Darksky Vous avez la parole

Comment créer une Clé USB de dépannage Multiboot, par Darksky.

Les outils de dépannage, tels les antivirus « rescue disk » ou encore des outils de clonage de disque sont utiles. Et si on se créait une clé USB les regroupant tous, nous évitant ainsi d’avoir plusieurs supports ?

 

Comme vous le savez, j’utilise une clé USB qui contient plus outils, comme des antivirus « Live », un outil de clonage de disque, etc. pour dépanner les PC que j’ai parfois entre les mains.

À la base, ces outils sont disponibles en « stand alone », en image ISO qu’il faut graver pour pouvoir démarrer dessus et l’utiliser. Cela multiplie donc le nombre de CD ou DVD à avoir par le nombre d’outils que l’on souhaite avoir à disposition.

Il est alors utile de se créer une Clé USB multiboot, qui contient l’ensemble de ces outils, afin de ne plus avoir qu’un seul média pratique à transporter.

J’ai longtemps utilisé pour ce faire l’outil « Sardu », mais pour le support de plus de fonctionnalités et surtout le support de l’UEFI, il est devenu payant.

Après pas mal de recherches, j’ai trouvé l’outil qui vient enfin le remplacer et ce, gratuitement : il s’appelle YUMI.

Comment ça fonctionne.

 

Tout comme vous graveriez un CD antivirus de secours, ou encore une distribution Linux « live », YUMI va vous permettre de faire tout ça, mais avec un petit plus, et même 2 :

  • Il va vous permettre de regrouper tous ces outils sur la même clé,
  • Il va vous permettre, pour une distribution Linux comme Mint, de définir un mode « persistant » qui va servir à stocker vos préférences pour les prochains lancements de la distribution.

Et tout ça sera alors accessible depuis un menu (en anglais, mais très simple) qui vous permettra de choisir sur quel outil/distribution vous voulez démarrer.

Ça vous tente ? Alors, c’est parti !

Ce dont on va avoir besoin.

 

1. La toute première chose dont on va avoir besoin, c’est de YUMI, bien entendu.

Il existe en 2 versions : la « classique », et puis la « beta », qui gère l’UEFI.

Dans mon cas, je me tourne vers cette dernière.

On se rend donc sur le site de l’éditeur : https://www.pendrivelinux.com/yumi-multiboot-usb-creator/

En descendant un peu sur la page, on peut alors télécharger la version qui nous intéresse :

Pour la version qui prend en charge l’UEFI, il faut cliquer sur « UEFI YUMI – Windows », à côté de « Beta download inscrit en rouge ».

Vous obtiendrez alors un fichier exécutable d’un peu moins de 4Mo.

2. Ensuite, il vous faut une clé USB. En fonction du nombre d’outils que vous allez utiliser, il en faudra une de capacité plus ou moins importante. Je pars de mon côté avec une clé USB de 8Go, à vous de voir ce dont vous allez avoir besoin.

3. Enfin, vous me direz que vous avez besoin des images ISO des outils, bien entendu… C’est là que YUMI est génial ! Il va vous les proposer.

Utilisation de YUMI

 

Pour commencer, insérez votre clé USB dans le port du PC.

Ensuite, double-cliquez sur le fichier exécutable de YUMI. Vous devrez en accepter la licence :

Vous arriverez ensuite sur la fenêtre principale, qui comporte plusieurs « étapes » (step, en anglais) :

  • Step 1 : c’est ici que vous devez sélectionner votre clé USB branchée préalablement. Depuis la liste déroulante, donc, choisissez votre clé USB dans la liste.

Quand elle est sélectionnée, vont apparaître sur le côté droit 2 options :

La première option, on y reviendra plus tard. Il faut, par contre, cocher la deuxième option, pour formater et préparer la clé USB pour la suite. Notez donc que tout le contenu de la clé sera supprimé, il faut faire d’éventuelles sauvegardes avant.

  • Step 2 : le menu « magique » de YUMI… c’est ici que vous allez pouvoir :

– Choisir une/des distribution(s) Linux

– Choisir des « antivirus tools »

– Choisir des « system tools »

– Et même d’autres petites choses.

Il faut donc cliquer sur le menu déroulant, et ensuite choisir ce que vous désirer mettre sur la clé :

Comme vous le voyez, il y a du choix. A vous de vous faire plaisir ;-)

Lorsque vous aurez choisi une distribution / un outil, il vous proposera de vous mener directement sur la page de téléchargement de l’outil / la distribution, en cochant « download link », ou de visiter le site de l’outil :

Il faut ensuite cliquer sur « oui » pour que la page de téléchargement de l’outil s’ouvre :

***

Pour ma part, je vais me créer une clé comprenant :

 

  • Linux Mint 18.1 Mate, avec un espace de persistance qui va enregistrer les préférences (comme le fait de mettre le liveUSB de Mint en français, par ex.)
  • Clonezilla Live, qui permet de créer des images systèmes de Windows et GNU-Linux facilement
  • Gparted Live, qui permet de gérer (créer, modifier, supprimer) les partitions des disques (attention, l’outil est très puissant, les modifications sont irréversibles).
  • Kaspersky Rescue Disk 10 pour chercher et supprimer des virus
  • DrWeb LiveDisk, qui permet aussi de scanner les disques à la recherche de virus.

Il faut noter que les outils antivirus permettent également de parcourir les disques du PC pour en faire des sauvegardes de fichiers, tout comme on le ferait depuis une Live USB de Mint.

  • Step 3 : C’est ici que l’on va choisir l’image ISO à intégrer, quand on aura fait le choix à l’étape 2 et que l’image sera complètement téléchargée :

Il va normalement détecter automatiquement l’emplacement de l’image qu’il vient de télécharger. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez cliquer sur « browse » à côté du champ, pour rechercher l’image ISO et la sélectionner.

Avec les distributions GNU-Linux apparaît aussi un « Step 4 » : c’est le mode « persistent »

C’est donc ici, avec le curseur, que l’on va pouvoir définir la taille (en Mo) à allouer à la distribution pour qu’elle puisse enregistrer les paramètres et éventuellement quelques fichiers afin de les retrouver au prochain lancement de la session « live ».

C’est donc un peu un mode « hybride », puisque la distribution ne s’installe pas sur les disques, mais elle peut tout de même « enregistrer » certaines choses pour les fois suivantes. Il faut simplement garder à l’esprit qu’il faut éviter de faire des mises à jours, surtout du système et du noyau, pour éviter de « casser » cette persistance.

Une fois la taille de la persistance définie, on clique sur « Create » pour commencer à créer la clé.

Une fenêtre d’avertissement résumant ce qui va être fait sur la clé s’affiche. Si tout est en ordre (choix de la bonne clé, conscient que tout sera effacé dessus), on clique sur « oui ».

L’outil commence alors à travailler. Des fenêtres vont s’ouvrir et se fermer automatiquement. Surtout, ne bougez à rien et laissez faire le programme.

Quand il aura terminé de traiter l’action que vous lui avez demandé (et qui peu prendre plus ou moins de temps), s’affichera cette fenêtre où vous pourrez cliquer sur « next » :

Après avoir cliqué sur « next », il vous demandera si vous désirez ajouter d’autres outils sur la clé :

Je clique sur « oui », et je répète l’opération « Step 2 » pour y ajouter KAV, DrWeb LiveDisk, Gparted et Clonezilla.

Et voila, votre clé est maintenant prête avec vos divers outils ! Vous pouvez donc, en désactivant le SecureBoot et en choisissant votre clé USB comme périphérique de démarrage, utiliser l’ensemble de vos outils sur les PC que vous auriez à dépanner.

Voici des photos de mon écran lors du lancement de la clé , avec le menu qui se compose avec mes outils installés de :

  • Linux Distributions : contient Linux Mint 18.1 Mate
  • Antivirus Tools : KAV et DrWeb LiveDisk
  • System Tools : Gparted et Clonezilla

Vous naviguez dans ces menus avec votre clavier très facilement.

Ici, CrWeb LiveDisk en fonction :

Et enfin, Mint 18.1 Mate en français grâce au mode persistant :

Pour passer la distribution en français, il faut simplement vous rendre, dans les paramètres système, dans « language », et installer le français en cliquant sur le support des langues. Il est possible que vous ayez l’un ou l’autre messages d’erreur durant l’installation, mais à la fin, tout est là et fonctionnel.

***

Ajouter/supprimer des outils

 

Il vous est possible de supprimer des outils, ou d’en ajouter, sur la clé. Souvenez-vous, dans la description du « Step 1 », je vous ai dit que je reviendrais sur une option : « View or remove installed distros »

Si vous cochez cette option, dans le « step 2 » seront alors listés les outils présents sur la clé. Il vous suffit d’en sélectionner un outil et de cliquer sur « remove » pour l’enlever le la clé :

Pour ajouter un outil, il vous faut reprendre, en fait, les étapes détaillées plus haut. C’est on ne peut plus simple ;-)

Darksky.

Les autres articles de Darksky :  

autres articles

écrire un article sur sospc.name

Vous avez envie comme Darksky de publier ici un article sur un sujet qui vous passionne ?

Je vous propose de cliquer ICI pour en savoir plus.

Christophe, Administrateur.

Christophe Webmaster Sospc.name

Cet article vous a plu ? : :-)  

Savez-vous que vous pouvez soutenir SOSPC et accéder à de nombreux avantages exclusifs à partir de 2€/ Mois ( ou 20€/An ) ?

C'est indispensable pour assurer le maintien de cet espace dans le futur, je compte sur Vous ( si, si ). :yes:

Cliquez ICI pour en savoir plus et ICI pour vous abonner.

Christophe. Administrateur.

     

21 Commentaires

  • Bonjour Marcel,

    Désolé pour le petit retard, je n’avais pas vu passer la notification.

    Alors, pour AOMEI, voici ce que dit l’avant dernier « changelog » de la version UEFI: Version 0.0.0.6: Update to support AEOMI Backupper.

    Il est donc possible d’y inclure l’outil d’AOMEI, mais je ne sais pas s’il est possible d’y inclure une image complète…
    Pour ce qui est de Windows, il supporte les utilitaire d’installation de XP jusque 10.

    Pour R-drive par contre, je n’en ai pas vu mention. Mais il faut tester, sait-on jamais :)
    Avec la version UEFI, tu peux démarrer sur la clé depuis un BIOS UEFI, mais il faut désactiver le SecureBoot auparavant ;)

  • Bonsoir … en espérant que ce tuto très instructif et très bien fait est toujours actif (Dernier commentaire du 27 juin 2017).
    Je voulais savoir s’il était possible avec YUMI (Que j’ai testé) d’intégrer sur la même clef des outils autres que ceux proposés en standard. Pour ce qui me concerne, je voudrais regrouper en priorité sur cette clef USB multiboot mes 3 clefs actuelles sur lesquelles j’ai respectivement l’installation / Réparation de Wondows 10 AIO, la restauration de l’image de mon disque C) sauvegardée avec R-Drive Image et la restauration de l’image de mon disque C) sauvegardée avec AOMEI Backupper (En cours de test).
    Pour terminer, faut-il modifier les paramètres du Bios / UEFI pour booter sur cette clef créée avec YUMI ?
    Merci pour votre aide

  • Bonjour Ralph,

    Merci pour le commentaire :yes:
    Et content qu’il ai pu vous être utile, ça fait toujours plaisir de le savoir en tout cas! :good:

  • Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce tutoriel aussi efficace qu’instructif. Ca m’a permis de m’affranchir de pas mal de souci (supports de dépannage, etc …)
    Continuez comme ça !

  • Merci Darksky pour ce logiciel très pratique que j’utilise depuis plusieurs mois (ancienne version, en 32 bits, non UEFI).
    A titre d’info pour tes lecteurs qui seraient tentés, voici ce que j’ai installé sur ma clé Yumi de 8 Go (dépannage de PC d’amis ou de la famille) :
    Antivirus :
    -BitDefender Rescue (qui comprend l’AV, TeamViewer à télécharger, FireFox 42, GParted 0.24 Fr, etc.)
    -Anti-RansomeWare (le processus se lance au démarrage. Quoiqu’un peu long et en anglais, il fonctionne parfaitement bien sous Windows XP et 7).
    -AVG Rescue CD (qui ne fonctionne que si je l’installe en dernier sur ma clé Yumi… ?)
    OS :
    -Win7Recue (*)
    -WinXPE (32 bits)
    -Linux Mint 18 « Sarah » Mate (32 bits)
    Utilitaires :
    -Hiren’s Boot (qui contient entre autres un Mini XP, GParted 0.14 GB, FireFox, etc.)
    -Ultimate Boot
    -Boot Repair Disk (32 bits)
    -GParted 0.28 fr
    Oui, il y a un peu de redondance… :yes:

    Retour d’expérience, j’ai noté que si l’outil de « dépannage » ou de test concerne un PC portable, une liaison avec la Box via un Câble Ethernet peut être nécessaire voire indispensable pour pallier l’absence de pilote Wifi. Enfin, cerise sur le gateau, j’ai francisé le menu de la clé Yumi via ses divers fichiers .cfg (prudence toutefois !…)
    Et comme je viens de faire l’acquisition d’un nouveau PC portable en 64 bits, je vais me fabriquer une nouvelle clé Yumi UEFI grâce à ton super article !
    Merci pour ton boulot Darksky. :good:

  • Bonsoir, je vais tenter un boot sur clée ou micro-sd avec cet outil depuis mon hp pavilion x2 détachable, il y a win10 dessus en gpt et l’uefi bloque un éventuel autre boot.
    le pc n’a que 2g en ddr3 et un ptit linux devrai mieux gérer.
    je vais peut etre devoir mettre à jour le bios :-)

  • Bonjour
    Qu est ce que la version UEFI de Yumi apporte de plus que la version classique, que je connaissais déjà ? Il me semble que vous ne motivez pas clairement pourquoi vous choisissez d’utiliser la version bêta de YUMI comprenant un mode UEFI. Serait-il possible de compléter l’article sur ce point en rajoutant par exemple 1 ou 2 capture d’écran pour illustrer cette différence lors du boot ?
    Merci bcq !

    • Bonjour Linuxification,

      Tout simplement pour permettre de booter sur la clé depuis un pc équipé en UEFI :-)
      Sinon, il faut repasser le « BIOS » en « Legacy » (en plus de désactiver le secure boot).

  • Bonjour Darksky
    Merci pour tes tutos toujours « cristal clear » ! Bravo !
    Et puis, partant du principe que le ridicule ne tue plus forcément (si ma question est idiote…), j’ose demander si on peut ajouter une image iso de W7 sur ta clé multiboot ?
    Très belle fin de semaine et bon réveillon avec tes proches !
    Bouzoukis

  • Bonjour Darksky,

    Merci beaucoup pour ce super-tuto, je mets de coté en cas où !
    Déjà bonne année à toi et à ta famille. :rose:
    Joseph.

  • Bravo Darksky ! Toujours aussi didactique et précis ! Merci !
    Est-ce que tu pourrais compléter ton tuto pour rajouter à cette clé USB multiboot, Windows 7 (si c’est possible !?)

    • Bonjour Brigitte,

      Merci beaucoup pour ton commentaire ;-)
      Pour Windows (7), il n’est pas possible de l’avoir en « Live » sur une clé USB. Enfin, il y a bien quelques bidouilles, mais ce n’est pas prévu pour, et je pense que ce n’est pas autorisé par Microsoft.

      On peut, par contre, créer une clé USB d’installation de Windows, ça l’éditeur le prévois et propose même un outil pour le faire.

  • Bonjour Darksky,

    Bon tutoriel, merci pour ce partage de connaissance.
    Ma clé USB fonctionne maintenant sur Linux Mint 18.1 avec persistance et en français.
    Un gros ralentissement par rapport au disque dur, je pense normal.
    Pas pu mettre autre chose dessus, surement capacité faible.
    Encore merci pour ce tuto et aussi de faire connaitre Linux Mint.
    Je suis Mint depuis la version 13, mais j’ai commencé il y à plus longtemps
    avec disquette de boot et de root ;-)

    Bonne soirée.
    Jean-Pierre

    • Bonjour Jean-Pierre,

      Merci beaucoup. Oui, le ralentissement est en effet normal, puisque le système ne fonctionne qu’en RAM et via la clé USB, c’est tout à fait différent d’une installation sur disque ;-)

  • Bonjour Darksky

    je connaissais Yumi, mais pas en UEFI,,,,,et pour moi ça change tout ! Plus besoin de trimbaler plusieurs clés
    Je viens d’essayer avec MINT 18,1, je l’ai passé en français en mode LIVE ,,,ça marche
    encore un grand merci

    petite précision : quand on modifie la partie « Languages » , il est ensuite impératif de se deconnecter, ne pas redemarrer !, la reconnexion est automatique aprés quelques secondes, et la c’est en français
    en + , ma connexion WIFI a éré mémorisée !
    Bonne trouvaille :yes:

    a bientôt
    t bonne année 2017 à toutes et à tous !

    • Bonjour Didier,

      Content que tu ais pu trouver ton bonheur :good:
      Merci également pour la précision. Je t’avoue que je ne sais plus si j’ai redémarré ou pas :whistle:

  • Bonjour à vous Darksky;
    Un grand merci à vous pour ce tutoriel ultra instructif. Pour lequel je voulais lancer un sujet sur le forum car c’est une question qui m’a traversé l’esprit.
    Merci merci à vous.
    Que Dieu vous garde pour le site et le forum d’sospc.name.
    Salim d’Alger.

    • Re-Bonjour à vous Darksky;
      voilà je voudrai créer une clé usb bootable avec clear pc cmos pour bios uefi pour supprimer le mot de passe de mon laptop Fujitsu u772.
      J’ai déjà essayer avec rufus et ceci grâce à Goof mais le problème c’est qu’il y a un message d’erreur (un truc du genre) voir sur le forum d’sospc pour plus d’informations.
      Comment puis je créer cette clé usb bootable contenant clear pc cmos pour bios UEFI.
      Merci de me répondre.
      Salim d’Alger.

      • Bonjour Salim,

        Merci pour ton commentaire et je suis heureux que cela puisse t’aider :yes:
        Pour ce qui est de ton problème, je vais aller voir sur le forum ;-)

Laisser un Commentaire

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
tropbien 
mdr 
bg 
js 
petbjr 
pbpr 
pfe 
vv 
sos 
pcccccccc 
mur 
bdj 
cr 
tg 
aid 
BluesB 
DieuD 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Play All Replay Playlist Replay Track Shuffle Playlist Hide picture