Replay S'INFORMER

Nos ordinateurs ont-ils la mémoire courte ? [Replay]

Nos ordinateurs ont-ils la mémoire courte ?

Le stockage de nos données est un vrai problème qui pourrait avoir des répercutions importantes sur notre Futur. Oui, garder la Mémoire de ce que nous découvrons et créons est primordiale mais un vrai casse tête, les supports modernes ne brillant pas par leur fiabilité. Je vous propose un tour d’horizon et quelques  explications.

Jmimile, nous a fait découvrir dans le Forum une émission très intéressante diffusée sur Arte.

Après l’avoir regardée je me suis dit qu’un article sur le stockage et la pérennité de nos données serait le bienvenu. :yes:

Chaque jour, nous les particuliers, stockons / archivons des données qui sont vitales à nos yeux.

Les entreprises en font de même à leur échelle et on peut dire que certaines de ces informations sont plus vitales que les nôtres.

Mais qu’en est-il des données qui concernent directement ou indirectement notre planète ?

Si vous perdez les photos de vos enfants ou une entreprise son bilan comptable c’est certes grave, mais pas catastrophique comparé à des données liées à la sécurité nucléaire !

 

Dès le départ le reportage donne le ton : nos supports modernes sont très fragiles.

Alors que la Pierre a une durée de vie estimée à dix mille ans et le Parchemin mille, pour la Pellicule c’est cent ans et le Vinyle une cinquantaine d’année ! :wacko:

Je sais ce que vous allez me dire, nous avons le choix : Cd / Dvd / Blu-Ray, Disques à plateaux ou SSD, eh bien justement, parlons-en, vous allez être surpris !

ARCHIVAGE INFORMATIQUE

Dans les années quatre vingt Patrick Poivre d’Arvor nous a présenté le Cd comme LE support de l’Avenir. mdr  

 

Je ne parlerai pas de la disquette dont la capacité de stockage a toujours été anecdotique et la fiabilité ( pour celles et ceux qui ont connu…) plus que discutable…

On s’est rendu compte ( le On comprend les scientifiques, professionnels et nous le grand public…) que ce support vieillissait très mal.

Un Cd conservé de façon idéale ( c’est à dire non manipulé / utilisé, dans le noir à l’abri de l’humidité ) a une durée de vie moyenne de 20 ans seulement  !

Je ne vous parle pas de l’usage régulier qui diminue cette espérance à une durée estimée entre 1 et…5 ans ! mur  

 

Certes, la technologie liée à la gravure des données en brûlant un support, qui vieillit avec le temps, est l’explication de cette faible durée de vie.

Mais on le sait moins, l’industrie a tout fait pour limiter cette durée, j’en veux pour preuve un exemple peu connu.

Ayant travaillé durant plusieurs années dans un magasin de Hifi / Vidéo ( c’est mon premier et passionnant métier…), je passais mon temps à prévenir mes clients.

Il faut savoir qu’il y a une hypocrisie quant à la manipulation des Cd / Dvd ( le Blu-Ray n’existait pas à l’époque…).

On vous a sûrement expliqué qu’il fallait faire très attention à ne pas endommager la face où sont gravées les données, non ?

Certes cette affirmation parait logique…mais est totalement fausse !

 

Cette face est protégée nativement pas une fine pellicule plastique, donc à moins d’être très brutal ou être peu précautionneux, elle résiste plutôt bien aux effets du temps.

Il faut savoir aussi que les lecteurs récents disposent d’un système de correction d’erreur très performant pouvant compenser les petites altérations lors de la lecture.

Pour ce qui est de l’autre face c’est tout autre chose !

Elle vous sert à identifier votre média ( avec un feutre spécial ) pour les supports vierge à graver / ou à identifier l’artiste pour ceux achetés dans le commerce…mais ne dispose d’aucune protection !

Pour vous en convaincre faites le test avec un pièce de monnaie sur un média usé, rayez les deux faces et après observez-les attentivement.

 

La face où sont gravées les données aura une petite rayure, avec un lecteur de bonne qualité le disque pourra donc toujours être lu ( je parle bien d’une petite rayure…), alors que celle où vous pouvez lire le titre sera très endommagée.

Pour vous en convaincre, regardez le disque en transparence, là où est faite cette rayure la lumière passe, vous avez enlevé / arraché des informations, le disque est bon à jeter !

Certains fabricants ont bien tenté d’améliorer ce support, mais bon, le marché du renouvellement représentant plusieurs millions d’euros…cela a été vite enterré !

Que nous reste-il pour stocker nos données ?

 

Si vous êtes un ( heureux…) lecteur d’Sospc vous savez que depuis des années je vous mets en garde à propos de la durée de vie des disques.

Qu’ils soient à plateaux ou à mémoires type flash ( les SSD) qui est ‘ en moyenne ‘ de cinq années !

Les disques à plateaux, comme leur nom l’indique, utilisent un mécanisme en mouvement qui par définition est soumis à une usure rapide et irrémédiable. Tandis que les mémoires flash qui n’ont pas cet inconvénient, ( elles équipent les SSD, Clés USB ou Cartes Mémoires ) sont limitées en nombre d’écritures…

Dans ces conditions stocker de façon pérenne et fiable toutes les informations importantes est un vrai défit ! :mail:  

 

L’exemple que donne le reportage est édifiant. Le stockage des fûts radioactifs se faisant pour une période d’au minimum de 300 ans, chacun d’eux disposent d’un code barre qui permet d’avoir accès à toutes les informations importantes.

Mais sur quel support les stocker vu la durée de vie ridicule de nos supports modernes ?

Oui, comment s’assurer que leurs localisations et leurs contenus seront toujours bien connus dans 300, 500 ou 5000 ans pour les plus radioactifs ?

En faisant le pari du tout-numérique, notre société s’est-elle trompée ?

Il faut trouver d’urgence de nouveaux supports.

En attendant, savez-vous quel support est utilisé actuellement dans cet exemple ?

papier permanent

Le papier.

 

Je devine votre surprise, c’était sûrement le dernier choix auquel vous auriez pensé n’est-ce pas ?

Bon, il faut vous le dire, ce n’est pas le papier que nous utilisons vous et moi au quotidien, mais un papier permanent sans additif blanchissant qui ne se dégrade pas avec le temps.

Et ce n’est pas tout, l’encre utilisée est elle aussi spéciale : c’est de l’encre acrylique qui a la propriété d’être stable sur une longue durée.

Quelle ironie, nous allons sur la lune mais nous n’avons toujours pas trouvé de solutions fiables pour stocker notre Savoir…

bande magnétique

La bande magnétique.

 

Pour rester dans l’ironie, il faut savoir que certaines sociétés continuent à utiliser la Bande Magnétique !

Oui, car elle a deux énormes avantages : quand on ne l’utilise pas elle ne consomme pas de courant et résiste bien mieux aux chocs comparativement à un disque dur !

Tout cela ne résout pas notre problème majeur : le stockage en volume.

Mais il y a heureusement il y a un espoir, depuis 1996 des chercheurs testent au Japon un nouveau matériau.

 

***

quartz avenir

Le Quartz : l’Avenir.

 

Oui, vous le connaissez déjà il sert – entre autre – à faire fonctionner vos montres depuis 1969.

Les recherches sont encore à leur débuts, mais elles sont prometteuses.

Oui, le Quartz résiste à la chaleur, aux acides et ondes radios et est plus résistant que la pierre.

Le principe se résume à l’utilisation d’un laser ( tout comme les Cd / Dvd / Blu-Ray ) qui modifierait sa structure en creusant des cavités microscopiques.

Les informations étant gravées dans la masse elles seraient insensibles aux rayures, poussières et même aux acides.

Lisibles par transparence on pourrait les consulter avec n’importe quel microscope.

L’intérêt est de pouvoir accéder aux informations enregistrées même dans le futur, car certaines technologies disparaissant, les supports créés n’ont ainsi plus de lecteurs…

Enfin, la durée de stockage devrait être en théorie de plusieurs milliards d’années…

Mais vous vous en doutez elle a un point faible, la capacité de stocke est équivalente à un Blu-Ray…

A.D.N

Pour terminer il y a une autre possibilité qui parait invraisemblable : l’utilisation de l’A.D.N !

C’est un matériau solide qui résiste très bien au transport, mais doit être conservé dans un endroit froid et sec et, le plus important, doit être protégé impérativement de la lumière.

D’ailleurs ce n’est pas un hasard si en Sibérie de nombreuses espèces ont vu leurs A.D.N conservés pendant des millénaires !

Oui, utiliser le vivant pourrait être une solution, mais bon c’est encore au stade du développement expérimental, très onéreux soit dit en passant…Mais cela laisse songeur, non ?

Si tout comme moi le ce sujet vous passionne je vous invite à regarder l’émission sur YouTube ( Edit du 25/12/18, elle n’est plus dispo sur YouTube, je vous propose DailyMotion ) :

En conclusion, la sauvegarde de nos données n’est que temporaire, il faut donc régulièrement renouveler les supports et cloner les données.

Car, ne vous y trompez pas, le Cloud n’est pas forcément la solution, car lui aussi est composé de supports de stockage dont les données sont clonées dans plusieurs endroits car chaque jour des milliers de disques durs qui les composent tombent en panne…

Christophe.

windows uninstaller

Edit du 25/12/2018 : je publie à nouveau cet article, créé le 09/05/2017, qui est toujours d’actualité.

Oui, plutôt que de faire une pâle copie de ce que les contributeurs ou moi-même ont publié il y a quelques années, je me suis dit qu’il était plus simple et logique de créer une catégorie Replay qui vous permettra de (re)découvrir les articles les plus importants parmi le millier de disponible actuellement sur Sospc.

 

Christophe Webmaster Sospc.name

Cet article vous a plu ? : :-)  

Savez-vous que vous pouvez soutenir SOSPC et accéder à de nombreux avantages exclusifs à partir de 2€/Mois (ou 20€/An) ?

C'est indispensable pour assurer le maintien de cet espace dans le futur, je compte sur Vous (si, si). :yes:

Cliquez ICI pour en savoir plus et ICI pour vous abonner.

Christophe. Administrateur.

 

Laisser un Commentaire

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
tropbien 
mdr 
bg 
js 
petbjr 
pbpr 
pfe 
vv 
sos 
pcccccccc 
mur 
bdj 
cr 
tg 
aid 
BluesB 
DieuD 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

25 Commentaires

  • bonsoir
    je m’en doutais, je me souvient lors d’une émission un dimanche soir un présentateur ma fait l’article sur l’avenir des supports et ce qu’il allait devenir un cd devais durer un temps X.
    bon pour ma par je ne compte pas vivre une éternité a cause des impôts.
    sinon j’ai trouvé ça
    https://www.lesechos.fr/20/02/2016/lesechos.fr/021704027753_ce-petit-disque-de-quartz-peut-stocker-des-donnees-pendant-13-milliards-d-annees.htm
    ?

  • Salut à tous
    Il y a une solution, le marteau et le burin….!!!, graver dans le marbre….
    La pierre de Rosette, à permis de décrypter les hiéroglyphes….
    Merci M. Christophe….toujours super ces analyses….
    Amitiés
    Jean marie

  • Merci Christophe pour cette info que j’ai dû louper au moment de sa sortie !!
    J’en profite pour te (vous) souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’année et que l’année qui arrive vous apporte joie, bonheur et santé sans oublier de bons supports !!
    Serge

  • Bonjour Christophe,

    Merci pour ce rappel ( que je connaissais pas puisqu’à l’époque -2017- je pense pas te connaitre

    :wacko: ), je viens d’enregistrer la vidéo de presque 1 h, je vais la regarder bientôt mais en ayant

    vu le début, elle est très bien faite et très bien expliquée ! Merci encore !

  • Bonjour Christophe
    Merci pour cette piqure de rappel.
    Deux aspects ne sont jamais abordés c’est 1 la sécurité des données personnelles consultables par n’importe quel responsable des Data Center ( même codées ) et 2 la consommation en énergie électrique que cela occasionne.
    Le fameux CLOUD est un mirage et dans le Nord j’ai pu en visiter un dont un de mes amis en est le propriétaire et gestionnaire cela est en effet effrayant de voir toutes ces salles enterrées protégées contre les tremblements de terre, les bombes et les inondations doublées d’un système anti incendie ( Halon mortel en cas de fuite ) et des accès hyper protégés.
    La redondance est en effet une solution comme disait ma grand mère on ne mets pas tous les œufs dans le même panier ) mais cela engendre des coûts exorbitants.
    Mais la course folle continue………
    Amitiés du Nord
    Christian 59

  • bonjour, Christophe et très bonne fin d’année.
    super de nous faire ce riplay.

    Je vais sans doute te surprendre (une fois n’est pas coutume).
    Pour mes enfants, je viens de numériser des cassettes VHS C … vieilles de plus de 30 ans. Elles passent en N/B sur le caméscope mais en couleur sur le magnétoscope, avec une excellente définition. Je précise, elles étaient au fond d’un placard, en vrac, dans un sac genre pour faire ses courses. Voilà en petit témoignage.
    Bien cordialement.
    Et bonnes fêtes à tous.
    Dom

  • Bonjour Christophe,
    Merci pour l’article. Pour ma part, je pense que pour les particuliers, qui ont quand même un peu les moyens financiers, un NAS en RAID5 est idéal pour une sauvegarde des données de son réseau local à domicile.

    • Bonjour William,
      Ne pas confondre un NAS avec une solution de sauvegarde. Stricto sensu un NAS (Network Attached Storage) est un moyen d’accéder à ces données à distance (en vacances par exemple), une sorte de cloud personnel. Bien évidemment cela fait une sauvegarde, mais…
      Qui dit suvegarde dit restauration et c’est là où le bât blesse. Il faut savoir que la plupart des NAS ne sont pas pas en NTFS ou en FAT mais une partition Linux que Windows ne sait pas lire en direct (tu ne peux que l’attaquer via le réseau). D’où le problème, si pour une raison ou une autre tu as besoin d’accéder à une sauvegarde et que tu n’as pas de réseau, c’est impossible. Et ce cas de figure est inadmissible, tu dois pouvoir accéder à tes sauvegardes sans délai.
      Sans compter les problèmes de sécurité, ton NAS est potentiellement piratable à distance.
      Après c’est à toi de voir selon tes besoins. Pour ma part j’ai une solution de sauvegarde autonome accessible comme un disque dur classique et pour mes données , un disque dur (amovible en USB) miroir de celui de travail que je mets à jour au moment de partir en vacances. On a pas toujours un réseau sur son lieu de vacances ou alors à des tarifs prohibitifs.

  • Bonjour Christophe,
    Pour l’anecdote je me souviens du lancement du CD . J’étais dans une grande surface et un animateur vantait cette nouveau indestructible : il jetait le CD par terre, sautait dessus, frottait parterre le produit à grand renfort de coup de chaussures, pour nous faire ensuite écouter la musique si pure. Ah ça fonctionnait bien, mais la couche de protection recto et verso était bcp plus épaisse ! Ce qui n’est plus le cas maintenant.
    Après cette petite nostalgie, merci de ton article qui nous rappelle le bien fondé des sauvegardes et leur surveillance..
    Cordialement
    Dom

  • Une solution est de confier la sauvegarde à un spécialiste qui gère la problématique de défaillance des supports en ayant en permanence des redondances, qui chiffre les sauvegarde et n’exploite pas les données. Un support part en vrille, pas de souci, on le change et on restaure les données à partir de la redondance. Mais bien sur, comme tout service à plus value, cela à un coût. ;-)
    Laurent

  • Hello Christophe,
    Finalement c’est peut-être en regardant les vieilles photos papiers que nos descendants pourront voir leurs ancêtres et le monde tel qu’il était à l’époque.
    Tout le monde ne prendra pas la peine de recopier régulièrement sur un support neuf, les vieilles sauvegardes enfouies au fond d’un tiroir.
    Mais au train où vont les choses, on finira par entreposer nos souvenirs sur le Cloud. On nous y pousse, et de telles révélations sur la pérennité des supports numériques, finiront par décider les plus réticents.
    Certes, il s’agit également de disques durs, mais on peut tout de même espérer une plus grande fiabilité, car comme tu le dis, les données sont clonées à plusieurs endroits.

    • Bonjour,
      Effectivement, comme tu le dis, on nous y pousse.
      Si l’on peut raisonnablement espérer une plus grande fiabilité (bien que des exemples de données comptables perdues pour une entreprise existent), ne crois pas que le cloud n’est là que pour nos beaux yeux. Ils peuvent analyser nos données à satiété pour nous envahir de plus en plus (et de plus en plus ciblé) de pub.
      C’est la seule raison de toutes ces solutions de sauvegarde dans le cloud.
      La tranquillité peut aussi passer par une solution à la maison.

  • Oups ! :cry: tu as compris que je me suis un peu emmêlé les pinceaux !
    J’en fait évidemment une image-disque que je sauvegarderai sur un Disque Externe .

    Sorry please… :-(

  • Salut Christophe :-))
    Tu sais je me sers toujours de disquettes pas pour stoker mais comme brouillon, avec un lecteur externe. Je fait bien rire mais on a ses habitudes

    • Hello Pierre,

      oui j’ai vu qu’il existait ( encore ) des disquettes 3.5 pouces à la vente…mais y a t-il encore des lecteurs ? :o)

      Christophe.

  • Bonjour Cher Christophe,

    Quel heureux hasard, je commençait juste à sauvegarder toutes mes versions Windows ( du 95 au w10 que j’ai sur les DVD officiels) en les compressant via WINRAR et ainsi les copier sur un disque Dur externe!
    Je me suis dit aussi que de temps en temps ( 4-5 ans ), il faut les « réveiller  » et en faire des copies ou sauvegarde.
    Entre-deux, je vais regarder la vidéo que tu as placé sur ce site.

    Encore merci et ….soyons prudent ! voilà!
    Joseph.

  • Bonjour,
    Exigeant, pas de doute et je suis même un brin parano en ce qui concerne mes données.
    Par contre, aucun besoin d’ouvrir sa tout pour une telle sauvegarde, il existe des réceptacles pouvant recevoir 2 (ou plus) disques durs avec une carte RAID (environ 150€ auxquels il faut rajouter le prix des DD) et qui se branche sur une prise USB pou eSata et qui convient donc parfaitement pour un portable.

    • Hello Bernard,

      oui on peut acheter des Boitier / Nas, mais là encore c’est un public qui sera plus réceptif sur legaragedupc car il y a un investissement important. :o)

      Je suis obligé de faire des choix sur Sospc, le garagedupc a justement été créé pour aller plus loin, malheureusement Sospc me demande plus de temps que prévu.

      Au moment ou je t’écris je suis en train de prendre des photos d’un portable Acer que j’ai ouvert car la batterie était inaccessible, j’ai voulu montrer que c’était moins sorcier que cela en avait l’air. :o)

      Christophe.

  • Bonjour et merci Christophe pour cet article ;-)

    Petite question (hors sujet) en passant:
    Comment regarder cette vidéo ARTE pour ceux qui habite en Belgique ou au Québec (ce n’est pas mon cas), mais sur ma contribution à d’autre forum certain qui habite ces lieux ne peuvent pas visionner la vidéo ?
    Existe t’il une astuce facile et rapide (sans passer par un VPN) ? :unsure:
    Merci.
    Cordialement. :bye:

  • Bonjour christophe,

    Cette analyse est surtout pour les données concernant l’humanité, son histoire etc.. mais si mon fichier n’existe plus dans 300 ans, pas grave….. Oui j’ai vu des documentaires sur le sujet et il est vrai que la conservation de notre histoire est une inquiétude. D’ailleurs bien souvent le support résiste plus dans le temps que les données qu’il renferme. La conservation des données sont tributaires du lieu aussi, en salle blanche et dans un compartiment sans oxygène. Le secteur pionnier en matière de préservation et de partage des données est sans nul doute celui de l’astronomie. Une documentation ou interrogation concernant les données : https://lejournal.cnrs.fr/articles/preserver-les-donnees-de-la-recherche-a-lere-du-big-data

    Cette question concernant le conservation des données est une préoccupation et l’article que tu présente mérite un débat de la communauté SOSPC pour plus d’information en vers les membres et ainsi nous tenir au courant des nouvelles technologies pour une meilleure appréhension de l’avenir numérique.

    • Hello Thierry,

      oui l’article concerne la conservation des données au sens large.

      J’avais envie de faire découvrir à la communauté ce magnifique et accessible film et rappeler ( ce qui est la conclusion ) qu’il faut penser que faire des sauvegardes c’est indispensable mais que les moyens mis à notre disposition sont fragiles.

      Christophe. :o)

  • Bonjour et bravo pour ton article,
    A mon humble avis le disque dur est le meilleur compromis. En raison du prix (un DVD réinscriptible revient beaucoup plus cher et de toutes façons est (très limité) dans le nombre de sessions d’écritures possible.

    Le cloud, où l’on peut espérer que les entreprises utilisent des DD professionnels plus résistants que les autres pose à mon avis un GROS problème de confidentialité et même si nous possédons pas de code nucléaire (du moins pas moi !), personne n’a envie de retrouver ces photos ou autre document libres sur le Net (et c’est le risque).

    Donc pour en revenir à ce qui nous intéresse, je pense qu’un système RAID 1 associé à un logiciel de surveillance des DD, serait un bon compromis. Un tel système revient à environ 400€ (fourchette haute) et marche très bien (attention je ne parle pas des NAS qui NE sont PAS des systèmes de sauvegarde stricto sensu).

    Peut-être Christophe qu’un article plus axé sur le sujet (s’il n’a pas déjà été fait, je n’ai pas vérifié) serait le bienvenu.
    Et parlé aussi des logiciels de sauvegarde ?

    • Bonjour Bernard,

      pour ce qui de la sauvegarde logiciel il y a déjà plusieurs articles sur le sujet, sachant que je suis plus pour le clonage et que là aussi il y a des articles.

      Pour ce qui est du Raid il y a bien un article prévu mais il sera diffusé sur legaragedupc.fr car il concerne plutôt des utilsateurs exigeants ayant des besoins particuliers et étant prêts à ouvrir leur Tour. :o)

      Christophe.