on a en main l’écran cassé, intéressons-nous à ce que l’on trouve derrière.

Entouré en rouge la référence : je tape donc « LP173WD1 TL E1 » sur gogole et pafff !!! Plein de propositions.

Mais attention, voici quelques petits conseils pour ne pas regretter son choix et éviter les pièges :
a) Le prix : c’est certainement le critère principale, mais faite bien attention et lisez bien tout !
b) Le lieu où se trouve l’objet : en Europe, voir mieux en France c’est l’idéal = monnaie en Euros, sans frais de change ou conversion douteuse, avec des délais de livraison courts et une couverture juridique de par les lois de l’union européennes (essayez de porter un recourt contre ZIUNG THAN TONG basé à Macao….).
c) Le vendeur : préférez un professionnel ; je ne dis pas que les particuliers qui vendent de la pièce détachée sur Ebay sont des arnaqueurs (loin de moi cette idée), mais en cas de problème (avarie pendant le transport, produit défectueux ou ne correspondant pas à la description) bonjour la galère pour récupérer ses sous, surtout qu’en plus le renvoi du produit sera à votre charge et qu’il y a peu de chance que l’expéditeur particulier ait une pièce de rechange à vous proposer. De plus ce sera certainement de l’occasion, vendu au prix du neuf, voir plus cher !
d) Les frais de port : gagner 5 € sur le prix de la pièce mais payer 15 € de frais de port alors que le concurrent les offres, au final c’est le second qui sera le plus avantageux.
e) Le moyen de paiement : Paypal est sans nul doute le meilleur moyen car il a l’avantage d’inclure une assurance en cas de litige avec le vendeur. La carte bleue en second choix (bien entendu sur le site sécurisé d’un professionnel) ; à fuir : le paiement par chèque, avec envois seulement à la réception de celui-ci par le vendeur.
f) Les délais de livraison : 3 à 5 jours ouvrés, c’est bien mieux que 1 mois !
g) Neuf ou occasion ? : vu la différence de prix, souvent nulle, je conseil l’achat du neuf. Après si la différence est supérieur à 30 €, ça se discute, mais privilégiez alors un « Pro » qui donnera un descriptif réel du matériel en plus de l’avoir testé, sans parler du SAV.
ASTUCE : ouvrez chaque site dans des onglets séparé, comme cela vous pourrez revenir simplement de l’un à l’autre pour mieux comparer.

Voici 2 exemples concrets où si l’on va un peu vite on risque d’avoir de mauvaises surprises.

Le prix est inferieur d’une quinzaine d’euros par rapport à la concurrence ; mais en lisant bien on peut noter dans le titre « 1px HS » ce qui veut dire « 1 pixel défectueux » : en clair, vous aurez un point blanc (ou autre couleur) quelque part sur votre écran ! Ils le précisent bien plus bas : « ATTENTION : CE PRODUIT EST EN GRADE A. L’écran à donc…. ». Ils l’écrivent clairement, donc aucuns recours pour vous si vous êtes déçu après réception et montage du produit.

Second exemple.

La monnaie est en Dollars, confirmé par l’adresse (« North Brunswick, New Jersey, United States »).
Se rajoute les frais de port qui augmente le prix de 9,99 $…. mais en plus en cliquant sur le « ? » on peut lire ceci « Buyers may be subject to additional charges for customs clearance » (en bon français ça donne à peu prés ceci « l’acheteur peut être susceptible de devoir s’acquitter de frais de douane »)… bref, ça risque encore d’augmenter le prix. Et pour finir d’enfoncer le clou, j’écris cet article en date du 25/01 et on m’annonce une livraison entre le 6 et le 14 février, 2 à 3 semaines donc, et si tout se passe bien. Et si en plus il faut retourner le produit…

*****

V) LE REMONTAGE.
Voilà, commande passé et c’est le grand jour : le remontage !
Déballage du produit.

C’était livré dans un carton adapté, solide et pile poil à la taille. Protégé à l’intérieur dans du papier bulle + une pochette plastique + un film de protection scotché sur l’écran : bref, pro et irréprochable !

Petite vérification avec le vieil écran en comparaison.

Tiens ! La plaque électronique est différente ainsi que quelques autres détails visuels… mais le connecteur vidéo est bien à la même place. Un petit moment de sueur froide « me serais-je trompé ? ».

Vite, je compare les références.

Horreur !!! D’un LG Display LP173WD1 je suis passé à un Innolux N173FGE –L23 Rev. C3 !!!
Allez, stop le suspense : ça va fonctionner, je vous rassure ;-). L’explication est toute simple : les fabricants d’ordinateur se fournissent auprès de plusieurs fournisseurs, avec un cahier des charges identique. Donc il est très courant que même si la référence produit est différente, il sera totalement compatible avec votre PC.
Pour info, Innolux est, avec un autre fabricant lui aussi Taiwanais, le plus gros constructeur d’écran PC (60% à eux 2 selon mes infos), donc ce n’est pas une sous-marque ou un produit générique mais bien un produit conforme et de qualité  ;-)

On avait démonté l’écran en pendulaire, voici la seconde technique : à plat.
Dans un premier temps on va rabattre les charnières.

ATTENTION ! : prenez bien l’ensemble à la base comme sur l’image ; si vous appuyer sur les bras de fixation il y a de fortes chances qu’ils se cassent, ils sont généralement en métal de piètre solidité : vous voilà prévenu !

Les 2 bras rabattus.

Profitez au passage que l’espace soit dégagé pour effectuer un nettoyage avec un produit ménagé (perso j’utilise 2 produits : Pliz et Maxiclene, le second est phénoménal pour les tâches et résidus résistants (nicotine par exemple) mais à ne surtout pas projeter sur un écran vu qu’il a un fort pouvoir décapant).

Une fois que l’on a bien vérifié que la surface est bien propre et sans risque de griffure de l’écran, on positionne ce dernier, en laissant le film plastique, histoire de protéger au mieux l’écran.

Et on attaque le vissage.

Inutile pour le moment de remettre toutes les vis : 2 de chaque coté, remise en place du câble vidéo, on relève l’écran et on passe au test.

Tout se passe bien, le logo de la marque apparait ; je vous conseil d’aller jusqu’au Bureau pour faire quelques tests voir si tout est fonctionnel, entre autre de mettre des fonds noir, blanc, rouge, vert et bleu, histoire de voir si des pixels défectueux ne seraient pas présent.
Le test fait, débranchez le PC, et refixez la plasturgie dans le sens inverse du démontage.
ASTUCE : mettez votre pouce entre l’endroit que vous revissez et votre écran : en cas de ripage vous éviterez la vilaine rayure  ;-)

***

FAQ

 

  • «C’est vraiment si facile que ça ? » : oui, dans 90 % des cas. Dans quelques cas il faudra peut-être démonter tout ou partie de la plasturgie entourant le clavier, mais c’est vraiment rare. Et franchement j’ai fais faire cette opération à une bonne dizaine de personnes dont certains n’étaient vraiment pas des manuels, et elles s’en sont toutes sortie sans problème.
  • « je ne trouve pas mon modèle d’écran » : très étonnant ; si cela vous arrive je vous invite à ouvrir une discussion sur le forum d’SOSPC (https://forumsospc.fr/) en y mettant le maximum d’information, comme la marque et le modèle exact du PC.
  • Mon écran n’est pas fissuré, mais seulement extrêmement sombre, même en montant la luminosité à fond : dois-je changer mon écran ? : à priori vous avez un PC assez ancien, non ? Il peut y avoir 2 causes probables : votre chipset graphique vous lâche, mais la cause la plus forte est que vous avez un inverter défectueux, et c’est lui qu’il faut changer. Un inverter c’est une petite carte électronique tout en longueur (10 cm de long sur 1 cm de large) qui est placé juste sous l’écran. Pour confirmer sa présence ou non, tapez juste « inverter + modèle_du_pc » sur Google. Le démontage juste de la plasturgie avant de l’écran sera suffisant pour trouver la référence et changer cette pièce.
  • J’ai vu des sites où on me propose sois un écran mat, soit un écran brillant ; lequel est le mieux ? : l’écran brillant rendra des images plus belles qu’un mat (bien que cela ne soit pas vraiment flagrant non plus), mais une dalle mat aura l’avantage de ne pas avoir des reflets désagréables si derrière vous vous avez un fond lumineux comme une fenêtre par exemple. A choisir je privilégierai le mat, mais chacun son choix.
  • Pouvez-vous me conseiller des sites de confiance ? Sur les sites professionnels il y a peu de risques. Voici ceux sur lesquels je commande le plus souvent, sérieux, rapides, et avec un SAV performant pour les rares fois où j’ai dû y avoir recours :
    VisioDirect : http://www.visiodirect.net/index.php?page=category-grid&cat=DALLE
    Hexapart : https://hexapart.com/
    DalleXpress : https://www.dallexpress.com/index.php
    Ecran-Direct.fr : http://www.ecrans-direct.fr/
    Ebay : pour Paypal et le suivi très sérieux ; et puis on peut y trouver des produits rares.
    (Je précise que je n’ai pas d’actions chez eux).

*****

Voilà, comme d’habitude j’ai trop parlé, mais au moins vous avez maintenant en main tous les éléments afin de réussir vous-même le changement de votre écran, avec la grosse économie que cela vous fera faire.
Un petit retour d’expérience pour ceux qui se lanceront dans l’aventure sera le bienvenue.  ;-)
A très bientôt sur le garagedupc.fr. :o)

AZAMOS.

Les autres articles d’AZAMOS :  

autres articles

***

écrire un article sur sospc.name

Vous avez envie comme Azamos de publier sur Sospc sur un sujet qui vous passionne ?

Je vous propose de vous rendre ICI pour en savoir plus si vous êtes intéressé.

Christophe, Administrateur.


13 Commentaires

  • Bonjour et surtout…MERCI AZAMOS !

    Merci de tes superbes explications, claires et précises, et surtout pour le temps passé à faire ce tuto, je sais que cela prend beaucoup de temps !

    J’en prend bonne note et grâce à ce tuto, si l’occasion se présente, je pense que je prendrai le risque de me lancer !

    Bon courage et …étonnez-nous encore !!!

    Joseph.

  • Merci joseph pour ton commentaire très sympathique.

    Oui en effet, faire un tutoriel prend pas mal de temps : pour celui-ci, avec les prises de vues et la rédaction cela m’a bien pris 10 bonnes heures, à se relire, modifier les formulations pour être compréhensible, etc…
    Après il faut souligner le travail de Christophe qui héberge les photos, refait une mise en page propre au site, corrige mes phote d’auretoggrapphe, etc…

    Bonne continuation à toi joseph, et si tu as l’occasion de mettre tout cela en pratique, donnes-nous tes impressions ici.

    A+

  • Hola Zazamos :)
    Je comprends ta longue absence.Très complet ton tuto.Que penses-tu de faire plutôt une vidéo.Pour celles ceux qui n’ont jamais fais de démontage cela serait plus”parlant” ? c’était juste une suggestion !
    Encore bravo pour ton travail.
    A pluche.

  • Salut leon :-)

    J’avais bien pensé à une vidéo en effet, mais elle a quelques inconvénients :
    1) il faut déjà un matériel ainsi que des logiciels performants ; ça semble simple comme cela, mais modifier, assembler, sonoriser, etc. une vidéo c’est vraiment très complexe à faire.
    2) certains points sont compliqués à mettre en scène, et il faudrait déjà une seconde personne sachant passer d’un point de vue à un autre avec un zoomage-dézoomage fluide et sans perte de netteté, difficile à faire, surtout pour un néophyte comme moi.

    Après on est dans un garage ici, faut bien se mettre les mains dans le cambouis pour avancer ;).

    A+

  • Merci @azamos pour ce tutoriel très bien réalisé comme tu sais le faire. Là procédure est très bien réalisée et donne envie, sans trop de stress, à changer une dalle écran si le cas se présente.

     

  • Bonjour AZAMOS :)

    Bravo pour ton tuto :) En tant que très bon connaisseur dans le domaine informatique, je peux affirmer que tu n’as omis AUCUN détail et que tout est bien expliqué ;) Pour moi, le changement de dalle d’écran est devenu une formalité, quelque soit la taille et la technologie utilisée pour l’éclairage (néons+inverter ou LED). J’ajouterai aussi qu’il est possible de changer ses tubes néons quand ils sont morts. Faut juste les trouver (chose moins facile mais pas impossible). A savoir aussi, que maintenant, les écrans étant tous à LED, la plupart son compatibles entre eux. Exemple, j’ai commandé quasi en même temps 2 dalles pour un HP probook et pour un Toshiba C670, qui ont tous deux un écran en 17 pouces. J’ai reçu celui pour le Toshiba en premier, je l’ai monté sur le HP sans le moindre souci ;) Également, j’ai pu récupérer un ensemble écran+inverter d’un Emachines qui c’est parfaitement monté sur un Compaq, les 2 datant de l’année 2008 ;) Concernant les revendeurs, je confirme à 100% pour visiodirect auprès duquel je fais la quasi-totalité de mes commandes via Cdiscount (paiement en 4X) et jusqu’ici : rien à dire :) Voilà pour ma ptite griffe ;) A bientôt ;)

    Si le cœur t’en dis, un ptit mot sur mon site sera la bienvenu ;)

  • @ Aiglewar : content que le tuto te mette l’eau à la bouche :-)

    @ Fabrice : merci pour tes compliments et de nous avoir fait partager ta propre expérience d’homme du métier :-)
    Comme toi, c’est généralement sur VisioDirect que je trouve mon bonheur, c’est d’ailleurs pour cette raison que je l’ai mis en tête de liste ;-)

    Je file faire un petit tour sur ton site illico !

  • Salut AZAMOS,
    Il est carrément parfait ce tuto.
    Les combines pour ne pas se faire arnaquer au moment de l’achat,la foire aux questions, et le ton toujours sympathique de tes articles.
    Dommage que je n’ai pas un écran à changer, moi :)
    Merci pour toutes ces heures que tu y as consacrées !

  • @ Mia : coucou toi !!! :-)
    Pour avoir un écran à changer, un bon coup de marteau, et hop ! affaire réglée :-D

  • Salut AZAMOS,
    Comme Mia le dit “ Il est carrément parfait ce tuto. ”
    Maintenant, lorsque j’utiliserai Windows 10, je vais le faire en toute confiance, sachant qu’il y a un excellent tutoriel pour changer d’écran, advenant, qu’émotionnellement mon poing se rapproche de l’écran !
    Ah! Ah! Ah!
    A+ :-)

  • Merci pour ton chaleureux commentaire Yves B. :-)

    Si tu veux je peux te passer un marteau pour dompter Wincrotte 10 :-D

  • Bonjour tous,

    Salut AZAMOS

    J’ai justement 3 portables avec 2 dont l’écran est HS. Avec ton tuto je devrais pouvoir m’arranger. Le truc, il va falloir que je regarde si même PC, 2 sur. Un boff nerveux… Le tutoriel est très bien réalisé avec de bon conseil, bravo.
    A bientôt

  • Merci Vulcain ; tiens-nous au courant de tes manipulations, un petit retour d’expérience est toujours utile :-)

Laisser un Commentaire

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
voilà! 
jereve! 
tropbien 
 
Partagez33
+11
Tweetez
Partagez