Linux Patrick Vous avez la parole

Installer Linux Mint 19 Tara ET Windows en boite virtuelle. Par Patrick.

Installer Linux Mint 19 Tara ET Windows en boite virtuelle. Par Patrick.

Installer Linux Mint 19 Tara ET Windows en boite virtuelle à la place d’une ancienne version Linux ou d’un Windows a de nombreux avantages. Lequels ? Disposer d’un Linux performant, simple, clair et stable et pouvoir basculer sur un Windows 7 entièrement fonctionnel !

le basculement est d’autant plus facile qu’il se fait en deux clics, avec un dossier commun ouvert simultanément sur les deux systèmes.

Rappelons que Linux propose en série les bureaux multiples, permettant de travailler sous l’environnement Linux sur le bureau 1 par exemple, sous Windows en boite virtuelle sur le Bureau 2, d’aller sur le net en bureau 3, et sur sa messagerie en bureau 4… Quant on a testé ça, on ne sait plus s’en passer !

Le protocole pourra sembler un peu répétitif par rapport aux nombreux conseils déjà présents sur SOS PC (merci Christophe), mais l’expérience me les fait juger utiles.

Etape 1

 

  • Télécharger un « iso » de Linux Mint en cliquant sur la capture :

TELECHARGER LINUX MINT

Graver l’iso avec un logiciel de gravure ad hoc, comme Cdburnerxp (windows), Brasero sous Linux, ou créer une clé USB bootable (plusieurs articles à ce sujet sur le présent site).

Etape 2

 

– Penser à sauvegarder les dossiers « documents », « images », « musiques » « vidéos » et « téléchargement » éventuellement sur un disque dur externe. (En théorie le contenu du dossier téléchargement devrait être « classé » au fur et à mesure des réceptions de courriers avec pièces jointes et des téléchargements directs de données en provenance du net. Je rencontre fréquemment des fichiers en multiples exemplaires dans ce dossier, les utilisateurs allant rechercher la photo du petit neveu dans le mail déjà reçu, oubliant qu’elle se met automatiquement là à moins d’avoir spécifié un autre chemin).

– Penser aux documents déposés à tort sur le bureau, celui-ci devant dans l’idéal ne contenir que des raccourcis.

– Faire une copie des favoris (cf le protocole propre à tel ou tel navigateur, Chrome, Firefox, Opéra…)

– Faire une copie du ou des carnets d’adresses si un client messagerie est utilisé (Outlook, Thunderbird…)

– Faire une capture d’écran du bureau pour garder trace de l’organisation des icônes.

– Faire une copie des principales polices utilisées (dossier « Windows » « Fonts »), Linux étant sobre en polices européennes par défaut (Arial, Times New Roman, Comic sans ms, Georgia…)

Etape 3

 

– Modifier l’ordre de séquence de boot dans le Bios si le PC date un peu (dans ce cas, un ajustement de la quantité de mémoire et l’achat d’un SSD à la place du disque traditionnel redonneront une nouvelle vie à la bécane).

  • Dans le cas d’un UEFI (remplaçant des anciens BIOS), il faut tenir la touche maj appuyée en fermant le PC de façon à pouvoir accéder à la rubrique « Security », dans laquelle on va pouvoir désactiver le Secure boot. Ensuite, il faudra éventuellement désactiver le fast boot pour donner la priorité au lecteur DVD ou à l’USB. (Chaque marque a sa propre touche d’accès au « Bios » affichée en bas de la première page de démarrage de l’ordi – Généralement f2, supp, f8…).

Installer Linux Mint 19 capture 1

  • Une fois ces modifications validées, insérer l’iso du nouveau système d’exploitation et redémarrer. Après un peu de patience, l’écran devrait afficher le tout nouveau Linux 19, et en proposer l’installation.

Installer Linux Mint 19 capture 2

– Cliquer sur « install LinuxMint » et suivre les procédures en choisissant les options qui conviennent (langue, fuseau horaire, logiciels tiers, démarrage automatique ou avec mot de passe, etc.)

En ce qui concerne le mot de passe, attention à bien le noter, ainsi que l’identifiant. Il sera nécessaire pour toute action système, mise à jour, acquisition ou suppression de logiciel…

Linux possède tout un panel de pilotes libres aptes à faire tourner la majorité des configurations, mais peut trouver également des pilotes dits « propriétaires » plus spécifiques. Il est indispensable d’avoir une connexion net fonctionnelle lors de l’installation.

Rappelons que Linux fournit directement à l’install lecteur VLC, lecteur pdf, suite bureautique Libre Office 6, traitement d’images The Gimp, outil de numérisation scan, navigateurs Firefox et Chromium, messagerie Thunderbird, etc.

On pourra compléter ce panel avec Gthumb pour un traitement d’images simplifié mais avec d’excellents outils pour pivoter, redimensionner, recadrer ; Brasero pour la gravure ; Filezilla ; Stellarium ; pacucontrol pour gestion fine du son ; Asunder pour ripper des cd ; hplip pour gérer le niveau d’encre imprimante HP et autres ; Audacity pour manipuler /convertir les sons, Openshot pour manipuler /convertir les vidéos ; jeux divers etc…

Tous ces logiciels s’obtiennent par la logithèque et sont donc « sûrs », internes au monde Linux. Quelques autres sont à aller chercher sur le site propriétaire dans la version correspondant à Mint, comme Anydesk (que je préfère bien à Team Viewer), Opéra…

– Par défaut (je n’ai pas creusé la question du pourquoi), le verrouillage numérique n’est pas activé. Ici, on va mettre les mains dans le cambouis et utiliser le terminal en lignes de commande. Le terminal est accessible dans la barre verticale du menu, ou dans la barre de tâches appelée « tableau de bord » sous Linux. Nous allons y rentrer sans les guillemets et en respectant chaque espace la commande :

« sudo apt-get install numlockx » (il est possible de faire un copier-coller à la souris). Le mot de passe va être demandé, et là, attention, il n’est pas visible bien que s’inscrivant s’il est tapé correctement. Une action sur la touche entrée renseigne immédiatement sur la validité de la manœuvre.

Les paquets nécessaires à l’installation défilent, et c’est terminé lorsque l’invite avec le nom d’utilisateur s’affiche à nouveau. Fermer le terminal.

  • Pour exécuter la nouvelle fonction, il suffit d’aller en bas à gauche dans « Menu – Administration – écran de connexion (mot de passe demandé, j’ai prévenu) – options, et cocher le verrouillage du pavé numérique.

Installer Linux Mint 19 capture 3

A droite en bas dans le tableau de bord, un écusson coché en vert passe au bleu si une mise à jour est signalée.

Une grosse mise à jour (ce sera la seule de cette importance) sera à faire suite à l’installation.

  • Cliquer sur installer les mises à jour.

Installer Linux Mint 19 capture 4

Installer Linux Mint 19 capture 5

Une nouveauté sous Mint 19 est l’instantané système, qui fait une copie des fichiers système pour une restauration éventuelle.

Je conseille de la différer pour la faire après les différents paramétrages.

Sous Linux, il y a une maîtrise totale des mises à jour, lesquelles prennent au plus quelques minutes si on les valide, et ne gênent pas le travail personnel qu’on peut faire sur un bureau parallèle.

Dans le paramétrage de la fenêtre de mises à jour, on peut demander la fermeture automatique de celle-ci en fin d’opération.

Etape 4

 

Nous allons à présent procéder à quelques paramétrages.

– En cliquant droit dans le tableau de bord, choisir « ajouter des applets », descendre jusqu’au « sélectionneur d’espaces de travail » et cliquer sur le +. Les bureaux multiples sont à présent affichés sous la forme de quatre rectangles en bas à droite.

En cliquant sur « paramètres du tableau de bord » après un nouveau clic droit, on peut régler l’affichage constant ou non de celui-ci.

Le bureau. En cliquant droit sur le nom d’une application via le bureau, on peut lui assigner un raccourci à mettre sur le bureau ou dans le tableau de bord.

Pour faire un raccourci des grands dossiers, ouvrir le dossier personnel en haut à gauche, sélectionner le dossier désiré (documents, images, musique, téléchargement…), aller dans « Edition » et cliquer sur « créer un lien ». Il suffit de passer ensuite le raccourci créé sur le bureau.

Pour afficher la corbeille et les périphériques usb, aller dans « menu – préférences – bureau » et cocher « corbeille » et « volumes montés ».

On peut ajouter des gadgets sympas via « préférences – desklets ». Aller dans l’onglet télécharger pour mettre à jour le cache, cliquer sur le desklet désiré, revenir sur « gérer », sélectionner le desklet et cliquer sur +. La plupart (horloge, calendrier, CPU/mémoire…) sont paramétrables.

  • Un clic droit dans un espace libre du bureau donne accès via « bureau » à la taille des icônes. Si le look de celles-ci ne vous convient pas, il suffit de retourner à « Préférences – Thème » et de choisir par exemple Mint x pour les icônes, à la place de Mint y, ainsi que la couleur…

Installer Linux Mint 19 capture 6

Installer Linux Mint 19 capture 7

ON Y EST !

 

On pourra accessoirement faire un tour dans Libre Office pour en gérer le look (outils – options), afficher les barres de menus désirées, demander un enregistrement des dossiers en format word par défaut, descendre l’exportation en pdf à 40 % au lieu des 90 % par défaut, etc…

Insérer son disque externe ou clé usb et restaurer les favoris, paramétrer le navigateur, installer les polices désirées (il suffit de cliquer sur la police et de valider), paramétrer éventuellement thunderbird avec son ou ses comptes messagerie, restaurer le carnet d’adresses, et ajouter reminder fox comme agenda – gestion d’anniversaires.

Un dernier affinage (manip à effectuer avant toute installation de nouvelle application) : Ouvrir le terminal, et taper « sudo apt-get update » (mot de passe) puis « sudo apt-get upgrade ».

Enfin, lorsque l’invite se stabilise, taper « sudo apt-get autoclean » puis « sudo apt-get autoremove »

Procéder maintenant à l’instantané système via la fenêtre de mise à jour – Edition.

SECONDE PARTIE : LA VIRTUALISATION

 

Certes, il est possible de faire tourner sans problèmes un certain nombre de logiciels Windows avec Wine, mais d’une part, selon leur complexité tous ne fonctionnent pas ou pas correctement, et d’autre part, Wine est devenu beaucoup plus complexe à installer sous Linux 19.

  • Pour ceux qui voudraient tenter l’aventure (utile s’il s’agit d’installer Photofiltre, photoResize, idphotostudio…) voici la procédure :

1. sudo dpkg –add-architecture i386
2. wget -nc https://dl.winehq.org/wine-builds/Release.key
3. sudo apt-key add Release.key
4. sudo apt-add-repository ‘deb https://dl.winehq.org/wine-builds/ubuntu/ bionic main’
5. sudo apt-get update
6. sudo apt-get install –install-recommends winehq-stable
7. WineARCH=win32 WINEPREFIX=~/.wine wine wineboot (option win64 éventuelle, remplacer)
8. sudo apt-get install winetricks

Ouvrir en clic droit l’exe du logiciel windows souhaité, et sélectionner « ouvrir avec wine ». Accepter les paquets supplémentaires proposés.

Une machine virtuelle est une simulation donnant l’illusion de l’existence d’un ordinateur avec ses composants (processeur, mémoire, disque dur…) sans support physique réelle.

Cette machine virtuelle ou VM peut accueillir ainsi n’importe quel système d’exploitation.

  • Aller dans « menu – administration – gestionnaire de logiciels » et taper « virtualbox » puis cliquer sur l’application et valider l’installation.

Installer Linux Mint 19 capture 9

  • L’image ci-dessous donne une idée des milliers d’applications disponibles dans la logithèque Linux.

Installer Linux Mint 19 capture 10

  • Ouvrir Virtualbox désormais présent dans le menu « administration ».

Installer Linux Mint 19 capture 11

Configurer selon le système d’exploitation désiré (j’ai indiqué un win 7 32 bits dans mon cas), et créer sur le bureau un dossier spécifique qui servira de partage entre Linux hôte et Windows 7 en machine virtuelle.

Insérer un iso de la version de Windows souhaité, et rentrer la licence quand demandé.

Une fois Windows installé, j’ai ajouté Kaspersky Free Antivirus, Firefox, et désactivé le Windows update.

Je n’ai pas trouvé de tuto concernant la dernière version de Virtualbox, mais les réglages par défaut se sont avérés performants. (en fait je viens de pousser la mémoire à 2 Go pour plus de confort, et j’aurais pu aller jusqu’à 4, la moitié de la RAM totale étant disponible- J’en ai 8).

Il faut juste valider l’inscription de groupe nécessaire au partage en tapant : « sudo su » pour passer en mode administrateur, puis « gpasswd -a  user  vboxusers » user étant l’identifiant que vous avez déclaré à l’installation initiale de Linux.

C’est la seule manipulation en ligne de commandes.

Installer les additions invités (dans Windows, menu – périphériques-ajouter l’image cd des additions invités).

  • Après paramétrage du dossier de partage sous Windows, celui-ci apparaît dans « ordinateur – réseau ».

Installer Linux Mint 19 capture 12

On peut également régler le glisser-déposer et l’usb, d’abord dans le virtualbox et ensuite dans Windows.

Et voilà comment se partager entre Linux (95% d’utilisation en ce qui me concerne) et Windows (5%).

Mais il est tout-à-fait possible d’inverser le processus et d’installer un LinuxMint en virtualisation sur un Windows.

Honnêtement, compte-tenu des problèmes rencontrés avec les MAJ Windows 10, ce passage sous Linux 19 m’a permis de récupérer un système stable, simple et performant, même sur des portables accusant quelques années. L’un d’entre aux, upgradé win 10 montait à 95° de température processeur, n’affichant plus que 48° après changement d’OS en faveur de Linux.

Qu’on se le dise !  :-)

Patrick.

Les autres articles de Patrick :  

autres articles

écrire un article sur sospc.name

Vous avez envie comme Patrick de publier ici un article sur un sujet qui vous passionne ?

Je vous propose de cliquer ICI pour en savoir plus.

Christophe, Administrateur.

Christophe Webmaster Sospc.name

Cet article vous a plu ? : :-)  

Savez-vous que vous pouvez soutenir SOSPC et accéder à de nombreux avantages exclusifs à partir de 2€/ Mois ( ou 20€/An ) ?

C'est indispensable pour assurer le maintien de cet espace dans le futur, je compte sur Vous ( si, si ). :yes:

Cliquez ICI pour en savoir plus et ICI pour vous abonner.

Christophe. Administrateur.

     

24 Commentaires

  • Super tutoriel, merci…
    Mais comme toujours linux en live via la clé USB c’est souvent parfait sur une machine pas trop ancienne, sinon bonjour la galère pour installer des pilotes (ex: carte vidéo et Wi-Fi… + pilotes imprimantes…) lorsque l’on décide d’installer réellement Linux.
    Mon avis sur Linux, c’est pas encore ça ! Et pas pour tous pour l’instant. Pourtant je suis un fervent défenseur des distributions Linux (Mes tutoriels sur mon site sur plusieurs distributions)…
    Un plus, serait de compléter votre tutoriel en vidéo, en détaillant toutes les phases, mais même comme cela, les différences entre les machines rendent la chose complexe pour celui qui veut tenter le vrai passage de Windows vers Linux.
    Cependant, je reste positif, car l’évolution est en marche, vers un Linux pour tous…
    castman

    • Bonjour Castman,
      Un peu surpris de cet avis, mon expérience de 5 ans d’usage et d’installation de Linux sur divers portables ou tours (suite à 20 ans de Windows) ne m’ayant révélé qu’une fois une difficulté liée à un pilote. Tous les pilotes « libres » sont directement installés (si on coche l’acceptation des logiciels tiers à l’install évidemment), et lorsque Linux trouve des pilotes dits « propriétaires », il en indique clairement le choix. A une exception près donc, je n’ai jamais rencontré de problème wifi pour ce qui est des portables et notebooks. Je n’ai pas d’expérience en ce qui concerne les imprimantes wifi, ayant toujours été confronté à du filaire.
      Il y a plus de 200 distributions Linux, et certaines ( Lubuntu, MX16…) conviennent parfaitement à de vieux PC, Linux ayant justement la réputation de redonner une jeunesse à de vieux coucous. Mais il est très possible qu’il y ait des configs récalcitrantes… Je suis loin de tout maîtriser.
      Patrick

      • Même sous Windows on a des configs récalcitrantes (juste à regarder le nombre de discussions de style « j’ai plus de son », « ma webcam fonctionne plus », etc…).

        Alors visiblement Linux est bien plus au point que Windows à ce sujet ;-)

      • Bonjour!
        j’ai un vieux portable avec Vista
        J’envisage d’y installer Linux, d’abord en dual boot pour me familiariser, puis comme seul OS..
        Compte-tenu de ses capacités probablement limitées, quelles versions de Linux ont-elles le plus de chances d’etre acceptèe car pas trop « gourmandes »???
        merci

        • Bonjour ! D’une manière générale, Linux sollicite beaucoup moins les ressources d’un PC que Windows. Je n’ai toutefois pas testé les versions récentes, nettement plus élaborées, sur de vieux PC. Le Linux MX16 me semble une bonne version à essayer, mais le seul risque d’un Mint est soit qu’ils soit refusé à l’install, soit qu’il s’avère d’une lourdeur insatisfaisante au fonctionnement.
          Bonne journée. Patrick

      • Bonjour Patrick,

        Mon constat sous Linux est simple, avant je pouvais installer Linux sur toutes mes machines (Je trouvais facilement les pilotes et l’installation était viable). Maintenant et depuis plusieurs années, il devient difficile de le faire sur des PC/ordinateurs portables de plus de 7 ans… ex  » une carte Wi-Fi qui utilise une combinaison de touches pour activation, même avec l’ajout d’un dongle Wi-Fi . Une carte graphique exotique du genre « Chipset graphique intégré VIA Chrome9 HC  » bonjour la galère, ensuite problème de résolution d’écran, il faut bidouiller les fichiers de config, ou bien dans un terminal, pour rajouter les résolutions qui n’existent pas sous Ubuntu et Linux Mint, même pour un chipset vidéo Intel…

        Pour le reste, je n’ai rien à dire de négatif sur Linux, que je préfère à Windows et même à Android sur des tablettes/smartphones, mais difficile de trouver du Linux dessus…
        J’ai une partie de mes ordinateurs sous Windows (une autre partie sous Android/Linux), même si dernièrement cela devient crucial de passer sous Linux en trouvant la distribution qui me ressemble.

        Actuellement, je teste des distributions comme Manjaro et Elementary OS, il y a du bon dans l’ensemble, c’est à suivre !

        J’aime Linux, comme par exemple l’installation sur une box TV 4K processeur ARM sous un Android pourri, en installant une distribution Linux plus véloce…

        Je teste aussi Linux sur des nano-ordinateurs et Mini PC.

        Le truc sous Linux, c’est que ce n’est jamais simple et que cela devient vite compliqué.

        Je me répète, j’aime Linux !

  • Bonjour à tous,

    Un autre article qui tombe très bien moi, puisque comme beaucoup le savent je suis Windows et pourtant intéressé par Linux. Donc j’en ai parlé avec un collègue du service informatique et pour lui c’est Linux Mint le mieux. Mais dans la discussion, nous parlions Mint et non Sarah ou Tara, lui connaissant :good: et moi ne sachant même pas qu’il existait deux versions.. :negative:

    Pourquoi Linux, j’ai un PC Windows pentium III mais neuf, même pas installé, encore sous emballage. Un cadeau.

    Donc j’aimerais bien y mettre Linux et ensuite le donner. Ensuite fort de cette expérience installer un double boot Windows 10/Linux sur mon I5 qui lui est en attente de vérification car au bout de 15 minutes d’utilisation que se soit sous Seven ou Win10, un écran noir.

    Alors tout cela pour dire que Linux me tente pour plusieurs raisons, une enfin faire connaissance de Mint et deux, Linux permet de réparer Windows en cas de souci et continuer à travailler sous Office Excel ou Word sous Linux. Je ne vois que des avantages, avec le chemin que prends Windows que j’affectionne particulièrement.

    Donc effectivement cet article malgré le faite qu’il soit bien écrit me laisse l’impression que la mise en place de Linux est bien compliqué.

    Si j’ai bien compris, il faut créer un DVD bootable ou Usb, changer l’ordre du boot (normal) et ensuite suivre les instructions. He! la configuration Wifi, comme Windows ou pilotes etc sont déjà inclus comment tout ceci se passe sous Linux ??

    • Hello Thierry

      • c’est exact : il faut télécharger et « graver » l’iso de Mint sur DVD ou clé USB avec Rufus par exemple, booter ton PC sur le support choisi, et lancer l’installation………..
      • ou bien préférer le dual boot proposé par Christophe https://sospc.name/dual-boot-windows-linux/
      • ou bien tester le mode live, donc ne pas installer la distribution…

      • pour la wifi : voir ceci https://sospc.name/linux-comment-se-connecter-facilement-wifi-par-didier/
      pas besoin de pilotes, les paquets Linux le trouveront directement…

      voir l’article de Darksky https://sospc.name/linux-mint-18-sarah-darksky/, c’est une base d’installation Mint

      cdlt

      • Bonjour didier,
        Ok merci, maintenant j’ai ce dont j’ai besoin.
        Par contre je lis que Linux à besoin d’un Core 2 mini, donc mon teste sur un pentium III ne serait pas possible alors ?

    • Bonjour Thierry,
      Il n’existe pas deux versions de Linux Mint mais une trentaine, dont tu pourras avoir une idée à partir de cet article wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/Versions_de_Linux_Mint#Linux_Mint_1_%22Ada%22
      J’ai un peu de mal à m’y retrouver dans ta réponse au sujet d’un Linux capable de réparer Windows, ou d’un travail Excel Word sous Linux…

      La Suite Office est un produit Microsoft réfractaire au monde Linux, mais à laquelle on peut substituer l’excellent LibreOffice 6. Peu de personnes savent que non seulement LibreOffice lit tous les documents « Office », mais peut même les éditer par défaut (docx, xls…). Combien ai-je récupérer de documents word corrompus et donc perdus, grâce à Writer… Sans compter à l’époque, le bazar introduit par la nouvelle extension docx que tous les possesseurs de la Suite Office 2003 n’arrivaient pas à ouvrir alors qu’OpenOffice et Libre Office le faisaient…

      Certes, aborder l’installation d’un OS qu’on ne connaît pas à travers un article n’est pas du plus enthousiasmant.
      Mais je vois cela comme plus « pointilleux » que « compliqué », sachant que globalement, tout est compris dans Linux. Une fois installé, c’est fonctionnel, sans avoir besoin d’aller chercher des logiciels supplémentaires à droite et à gauche… Beaucoup de personnes sont désemparées à l’idée d’aller chercher un setup (une fois que le concept est acquis) sur le net. Risque de choisir la mauvais occurrence, d’être piégé, de ne pas savoir quoi faire pour installer ensuite, etc.

      Combien se sont fait avoir par des versions payantes de logiciels initialement présentés comme gratuits (et les PC neufs sous Windows en regorgent) !

      Combien n’ont pas su mettre à jour CCleaner et se sont retrouvés avec une version Pro ou avec Avast surajouté à leur propre antivirus ce qui provoquait un sérieux bazar, etc. !

      Rien de tout cela dans le monde Linux !

      Oui, comme je le précisais plus haut, des pilotes libres sont inclus et permettent de faire fonctionner la plupart des configurations correctement.

      Il y a en outre parfois des pilotes propriétaires disponibles, apportant une gestion spécifique. Le wifi est automatiquement installé et il n’y a qu’à rentrer sa clé, à travers des commandes claires et simples.
      Créer un dvd ou une clef bootable est (sous Linux) un jeu d’enfants.
      Un dual boot ne permet pas facilement l’échange entre les deux OS (Merci de corriger si je fais erreur), là où la virtualisation, elle, le permet aisément.
      Voilà en gros.
      Patrick

      • Salut Patrick et Darksky, :bye:

        Une anecdote : il y a peu un client artisan n’arrivait pas à ouvrir sous Office 2007 Pro Plus ses archives de devis et facturation édités depuis un fichier Excel qu’il se sert depuis des années pour faire ces documents.

        J’ai creusé un bon moment pour trouver une solution efficace et simple, et au fil d’une discussion j’ai dégoté LA bonne solution : installer Open Office, ouvrir un seul et unique des centaines de fichier Excel avec, et magique : tous les document Excel s’ouvraient cette fois sans souci avec son Office 2007.

        C’est à se demander s’il n’y aurait pas une fonction cachée dans Microsoft Office :  » si logiciel concurrent arrive, te remettre à fonctionner normalement avant que l’on te supprime » :yahoo:

  • Bonjour Patrick, :bye:

    Déjà en tout premier lieu merci pour le temps consacré à rédiger cet article (et je sais que c’est vraiment chronophage :yes: )

    Je vais être un peu négatif dans mon intervention, mais ceci ayant pour but d’être constructif : donc ne prends pas mal s’il te plait mon intervention. :-)

    Windowsien ayant commencer sous Dos, avec un petit passage il y a fort longtemps sous Mac, le monde Linux m’attire de plus en plus. Déçu de l’orientation que Microsoft veut nous imposer, rajouté aux bugs incessants de Windows 10, je ne vois pour le moment qu’une seule issue valable pour retrouver stabilité et sérénité : le passage à Linux.

    J’en suis intimement convaincu, et il ne me reste qu’une étape : franchir le pas !

    Mais voilà, de part mon métier (dépannage/assemblage informatique) je suis le nez dans le guidon à 150% sous Windows, et tout comme lgdoc il me faut le tuto-article déclencheur, simple, compréhensible, pas-à-pas, ….. Bref, tu vois ce que je veux dire. :-)

    Alors il en existe déjà sur SOSPC de ces articles spécialement conçu pour que le Windowsien que je suis s’y retrouve comparativement avec Linux. En voici 3 qui permettent d’y voir plus clair :

    https://sospc.name/pas-peur-de-linux/
    https://sospc.name/linux-fiche-memo-aider-debutants/
    https://sospc.name/linux-mint-18-sarah-darksky/

    De mon avis sur ton article tu t’es un peu trop éparpillé, voulant parler de tout sans aller dans la précision aux bons endroits : rappelons que SOSPC est à destination des grand néophytes, comme je le suis moi-même avec Linux je l’avoue.

    En voyant ton titre je me suis dis : « Ayé ! Voilà le tuto qu’il me faut !!! ». Et bien non, vite refroidi que j’ai été par le survol de certains points et la précision d’autres, c’est derniers judicieux souvent mais pas accompagnés de captures suffisamment éloquentes pour donner envie d’essayer.
    Alors si moi convaincu qu’il me faut passer à Linux je n’ai pas l’envie qui arrive, que dire des membres majoritairement circonspect à défaut d’être curieux….

    A mon avis tu aurais dû passer le passage de l’installation de Linux Mint Tara en mettant le lien de Linux Mint Sarah que j’ai donné juste au-dessus : je suppose que point de vue installation et utilisation ces 2 versions sont assez proches (non ? :unsure: ), et plus concentrer tes efforts sur la machine virtuelle, car VirtualBox c’est parfois pointu à paramétrer efficacement (je l’utilise au quotidien).

    Ce que recherche un gars comme moi c’est avoir un monde connu (Windows) sur lequel se raccrocher à porter de main dans ses premières semaines/mois, mais en plus sur SOSPC les visiteurs sont majoritairement des gens lambda pour qui l’outil informatique est une machine sur laquelle il y a marqué « touche pas p’tit con !!! » ( ;-) ) et qui ont besoin d’être guidé en douceur et rassuré vu que souvent le PC qu’ils ont c’est le seul du foyer.

    Alors je pense qu’il aurait peut-être fallut te concentrer sur une ou deux parties, chacune faisant l’objet d’un article séparé mais lié.

    Je le redis, je ne désire qu’être constructif dans mon analyse, pensant qu’un avis extérieur est toujours bon à prendre à partir du moment où il est argumenté et propose des solutions.

    Quoi qu’il en soit, perso j’y ai appris certaines choses qui me seront bien utiles le jour (proche j’espère) où je franchirai le Rubicon : MERCI !!! :good:

    • Hello Azamos,
      Rassure-toi, je ne prends pas mal tes critiques, ne me situant pas du tout à ton niveau de savoir et d’expérience.
      Je peux comprendre l’impression d’éparpillement dont tu parles, et pourtant, il ne s’agit que d’un protocole rodé qui devient une routine au fur et à mesure des installations.
      Certes leur exposition nuit certainement aux avantages que représente Linux, et pourtant que dire d’un système qu’on peut confier sans souci au petit neveu ou au voisin qui se croit informaticien, parce que (pourvu qu’on ne leur confie pas notre mot de passe), aucune modification système ne sera possible… Que dire de mises à jour qu’on maîtrise totalement et qui ne ralentissent en rien le fonctionnement de l’ordi ? Que dire d’une logithèque sûre qui télécharge ET installe directement les applications recherchées, au lieu des surprises que révèle une recherche aléatoire sur le net ? Que dire des pilotes automatiquement installés, des imprimantes reconnues et validées sans avoir à insérer un cd pas forcément prévu pour la version de Windows qu’on possède, etc. etc…
      Je conçois sans peine que mon article ne soit pas au top. J’ai eu envie de partager ma découverte heureuse de Mint 19, et ne pouvais faire allusion à Sarah, venant directement de la 17.5 sans être passé par la 18. N’ayant pas pris de note pendant le déroulé de mes installations, j’ai reconstitué de mémoire avec un choix certainement trop aléatoire des illustrations. Quant à VirtualBox, j’avais réussi à mettre un XP sous Linux 17 et j’ai découvert la possibilité de mettre un win 7 sous Linux 19. Mais mon expérience en la matière s’arrête là, et les manips sont effectivement complexes, ne me permettant pas de savoir ce qui tenait à un protocole d’installation général ou ce qui relevait de ma configuration. D’où ma sobriété sur le sujet…
      Nous reparlerons de tout cela lorsque tu auras franchi le fameux pas ! ;-)
      Moi aussi, je supervise majoritairement des Windows, mais de moins en moins, au bénéfice de Mint. Régulièrement appelé par des utilisateurs lambda qui ont besoin d’utiliser un PC et pas de faire de l’informatique, je comprends tout-à-fait que demander à l’interlocuteur s’il a bien paramétré son update correspond à lui parler tonkinois… Rien de tout cela dans le monde Linux !
      Bien cordialement.
      Patrick

      • Je suis jaloux de toi : c’est à ça que je veux arriver, pouvoir en toute sérénité proposer l’alternative Linux à mes clients. :-)

        En plus le moment est idéal vu la situation difficile où s’est fourré Microsoft. Les gens sont plus à l’écoute pour passer à autre chose, conjoncture favorable que l’on n’avait pas du temps de Windows 7 par exemple. Cela me laisse l’impression de louper le coche. :-(

        Merci pour ta réponse :good:

  • Bonjour!
    je suis très admiratif devant ces pro..
    Moi je suis un utilisateur moyen de windows; j’en ai ras le bol des gag des MAJ; j’aimarais bien passer sous Linux, mais…je n’ai toujours pas trouvé un tuto suffisamment basique pour que j’ose me lançer sans risquer des catastrophes…
    A quand un vrai tuto « linux pour les nuls »???
    Amitiés

  • Bonjour Patrick,

    Voilà qui devrait décider les indécis, c’est vraiment bien expliqué :good:

    Je suis toujours avec la version 18.3 de Mint et j’ai particulièrement apprécie la partie ou tu dis que Wine est plus compliqué à installer sur la 19… et puis tu expliques comment l’installer tropbien

    TimeShift est vraiment top (il était déjà inclus dans la version 18.3).
    J’ai eu à restaurer 2 fois, ça s’est super bien passé, c’est très simple et ça marche nickel, contrairement aux points de restauration de Windows 10 qui disparaissent parfois mystérieusement…

  • Bonjour Patrick

    excellent tutoriel ! :good:

    Pour ma part, utilisant une modeste tablette Asus Transformer, j’utilise Linux avec MX 17.1 en mode live sur clé USB, et sinon le Windows 8.1 de cet appareil ; je teste parfois certaines distributions également en Virtual Box, mais à partir de Windows.

    Les autres contributeurs que sont Mia et Darksky sont des inconditionnels de Mint :yes:

    Bon weekend :bye:

  • Bonjour Patrick,

    Très intéressent tutoriel pour les amis connaissant des problèmes avec W10 :good:
    Très bien fait, avec un tuto comme cela, on n’a plus de raisons de rester sous W10.
    Moi j’utilise le dual boot, mais je reconnais que cette façon de faire est très intéressante et surtout plus rapide.
    Je signale simplement que j’utilise photofiltre avec wine, gimp étant un peu dur pour moi.
    Merci pour cet excellent tutoriel, on en veux d’autres comme ça. :yes:
    Bon week-end à tous et encore merci à Christophe pour son travail.
    Longue vie à SOSPC. :good:
    Jean-Pierre

Laisser un Commentaire

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
tropbien 
mdr 
bg 
js 
petbjr 
pbpr 
pfe 
vv 
sos 
pcccccccc 
mur 
bdj 
cr 
tg 
aid 
BluesB 
DieuD 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Play All Replay Playlist Replay Track Shuffle Playlist Hide picture