ASTUCES AZAMOS

Partitionner son disque dur : une mauvaise idée, par Azamos.

Partitionner son disque dur : une mauvaise idée, par Azamos.

Je lis encore très (trop) souvent sur divers forums des propos conseillant de partitionner son disque dur système (ou secondaire).

Eh bien je vous le dis, c’est une mauvaise idée, et vous allez comprendre pourquoi.

***

Partitionner son disque dur : une mauvaise idée, par Azamos.

ORIGINE DU PARTITIONNEMENT

 

Au temps de XP et Vista (et précédents) les disques durs externes et clés USB de grandes tailles étaient rares et chers. Et lorsque pour une raison ou une autre on voulait réinstaller son système on choisissait la solution sous la main : utiliser la seconde partition de son disque dur (ou en créer une) afin d’y stocker tous ses fichiers personnels, tels les photos, documents, films et ainsi de suite.

D’ailleurs à cette époque les PC de marque achetés tout équipés possédaient déjà une seconde partition, souvent dénommée « Données » (ou « Data » en anglais).

Et donc sur ces machines quand on ouvre« Ordinateur » on croit apercevoir 2 disques durs : la partition « système », portant la lettre par défaut « C : », et le second disque qui porte le nom « Données », avec une lettre attribuée, souvent « D : », parfois « E : ».

En vérité ces disques durs ne sont physiquement qu’un seul et unique disque coupé en deux (= partitionné) que le système prend pour deux disques distincts : on le trompe.

Ainsi une fois nos précieuses données mises en sûreté sur la seconde partition, on pouvait réinstaller notre système sur la partition système « C : », et une fois tout fini, rapatrier de la seconde partition les données mises de côté avant.

À l’époque c’était la solution en vogue, imposée essentiellement donc parce que les supports de grande capacité n’existaient pas dans beaucoup de foyers.

****

Partitionner son disque dur : une mauvaise idée

L’INUTILITÉ DU PARTITIONNEMENT

 

On part donc du fait que de nos jours :

- la majorité des foyers ont au moins un support externe de grande capacité : disque dur externe ( = DDE), clé(s) USB de 8, 16, ...256 Go, et en plusieurs exemplaires très certainement.

- la sauvegarde régulière sur un support externe n’est plus optionnelle, c’est devenu un passage obligé, ceci face, entre autre, aux risques de plus en plus courants d’être touché par un virus destructeur/crypteur de nos précieux fichiers. Et donc vous avez ce(s) support(s) avec la copie dessus…. Non ? Alors il est temps pour vous de vous réveiller et d’investir un peu.  ;-)

- les ports USB ne sont plus des USB 1.1 ou USB 2.0, mais à minima des USB 3.0, bien plus rapide en transfert, et donc les temps pour basculer les fichiers vers/depuis le support externe est considérablement réduit.

Tous ces faits effacent donc le frein du « où mettre mes données quand je réinstalle mon système ? »

***

Partitionner son disque dur : une mauvaise idée

CONTRAINTES ET DANGERS DU PARTITIONNEMENT

 

Mettons la scène en place :

- « PC P » : un ordinateur avec un disque dur partitionné en deux : la partition « C : » (= votre système Windows 10 par exemple), et une partition « D : » qui vous sert de stockage… ou reste totalement vide comme c’est souvent le cas.  :-( =>

Partitionner son disque dur : une mauvaise idée

(ici la seconde partition est totalement vide alors que la partition système est pleine à craquer!)

- « PC NP » : et un ordinateur totalement identique SAUF que le disque dur n’est pas partitionné : il a une unique partition système « C : » =>

Partitionner son disque dur : une mauvaise idée

CAS n° 1 : déplacement d’un fichier de 2 Go =>

- PC P : durée de déplacement de 20 secondes à 1 minute

- PC NP : durée de déplacement de 1 seconde

CAS n° 2 : déplacement d’un gros fichier de 100 Go =>

- PC P : durée de déplacement de 15 minutes à 45 minutes

- PC NP : durée de déplacement de 1 seconde

Sur ces 2 cas on voit qu’il n’y a pas photo : sur le PC non-partitionné on est à rien pour ainsi dire, alors que sur l’autre c’est bien long.

Normal, car sur le non-partitionné il n’y a en vérité PAS de déplacement des données, et donc ni lecture et ni écriture. Seule une petite instruction est émise au système lui disant que les fichiers ne se trouvent plus dans le dossier A mais dans le dossier B.

En revanche sur le PC partitionné c’est une lecture, puis un écriture sur une autre partie du disque dur, ceci prenant un temps considérable.

En plus, ces opérations d’écriture sur le partitionné prennent des ressources sur le processeur et la mémoire vive.

Et puis aussi vous avez le dossier « Temp » (où sont stockées certaines informations « temporaires ») qui se remplit et se vide sans arrêt. Rajoutons votre antivirus qui va surveiller tout cela, et encore plein d’autres processus qui tournent en tâche de fond. En résulte un impact important sur la réactivité de votre ordinateur.

Mais les éléments qui vont en pâtir le plus dans le temps, ce sont vos espaces de stockage.

Partitionner son disque dur : une mauvaise idée

Le cas des SSD.

 

La technologie Solid State Drive s’impose de plus en plus, et d’ici quelques petites années on ne trouvera pratiquement que ça sur les ordinateurs neufs.

Très rapides (5 à 25 fois plus rapides qu’un disque dur à plateau traditionnel), ils ont une caractéristique à bien prendre en compte : ils s’usent !

Oui, les secteurs qui les composent ont un nombre limité de cycles d’écriture/effacement, un peu comme une plaquette de frein d’automobile (pour imager). Et quand le chiffre fatidique est atteint, le secteur est mis au rencart, considéré comme plus fonctionnel.

Pour avoir une usure uniforme a été créé la fonction « TRIM », chargée entre autres d’utiliser uniformément tous les secteurs, ceci permettant au final d’avoir une espérance de vie optimale la plus longue possible du SSD.

Mais voilà, la fonction TRIM effectue ce « lissage » non pas sur l’entièreté du SSD, mais sur chaque partition ! Et donc si la partition « C : » fait 100 Go et la partition « D : » fait 300 Go, on va se retrouver avec des cellules sur le « C : » ayant au compteur 3 000 écritures, et celles sur le « D : » seulement 10 ou 100. :wacko:

Si l’usure s’était faite sur l’entièreté du SSD on n’aurait qu’environ 800 écritures par cellule, loin du chiffre limite.

En clair, le partitionnement va flinguer votre SSD bien avant sa durée de vie normale !  :-(

Partitionner son disque dur : une mauvaise idée

Le cas des HDD

 

Si les disques durs à plateaux traditionnels n’ont (théoriquement) pas de nombre limite d’écriture/effacement, il ressort quand même que l’aiguille de lecture (il y en a 4 à 8 dans un HDD) de la partie où se trouve la partition « C : » d’un HDD multi-partitionné, va elle être fortement sollicitée, et les différents organes électroniques qui la composent vont naturellement arriver plus rapidement en limite d’âge de fonctionnement.

Un peu comme si vous aviez 4 scooters dans votre garage et que vous n’en utilisiez qu’un seul au jour le jour.

Et là aussi vous allez précipiter la fin de vie de votre disque dur. :whistle:

***

LES MAUVAISES RAISONS QUI ONT LA VIE DURE

 

« Ça me permet de réinstaller plus rapidement mon système »

Avec mon langage fleuri habituel, voilà ce que j’en pense (et j’ai enfilé de vieux vêtements, alors allez-y pour balancer vos tomates bg ) : c’est d’une conn*rie MO-NU-MEN-TALE !!!

Partitionné ou pas, votre Windows mettra exactement le même temps à se réinstaller depuis votre clé USB ou DVD.

Et en plus vous prenez un risque considérable en cas d’erreur de votre part : au moment du processus d’installation si vous choisissez la mauvaise partition, et bien vous écraserez vos données que vous pensiez à l’abri. mur

« Ça prend du temps de mettre mes fichiers sur un support externe et de les remettre à la fin »

Ici c’est moitié mauvaise foie, moitié inconscience.

- Si vous faites des sauvegardes régulières, quelques petites minutes seulement pour y mettre avec les dernières infos. Et vous en faites souvent parce que vous êtes organisé et prudent, n’est-ce pas ? ;-) :whistle:

- Si vous ne faites que très rarement des sauvegardes externes (voire jamais), c’est la bonne occasion de le faire. En plus ce sera aussi le moment de faire le tri dans tout cela : c’est dingue le nombre de dossiers inutiles que l’on peut entasser dans nos disques durs. :yes:

- Tout le monde se plaint des longs moments que met Windows Update pour télécharger et installer les mises à jour : eh bien en même temps vous pouvez très bien replacer vos photos, films, fichiers Word et compagnie, cela s’appelle de « l’optimisation du temps perdu ». Et bien entendu cela peut aussi se faire pendant que vous installez vos applications favorites et paramétrages divers : ce n’est pas le même type de processus, et donc rien de nuisible ne se passera. Seul truc, ne pas redémarrer en plein milieu, même si Windows Update vous le réclame :yes:

« Moi mes dossiers personnels de Windows (« Mes images », « Mes Documents », etc.) sont sur une seconde partition »

C’est un peu les 2 raisons cumulées démontées juste au-dessus : vouloir gagner de la place sur sa partition système et croire que cela met en sûreté ses données : comme expliqué dans la première partie de ce tutoriel, c’est user prématurément votre disque dur (ou SSD), occuper inutilement votre système (processus Windows inutiles) et votre matériel (processeur et Ram).

« Moi mes dossiers personnels de Windows (« Mes Images », « Mes Documents », etc.) sont déplacés sur un second disque dur, comme cela si mon disque dur système crashe ou est infecté je suis tranquille».

Ah bon ? Depuis quand un second disque dur ne tombe pas en panne ? Comme tout appareil électronique et/ou mécanique il n’est pas du tout à l’abri d’un clash ou d’une surtension.

Et quant à croire qu'un virus destructeur/crypteur va ignorer votre second HDD/SSD, c’est se fourrer le doigt dans l’œil jusqu’à la moelle. :negative:

La seule et unique véritable bonne raison qui justifierait le déplacement de ces dossiers, non pas sur une partition, mais sur un second disque dur, c’est d’avoir un disque système riquiqui (32, 64, ou 128 Go).

« Moi j’ai 8 partitions : une pour mes photos, une pour mes films personnels, une pour mes documents de travail, une pour ….. blablabla ».

Partitionner son disque dur : une mauvaise idée

Haaaa….. et l’intérêt c’est quoi ? Ben aucun ! Plutôt que de saucissonner en 8, 20 ou 30 votre disque dur, juste créer un simple dossier par catégorie suffit. Ceci évitant toutes les contraintes décrites avant que je ne vais pas à nouveau énumérer ici.

Mais en plus cela peut rapidement être bloquant ! Et oui, qui peut deviner que sa 7ème partition « mes fichiers Photoshop » ne va pas enfler au point d’arriver à la limite de la quantité d’espace alloué ? Et là commencent les opérations de redimensionnements de partitions, chose qui n’est pas anodine et multiplie les risques…. :-(

POUR MÉMOIRE : rappelons qu’un disque système (C:) doit avoir un espace libre d’au moins 15 %, sous peine de francs ralentissements dans le traitement des données, des blocages d’écran, des lenteurs dans le lancement des applications, et j’en passe.

***

CONCLUSION

 

Comme vous avez pu le constater, le partitionnement de disque dur est de nos jours dépassé, contre-productif et augmente considérablement les risques de perte de données par usure prématurée de nos supports de stockage ou erreurs de manipulation.

Seul un multiboot (« Windows 7 / Windows 10 » ou « Windows 10 / Linux » peut justifier un partitionnement. Pour le reste, c’est à mettre aux oubliettes, fermer la porte à triple tour et jeter la clé au fond du puit. :yes:

Nos support de stockage n’étant pas éternels, la sauvegarde sur support externe doit être une mesure préventive « réflexe », ce n’est plus optionnel, sauf à être inconscient : quand on réinstalle son système, on fait une sauvegarde externe de ses données, c’est tout ! :yes:

***

THE END

 

Fin de cet article informatif qui j’espère vous aura démontré que les vieilles habitudes ne sont pas toujours les meilleures.

Vous voici au courant maintenant.  ;-)

Vous allez être plusieurs centaines à lire cet article : voyons combien d’entre vous savent écrire (un p’tit « Merci » M’sieur-Dame s’iouplait  :whistle: )

A très bientôt !!!

AZAMOS

Azamos Contributeur Sospc

Les autres articles d'AZAMOS :  

autres articles

Christophe Webmaster Sospc.name

Rejoignez la Communauté SOSPC et accédez à des contenus

et des avantages exclusifs à partir de 2€/Mois ou 20€/An !

Cliquez ICI pour obtenir plus d'infos et vous abonner. ;-)

Christophe. Administrateur.

Laisser un Commentaire

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
tropbien 
mdr 
bg 
js 
petbjr 
pbpr 
pfe 
vv 
sos 
pcccccccc 
mur 
bdj 
cr 
tg 
aid 
BluesB 
DieuD 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

147 Commentaires

  • Bonjour

    Merci Azamos, j'ai appris beaucoup de choses.

    Je n'ai jamais trop pensé au partitionnement. Je fonctionne avec un disque principal (et un logiciel de clonage qui m'a souvent sauvé la peau). Absolument toutes mes données personnelles sont dans des disques USB, dont l'alimentation est externe et coupée.

    Personnellement, faire des petites sauvegardes régulières ne me pèse pas. Je ne trouve pas cela trop contraignant.

    Il faut dire qu'il y a bien longtemps, j'avais un unique disque externe où se trouvait toute "ma vie numérique". Je connaissais encore moins de choses que maintenant, j'étais assez inconscient ; suite à une mauvaise manipulation je l'ai formaté croyant formater une clé USB. J'ai tout perdu et ce que l'on ressent est "indescriptible". vv

    Alors maintenant, je prends de multiples précautions. J'ai même un disque de sauvegarde en plus, dans un placard.

    Merci encore pour l'article. :good:

    Gabriel

    • Bonjour G a b r i e l, :bye:

      La sauvegarde, il n'y a que ça de vrai.

      J'avais fais aussi le même genre d'erreur que toi, formatant mon disque dur externe remplit de dizaines de logiciels de dépannage, de fichiers-astuces, d'utilitaires divers, me servant pour mon boulot : le désarroi complet quand je me suis rendu compte de ma bourde. :cry:

      • Bonjour Azamos,

        Je vais acheter un nouveau PC, et je compte essayer de rentrer dans le monde Linux (je n'ai absolument aucune connaissance de cet OS)

        Que me conseilles tu ?
        1) Un SSD de 500 Go partitionné en deux.
        ou
        2) Deux SSD de 256 Go chacun.

        Ce que tu écrit sur l'usure des SSD lors d'un partitionnement m'a un peu refroidit pour la première solution. :wacko:
        Merci pour ta réponse
        Gabriel

        • Bonjour G a b r i e l, :-)

          Les 2 alternatives ont des avantages et inconvénients.

          Partant du principe que tu n'es pas totalement fixé sur le fait que Linux reste définitivement sur ton ordinateur, et aussi que 2 SSD de 250 Go soient un peu chiche au cas où un OS prendrait la préférence sur l'autre (avec plus de programmes et fichiers dessus), c'est le SSD unique de 500 Go que je te conseil.

          Après si cela avait été 2 SSD de 500 Go, alors j'aurai écrit "pourquoi pas".... mais cela dépend de plein d'autres paramètres, entre autre l'usage général et la quantité d'espace occupé habituellement.

        • Bonjour Gabriel, en tant qu'utilisateur linux confirmé je peux te conseiller d'opter pour la solution 2 SSD. Avec ça tu peux par ex choisir le disque de boot dans le BIOS, et éviter de toucher au disque contenant Windows. Pour débuter, c'est bien plus sûr.

          Après n'est pas peur, le disque SSD n'a aucune connaissance des partitions, rien ne l'usera. J'ai des SDD depuis maintenant 10 ans, j'ai pris aucune précaution particulière, et ils sont toujours vivant ;)

          Si tu optes pour la solution 1 SSD, pense à faire un clonezilla avant de toucher à quoi que ce soit. Tu pourras ainsi facilement revenir à l'état d'origine de ton PC. Le cas très courant quand on débute avec Linux, surtout en voulant garder Windows, c'est de s’emmêler les pinceaux avec les partitions (qui sont obligatoires dans ce cas). Si tu peux à la limite t'entrainer avec des machines virtuelles, ça fera pas de mal.

  • Bonjour Azamos,
    En gardant donc une seule partition et que je sauvegarde le système avec un logiciel tels que AOMEI Backupper, aurais-je alors une image qui contient le système plus mes données ? Si c'est le cas, ça fait quand même plusieurs centaines de giga !

    • Bonjour Cedric,

      AOMEI Backupper permet de ne sauvegarder que ce que l'on choisi, tel par exemple les dossiers "Mes documents", "Mes images", etc...

      Donc non, on n'aura que ce que l'on désire mettre "au chaud" ;-)

      • En faisant une sauvegarde système, Backupper fait une image de la partition système, donc avec toutes mes données ! Peut-on alors exclure les données d'une façon ou d'une autre ?

        • Dans ce cas là, non.

          Je viens de tester sur un SSD avec un peu plus de 200 Go d'espace occupé : la sauvegarde pèse 68 Go.

          Donc à voir, chacun faisant selon ses propres impératifs, la fréquence des sauvegardes, sachant que par exemple on peut paramétrer 1 sauvegarde système par mois, et une sauvegarde des fichiers personnels 1 fois par semaine.

          Après si cela est trop contraignant, alors là ne restera que la solution du partitionnement : chacun voit midi à sa porte. :-)

  • bonjour Azamos
    excellent article mais j'y mettrai quand même un petit bémol... ;-)
    tu dis "quand on veut réinstaller son système on fait d'abord ses sauvegardes"...ça c'est dans le cas où l'on décide de la faire de son plein gré et avec unsystème encore opérationnel !
    si malheureusement c'est pas obligation à la suite d'un crash système ou d'une fausse manip...adieu les données perso !
    et là je te parle d'expérience bon nombre de personnes ne sont pas à jour dans leurs sauvegardes !!!
    quant au problême des SSD je ne peux aller que dans ton sens mais ils restent quand même encore chers par rapport aux disques traditionnels !

    • Bonjour phipalo, :-)

      Bien entendu la sauvegarde doit se faire autant que possible sur un système qui démarre ; si le système est planté et ne veux pas redémarrer là il faudra utiliser un Live CD pour la faire : mais c'est la technique commune à tout, disque dur partitionné ou non, surtout pour se préserver d'une erreur lors de la réinstallation. :-)

  • :bye: Azamos,

    Merci pour cet article qui éclaire notre lanterne !!! car il est vrai que parfois nous faisons des manipulations sur le pc sur de fausses idées reçues.

    Bonne fin de journée

    béatrice

  • Azamos bonjour,
    Merci pour toutes ces précisions que je ne connaissais pas.
    J'avais partitionné le SSD de mon PC portable récent donc à revoir...
    J'ai réinstallé récemment Windows 10 sur mon "vieux"PC portable (SSD) , et là je n'avais pas encore fait les partitions. Donc statut quo, et je vais informer mes connaissances et les inciter à suivre "efficacement" le site Sospc.

    Bonne journée et bon WE
    Brilion

  • Merci pour votre article. Je viens d'acheter un ssd pour remplacer mon hdd car l'ordinateur rame au démarrage. Je me tâtais pour savoir si je devais le partitionner et là j'ai ma réponse. :bye:

  • Bonjour,

    J'entend souvent parler de dual boot, rassurez vous je connais et je l'ai utilisé dans le passé, j'ai même eux un triple boot, mais là ou je ne suis pas d'accord c'est d'utiliser un seul HDD/SSD partitionné, car en cas de crash on perd les deux OS, donc pour ma part j'ai un dual boot mais sur des support réellement distinct.

    ceci dit quand on possède plusieurs PC c'est encore plus simple, j'ai une config qui tourne sur Windows 10 1803, une sur Windows 10 1903, une sur Linux Ubuntu 14.04LTS 64Bits, une sur Linux Ubuntu 14.04LTS 32Bits, une sur Windows 8.1, et enfin une sur XP mais cette dernière ne tourne quasiment plus

  • Bonjour,

    mes messages n'apparaissent pas, comment faire ? J'essaye de remonter le fait qu'il y a des grosses erreurs dans l'article. Merci d'avance pour tout aide apportée.

    • Bonjour Madko,

      tout message ne comportant pas de formules de politesse, désagréable, agressif, non pertinent, irrespectueux, utilisant une fausse adresse mail ou jetable est supprimé systématiquement.

      Vos messages devaient entrer dans au moins l'une de ces catégories.

      Sur Sospc on accepte la critique, on peut bien évidemment se tromper, on en apprend tous les jours, mais ce que l'on veut avant tout c'est qu'il règne ici un climat amicale. :o)

      Bien à vous,

      Christophe, Administrateur.

      • Je retente alors, j'avais peut être oublié le "bonjour" mais je crois pas avoir été désagréable, et encore moins agressif, irrespectueux etc. En tout cas ça n'a jamais été mon intention. Mais merci en tout cas pour ces précisions.

        Je voulais juste remonter plusieurs erreurs qui fausse malheureusement tout le raisonnement derrière l'article. Des erreurs qui me tiennent à coeur car je travaille justement dans le domaine du stockage (principalement baie HMS et NetApp).

        La lenteur de déplacement des fichiers entre C: et D: n'est en effet pas dû au partitionnement. Même si l'article l'explique un peu, c'est pourtant le 1er argument contre le partitionnement. Il y a une sorte de confusion qui est volontairement maintenue entre disque physique et disque logique. Mais c'est un bon point car les utilisateurs lambda tombent tous dans le piège.

        Il est dit plus bas que ça use le SSD, et les HDD, ce qui est là aussi faux. Pour les SSD la fonction TRIM (cf https://en.wikipedia.org/wiki/Wear_leveling par ex, j'avais aussi posté dans un précédent commentaire une URL technique chez DELL/EMC), n'a aucune conscience des partitions, et des FS, elle agit bas niveau. Pour les HDD comme les partitions sont sur des plateaux, et que ceux-ci tournent, que vous accéder à du C:, du D:, ou un unique C: ne changera strictement rien. Ce qui influence ici c'est l'usage, c'est à dire le nombre d'écriture/lecture.

        L'article a aussi l'air de dire qu'il ne faut donc pas avoir de partition. Mais bon, il y en aura toujours forcément. Avec l'EFI, le C:, la partition de récupération/réparation.

        En début d'article il est aussi dit que les disques externes, maintenant très répandus, très rapide, rendent le partitionnement inutile, je ne vois pas de rapport.
        Pour info le partitionnement n'est pas un moyen d'avoir de meilleurs performances, ça n'a jamais été son rôle. Son rôle c'est d'organiser son disque, de séparer le disque système des données, d'éviter de tout perdre en cas de corruption du FS, d'avoir plusieurs OS, des options de FS différentes en fonction des partitions (permissions, compressions, déduplication, quotas etc).

        Au final, je pense que l'article est passé à côté du vrai problème. Si les personnes qui ont des partitions les utilisent mal (C: plein, D: vide), c'est ça le vrai sujet gênant, et où le partage d'expérience, de compétence, aurait eu une vrai plus-value.

        Qu'en pensez vous?

        • Bonjour madko, :-)

          Merci d'avoir pris patience en attendant ma réponse.

          Je vais profiter de ton post pour répondre ou préciser d'autres éléments demandés par ailleurs. Ceci faisant que je parlerai de sujet autres que ceux que tu abordes.
          Dans la même veine, je préciserai certain termes, sachant pertinemment que toi tu les maitrises, dans le but qu'un futur lecteur moins au courant comprenne le sens.

          Déjà je vais remettre l'article dans son contexte : le lieu, sa forme et son fond :

          - pour le lieu, SOSPC a pour but d'expliquer en termes simples et clairs sur différents sujets. Le blog a été créé par Christophe en 2013 parce que justement il n'avait pas trouvé de site de vulgarisation pour les plus néophytes d'entre nous. Il explique tout cela en bas de cette page : ACCUEIL. Il a voulu y appliquer un style différent à ce que l'on trouve généralement ailleurs : une certaine décontraction, un respect mutuel, des termes simples, et une zone de commentaire sujette à modération.
          Cette dernière principalement pour éviter d'une part les robots publicitaires ou le flood, mais aussi les trolls communs ailleurs dont on ne veut pas ici.
          Au fur et à mesure des années s'est donc créé une communauté assidue, à ce qu'il en ressort plus dans les 50 ans et au-delà : les laissé-pour-compte ailleurs, qui veulent progresser, s'informer, mais qui rapidement perdent pied si on les assommes de détails trop techniques.

          - pour la forme de mon article : j'ai mon propre style, comme la quinzaine de contributeurs ici. Si un nouvel arrivant voit mes propos sans comprendre la partie "Lieu" que j'ai développé juste au-dessus, il pourrait prendre directement pour lui mes "attaques", qui ne sont en vérité qu'à prendre au 3ème ou 4ème degrés : je n'attaque pas le lecteur d'SOSPC en lui-même, c'est juste une simulation avec un personnage virtuel. J'ai sans doute forcé la dose ici, c'est vrai, et désolé si j'ai pu froisser quelques susceptibilités, mais ce n'était pas mon but.
          J'utilise aussi souvent les émoticons, pour appuyer le ton voulu à une phrase. Certains trouvent cela infantile, immature, mais moi je trouve cela permet d'apporter de la juste nuance aux propos. :-)

          - pour le fond : je ne vais pas étaler mon CV ici, mais pour résumer quand j'écris un article j'ai déjà un minimum d'expérience, d'expérimentation, de recherche et tout le reste concernant le dit article. Au niveau des disques durs et SSD, je pense que l'on a peu à m'apprendre sur le sujet, l'une de mes activité professionnelle étant la récupération de données perdues sur ces supports. Et encore plus sur cette article, murit depuis de longs mois, où j'ai été chercher assez loin pour avoir les bonnes infos, sachant qu'il allait bousculer des habitudes très fortement ancrées dans l'esprit des connaisseurs.
          Pour rester dans l'esprit d'SOSPC je suis resté simple, ne détaillant pas l'inutile, ne sortant pas des chiffres et graphiques complexes à appréhender. Certains nouveaux arrivant plus techniciens n'ont pas cherché à saisir le lieu où ils se trouvaient, dénigrant d’entrée de jeu (souvent maladroitement), irrespectueux, arrivant même à l'insulte ou au quolibet. Ils ont été rares (5), connaisseurs très certainement, mais n'ont pas cherché à questionner judicieusement et sans sous-entendu, jugeant sans savoir et sans se remettre en cause. Leurs propos sont restés à la porte, SOSPC ce n'est pas "le-site-de-kevin-kikoulol" (il y en a des centaines comme cela, où la modération n'existe pas, qu'ils y retourne s'ils ne savent pas s'adapter et aiment injurier), mais un site où les gens parlent, partagent, essayent de comprendre le point de vue de l'autre, sans animosité.

          Voilà donc exposé le contexte global qui m'a fait rédiger cet article sous sa forme actuel. :yes:

          Je vais maintenant plus répondre à tes questions/constats, en amenant quelques précisions pour un autre lecteur parcourant cette discussion :

          "La lenteur de déplacement des fichiers entre C: et D: n’est en effet pas dû au partitionnement.... qui est volontairement maintenue entre disque physique et disque logique."

          Il est clair que d'une machine à une autre les temps seront variables, impactés par le type de support, la destination interne ou externe, l'occupation annexe du PC, et une multitude d'autres paramètres. Comme dit, SOSPC s'adresse à des particuliers, avec des machines "standards" pour la majorité. Ce sont donc des temps communément rencontrés ; il y a bien entendu des exceptions. :-)

          "Il est dit plus bas que ça use le SSD, et les HDD, ce qui est là aussi faux. Pour les SSD la fonction TRIM (cf https://en.wikipedia.org/wiki/Wear_leveling )"

          Je n'ai pas parlé du Wear Leveling (étalement de l'usure sur toute la surface du SSD). Et c'est là où justement il y a une confusion commune, que j'ai éclaircis il y a une année en arrière.
          A un moment j'ai eu entre les mains 2 SSD dégradés, partitionnés : accessibles en les mettant en disque secondaire sur un autre PC, mais avec des zones défectueuses, toutes sur la partie "avant" (je fais simple) du SSD. Je pensais encore alors que le Wear Leveling aurait dû empêcher cela, et ça m'a interpellé.
          De nombreuses recherches sur le Net ne m'ont apportées que des réponses mitigées. Alors j'ai contacté 5 sociétés spécialisées dans la récupération en salle blanche des données, et 2 m'ont répondues : le Wear Leveling fonctionne distinctement sur chaque partition, et non pas indistinctement comme je le croyais. Elles ont fait leur propre tests en interne, et je n'ai pas de raison de remettre en cause leurs résultats et constat : pourquoi auraient-elles mentis, séparément ? Surtout que l'une d'elle j'en suis client et c'est mon contact chez eux qui m'a filé l'info.

          "Pour les HDD comme les partitions sont sur des plateaux, et que ceux-ci tournent, que vous accéder à du C:, du D:, ou un unique C: ne changera strictement rien. Ce qui influence ici c’est l’usage, c’est à dire le nombre d’écriture/lecture."

          C'est ce qu'il me semble avoir décris dans le cas des HDD : l'usage sur une seule partie (plateau, bras de lecture) d'un HDD.

          "L’article a aussi l’air de dire qu’il ne faut donc pas avoir de partition. Mais bon, il y en aura toujours forcément. Avec l’EFI, le C:, la partition de récupération/réparation."

          J'avais bien pensé à mettre cette précision dans l'article au moment de sa rédaction, mais au final je ne l'ai pas évoqué, me concentrant sur les partitions visibles par l'utilisateur (C: et D:), les autres étant pour ainsi dire inertes ou peu usitées, et pas la cause d'usure prématuré.. Ce sera d'ailleurs le sujet d'un prochain article, qui fera suite à celui-ci ;-). Le but une nouvelle fois étant de rester simple et adapté aux lecteurs d'SOSPC.

          "En début d’article il est aussi dit que les disques externes, maintenant très répandus, très rapide, rendent le partitionnement inutile, je ne vois pas de rapport."

          Le disque dur externe, c'est pour le coté "sauvegarde" (donc un double des données présentes sur le PC), à faire régulièrement, chacun selon ses besoins. Je n'ai pas dis qu'il devait rester toujours branché (déconseillé d'ailleurs) et servir de seconde partition. C'est une sauvegarde, c'est tout.

          "Pour info le partitionnement n’est pas un moyen d’avoir de meilleurs performances, ça n’a jamais été son rôle."

          On est bien d'accord ; et justement vu que cela n’accélère rien pourquoi en avoir une seconde partition pour les données.

          "Son rôle c’est d’organiser son disque, de séparer le disque système des données, d’éviter de tout perdre en cas de corruption du FS, d’avoir plusieurs OS, des options de FS différentes en fonction des partitions (permissions, compressions, déduplication, quotas etc)."

          Ici il y a plusieurs points à différencier :

          - pour "organiser son disque, de séparer le disque système des données, d’éviter de tout perdre en cas de corruption du FS"

          Si le FS (= File System) est corrompu, c'est que le disque dur a un souci : infection (rare mais pas impossible), mais surtout des zones défectueuses. Le C: étant passé en RAW ou autre, tenter de réinstaller via un DVD ou la restauration usine risque de faire plus de mal que de bien. A ce jour, tous les disques avec le FS HS que j'ai eu ont pu voir les données qu'ils contenaient aisément récupérable en mettant ceux-ci en esclave sur un autre PC, voir en Live CD Linux ou autre système de récupération.
          Je ne dis pas que tenter une "restauration usine" (ou autre) est faux, mais on augmente fortement les risques de tout perdre, augmentant encore plus les difficultés de récupération des données.
          J'ai eu des cas où justement des personnes ont tentés de le faire, et au lieu de ne mettre que quelques heures pour récupérer leurs données (avec le nom attaché, tel la photo "Michel sur son canoé"), cela se transformait en jours à l'aide d'outils spécialisés, le Michel sur son canoé se transformant en "1254893712".

          - pour "d’avoir plusieurs OS", on est d'accord, là bien entendu il faut avoir plusieurs partitions.

          - Pour "des options de FS différentes en fonction des partitions (permissions, compressions, déduplication, quotas etc)" : ici on est dans des cas particuliers, réseau d'entreprise, NAS, serveur, ressources protégés, limitation par utilisateurs, etc...
          Cela sort du contexte d'SOSPC (utilisateurs privés), et n'ai pas évoqué ce point là, toujours pour me mettre au niveau et besoins de l'auditoire.

          "Au final, je pense que l’article est passé à côté du vrai problème. Si les personnes qui ont des partitions les utilisent mal (C: plein, D: vide), c’est ça le vrai sujet gênant, et où le partage d’expérience, de compétence, aurait eu une vrai plus-value."

          C'est bien vrai que le souci des C: saturés et des D: vides est récurent. Mais le sujet a déjà était évoqué plusieurs fois, et l'ai à nouveau indiqué superficiellement ici par ce fait : un rappel rapide, destiné aux lecteurs habitués d'SOSPC. Idem, j'en ai remis une couche sur l'importance de faire des sauvegardes externes, répété très souvent ici aussi : c'est de la marteau-thérapie, mais c'est pour le bien de tous. bg

          Pour le partage d'expérience et de connaissance, c'est le leitmotiv d'SOSPC. ;-)

          Voilà, je pense avoir répondu au mieux à ton commentaire.

          Désolé encore une fois que cela ait mis autant de temps.

      • Re,

        Encore trop pris ce matin. :-(

        Je décale à cette fin d'après-midi.

        Vraiment et sincèrement désolé de ce contre-temps.

  • Le test pour le déplacement d'un fichier de 100 Go me semble très faussé pour la simple et bonne raison que même avec un ssd M2 le transfert prend en réalité plus de temps (30 sec minimum)

    • Bonjour corentin,

      De quel test parles tu ?

      Que ce soit sur HDD, SSD SATA ou SSD NVME la durée pour un transfert interne (= même partition) ne prend guère plus de 1 seconde, peut-être quelques secondes de plus en cas de surcharge ailleurs du système, et ça même sur de vieux coucou. :unsure:

      Je parlais de déplacement des données (un couper-coller en somme), pas d'un copier-coller. :-)

  • Merci Azamos de tuer ces vieilles idées reçues qu'on reproduit par habitude et crédulité...
    Moi qui suit en pleine migration/réinstallation, cet article tombe à pic ! :yahoo:

  • bonsoir
    Merci AZAMOS
    ce tuto est à relire avec du temps, il y a tellement d idées reçues sur ce sujet
    Je reviendrai une autre fois avec plus de temps et de questions

  • Il semblerait que je sache écrire ... parce que je vous remercie pour cet article, et les idées reçues auxquelles vous venez de tordre le cou.
    Cela dit, votre article m'interpelle : moi qui ai un pc portable avec 2 disques (la chance !) soit 1 SSD PCI-E NVME de 256 Go et 1 HDD de 1To, j'avoue que sur ce dernier, "je me suis fait plaisir" en y créant plusieurs partitions ; 4 en fait. Mais par ailleurs, j'utilise 2 disques externes pour les sauvegardes (assez régulières mais quand même quand j'y pense). et sur le SSD, j'ai voulu - en vain à ce jour - faire de la place pour installer Ubuntu en dual-boot ; même le support HP n'a pas su m'aider, malgré aussi la tonne de forums et de tutos que j'ai parcourus !
    Donc, si je vous suis bien, pas de SWAP déplacée sur le HDD (vous n'en parlez pas spécifiquement, mais ça me paraîtrait logique) et on laisse les répertoires spéciaux du type "Mes Documents" à leur emplacement par défaut (donc sur le SSD pour ne pas l'user) ? Et mes 4 partitions rassemblées eu une seule ?
    Effectivement, vous avez là un discours que peu de gens ont relayé jusqu'à maintenant.
    Mais j'ai envie de suivre vos conseils (et me documenter davantage sur les précautions à prendre quand on a un SSD).
    Merci encore !
    Cordialement.

    • Bonjour Steph39, :-)

      Merci de votre commentaire, et de soumettre des questions en rapport à un cas particulier.

      Je vais essayer d'y répondre au mieux, sachant que je suis nouveau débarqué dans le monde Linux et que certaines points bien spécifiques ne me sont pas encore totalement familiers.

      Sur le HDD, on est d'accord, le partitionnement ne sert dans ce cas à rien : autant créer de simples dossier spécifique.

      Pour le Dual Boot sur le NVME, quelques pistes en vrac, voir si cela a été exploré :

      - désactiver le Secure Boot dans le Bios et aussi le "Démarrage rapide"
      - plus complexe :
      1) cloner le système Windows sur le 1 To
      2) booter sur le 1 To et faire toutes les maj qu'il propose
      3) installer Linux en DualBoot sur le 1 To
      4) une fois le dual fonctionnel sur le 1 To, le cloner avec Clonezilla sur le NVME, ayant eu soin au préalable d'avoir un logiciel de réparation du Grub au cas où.

      La seconde solution est plus fastidieuse et demande en cas d'échec un travail de réinstallation sur le NVME, mais si déjà sur le 1 To cela fonctionne et que sous Linux on "voit" et accède au NVME, il y a de fortes chances que le clonage réussisse. :yes:

      Pour le Swap, mes différents essais de déplacement sur un second disque dur ne m'ont généralement causés que des problèmes. M'est avis que c'est une solution sortie à la base sur les premières générations de SSD, où était cumulé la crainte d'usure rapide du SSD + la fonction TRIM pas toujours activée + le "garbage" pas totalement au point. Actuellement avec les SSD récents, je pense que cela n'est plus nécessaire.

      J'espère avoir répondu au mieux à vos questionnement. :-)

      • :bye:

        Pour la partition SWAP, cela va dépendre.
        Personnellement, je n'en ai même plus du tout... J'ai 16Go de RAM, et je n'utilise rien qui mange autant de ram, même quand je lance une VM et que je fais autre chose en même temps. Du coup, lors de la création des partitions, j'ai créé ma racine / et ma /home. Rien d'autre.

        Ensuite, il faut voir aussi a régler le déclenchement du SWAP, pour optimiser l'utilisation de la mémoire. De base, c'est très souvent réglé pour que lorsqu'on arrive à 40% d'utilisation de la RAM, le système passe en SWAP.. En imaginant que j'ai une SWAP, cela voudrait dire que quand j’atteins les 6.4Go de RAM utilisé, le système déclenche le SWAP, laissant ainsi presque 10Go de RAM libre pour rien!

        Bref, c'est selon les cas, personnellement je pense qu'utiliser 16Go de RAM sous Linux, à moins d'avoir une utilisation poussée et spécifique, c'est rare. Si jamais, ne pas hésiter à ouvrir un sujet sur le forum pour analyser ça au mieux :good:

        P.S: la seule obligation d'avoir un SWAP, même avec une grosse quantité de RAM, c'est dans le cas où on utilise l’hibernation. Si elle est utilisée, alors il faut obligatoirement allouer un SWAP lors de la création des partitions.

    • Désolé de m'immiscer dans cette conversation à laquelle je ne suis pas invité... Mais, pour info, il est connu que HP fait tout ce qu'il peut pour que ses acheteurs évitent Linux.
      L'implantation d'un dual (voire plus) boot n'est pas simple. Par contre, ce qui l'est plus (pour l'utilisateur amateur normal), c'est par la pression d'une touche, de booter sur un medium externe "live" (USB/SSD). Et avec les vitesses de transfert (même en simple USB3) la "perte de temps" est minime. Ensuite, on fait ce qu'on veut avec les fichiers. Idéalement, mieux vaut 4 disques (quelle qu'en soit la nature) de 256 qu'un seul de 1 To. NB lesquels, d'ailleurs ne prendraient pas beaucoup plus de place que les supports habituels. Et ne dénatureraient pas les portables.

  • Fallu arriver à la fin pour lire: Linux...
    Néanmoins, l'article, et les commentaires sont des plus intéressants/pertinents.
    Partitions, j'ai.
    Principalement car le HDD (250 Go) de mon 1015B (une bonne dizaine d'année) est dual boot W7/Mint. Précision: pourquoi donc gardé je W7, que je n'utilise (quasiment) plus jamais ?: vielle maîtresse ? fidélité à M/S depuis le DOS ???
    Mais (et j'abonde dans le sens d'un commentateur) LE HDD/SDD interne ne devrait contenir que le/les OS (et leurs sauvegardes spécifiques).
    Tout le reste devrait se trouver sur un medium EXTERNE, monté pour l'occasion. Je ne compte plus les HDD récupérés sur des anciens PC, et installés dans un boîtier USB.
    L'interne peut/doit être le plus petit possible. Je lis que pour W10 il faut un minimum de 64Go. Sur lequel n'importe quel Linux se glissera sans souci.
    L'externe, aussi grand que l'on souhaite; bien que les capacités actuelles me portent à sourire. QUI a besoin d'autant d'espace ? Cela me ramène à ma femme: "pourquoi veux tu acquérir un 1001e CD, alors que tu ne les écoute jamais ?"... Par contre, ne pas verser dans la facilité, et ne procéder à des sauvegardes que SELECTIVES. Si on a rajouté 10 Mo de photos, ce n'est pas très utile d'aller réécrire 999900000000bit (sauf erreur de calcul) inutilement. J'entends bien qu'un fichier de sauvegarde "se voit" comme une entité "amorphe" avant sa restauration; mais rien n'empêche de procéder à des "sauvegardes préventives" en enregistrant ses fichiers créés/modifiés, 2 fois, sur 2 supports différents, dans des répertoires idoines; plutôt que de laisser le soin à un logiciel qui analysera à votre place; et, ce faisant, fera tourner les disques pour y trouver les informations pertinentes. Mais, paresse, quand tu nous tiens...
    A chacun SON choix de sauvegarde; mais sauvegarde différenciée il doit y avoir. Les supports informatiques, "ça crashe".
    PS il est évident que Azamos est à remercié sur ce sujet; majeur.

    • Bonjour PM, :-)

      merci pour ton long commentaire très intéressant.

      En effet, je n'ai pas véritablement parlé de Linux dans mon article, ceci pour 2 raisons principales :

      1) Linux a une gestion différente quand à l'étagement des données accessibles, et crée par défaut des partitions qui sont propre à ce système. Pendant la phase d'installation on peut paramétrer soi-même certains espaces alloués, et ainsi de suite, chacun suivant ses aspirations et connaissances en les adaptant. Mais au final à comparer à Windows il est moins "actif" (à ce que j'en ai lu) sur le nombres de sollicitations écritures/lectures.

      2) débarqué depuis peu sous le monde de Linux, je n'en maitrise que les bases, et il me reste BEAUCOUP à apprendre. :yes: Et donc je n'ai pas voulu m'avancer sur l'impact d'un système que je ne maitrise pas, à contrario du monde Microsoft que je connais pour ainsi dire sur le bout des doigts, ou presque, on en apprend encore tous les jours.

      J'aurai dû mieux spécifié que l'article s'adressait plus au monde Windows (mea culpa), même si certaines choses valent pour les 2, telle la sauvegarde externe régulière. En toute franchise, j'ignore si l'Ext4 and co, le faible fractionnement, et pleins d'autres paramètres, font que l'impacte sur un HDD/SSD est plus faible sous une distro Linux que sous un OS Windows : je ne peux clairement pas affirmer sur une chose dont je n'ai pas les connaissances, simple honnêteté intellectuelle. ;-)

      En hors-sujet : je remarque depuis quelques mois que de plus en plus de gens interviennent en rapport à Linux. Je trouve cela très bien, démontrant que de plus en plus de monde commence à s'orienter vers autre chose que Microsoft, ce dernier se tirant régulièrement une balle dans chaque pied... et avec le "tout dans le Cloud" qu'ils nous préparent, ça va encore s’accélérer. :-)

      • M/S je les ai pratiqué depuis leurs balbutiements. Et avec du matos... "j'te dis pas". Ah les défragmentations !!! Dans l'absolu, je n'ai rien contre leurs systèmes (un OS, t'en a vu un t'en a vu 100... (j'espère qu'il n'y a pas d'Appleolâtres dans les environs (NB connu eux aussi... avant le II ))), et ce n'est donc pas ça le problème. Ces deux entreprises ont un GROS défaut, elles veulent décider à la place du client. Pas de ça dans Linux. Qui, maintenant propose à peu près tout ce qu'il y a chez les pourvoyeurs d'applications.
        L'évolution du marché, on peut craindre que le souhait de M/S et (dans le cas d'espèce Google), c'est d'attirer les Linuxiens dans leurs filets; avec des artifices; mais le but ultime, c'est de "pomper" tout ce qui passe, afin de pouvoir "vendre". Mais il y a de l'espoir: de plus en plus de gens commence à SE questionner vis à vis de Facebook; ça viendra peut être pour les autres.
        Quant au fonctionnement de/vers le "cloud" (image intéressante: les nuages sont souvent annonciateurs de mauvais temps) cela fait bientôt 50 ans qu'IBM jouait déjà là dessus. Là encore, avec la même visée: "nous contrôlons".
        D'où la démarche vers le logiciel "libre". Que sont les Linux; mais qui pourrait être d'une autre source; moins avide...
        Merci encore d'éclairer des utilisateurs plus "récents" en les alertant.

    • Bonjour,

      Le disque système le plus petit en capacité, Heu je ne dirais pas ça, quand tu pense que certains SmartPC sont vendu avec une partition système de 32Go, c'est pourtant fut un temps le minimum que préconisait Microsoft, et maintenant avec leur nouvelle mise à niveau de Windows 10 ils revoient leur préconisation à la hausse, et qui sait si ils ne viendront pas à préconiser 128Go dans le futur...sauf dans le cas d'un OS décentralisé sur le cloud et c'est ce qui ce prépare, sur ce point je suis totalement contre car déjà actuellement on a de moins en moins le controle de l'OS alors sur le cloud je t'en parle pas.

  • Article très bien rédigé. Cela remet en place quelques clichés couramment écrits dans divers magazines. Et oui, la technologie ouvre d'autres horizons mais laisse derrière elle quelques aléas non sans soucis. La vitesse à un prix et entraîne avec elle la pérennité de nos nouveaux équipements. SSD voudrait t'il dire : Sans Service Durable. Thierry- Admi système

  • Hé bien oui, un grand merci Fred pour ces informations très intéressantes et utiles, même si je n'ai jamais partitionné mes disques durs.

  • Merci pour cette article bien expliqué. Je suis responsable d'un magasin d'informatique, avec atelier et tout ce qui va autour et j'attend le mot "partition" à longueur de journée et c'est juste insupportable quand on sait qu'un disque dur de 1 To vaut moins de 50€ et que un ssd de 500Go moins de 100€... Encore merci.

  • Bonsoir Christophe, Merçi pour cette information. Comme quoi nous en avons des choses a apprendre. Aplus .Amitiés.

  • Bonjour à tous, :bye:
    Merci Azamos pour tes explications, c'est bien compris !...
    Suite à tes conseils éclairés lors de ta patiente intervention et dans ce lumineux tuto, je vais de ce pas éliminer ces partitions "parasites" et inutiles lors de la très prochaine réinstallation sur des supports en meilleure forme...
    Toujours ravi des explications de chacun dans les commentaires, c'est très enrichissant. :yahoo: Merci à tous pour toutes ces infos et bon week-end B-) à chacun.
    Pegase

  • Salut AZAMOS ! :bye:

    Merci beaucoup pour cet article ! :good: :good: :good:

    Nous en avions déjà parlé un peu des raisons pour lesquelles j’avais partitionné mon SSD, et après avoir lu les raisons que tu invoques... tu m’as converti ! :-) :yes:

    D’autant plus qu’il y a quelques semaines de cela, j’ai fait l’acquisition d’un “SanDisk Extreme SSD ” externe de 500 Go, sur lequel j’ai tout copié mes données, c’est tellement rapide... que ça fait peur ! :yahoo:
    Et, j’ai un bon WD de 1 To pour les sauvegardes... donc fini le partitionnement de mon SSD. :-)

    C’est vraiment bien que tu ais démystifier ce sujet ! :good: :good: :good:

    A+ :bye: tg

  • Merci pour l'explication !
    Effectivement partitionner un SSD est une mauvaise idée. La partition système s'use trop vite, sans la possibilité d'uniformiser l'usage des cellules avec l'autre partition.

  • Bonjour,
    J'ai toujours supprimé ces multiples partitions car je ne trouvais ça vraiment pas pratique au quotidien.
    Maintenant la partie d'usure de des disques était vraiment très intéressant !!
    Merci !!

  • Salut Azamos,

    Pour ma part, cela fait longtemps que je ne partitionne plus mes Disques durs, j'avais remarqué aussi que cela pouvait jouer de mauvais tours.

    Tu as ,pour moi, tout à fait raison pour ton idée et tes conseils.

    Vive SOSPC et surtout ...de bons contributeurs comme toi ! tg

  • Bonjour à tous,
    J'ai parcouru les postes et comme par exemple la suppression de la restauration usine est une erreur surtout pour le néophyte.
    Un SSD, ne pas le partitionner. Aujourd'hui vous parlez de 1 To, ce n'est rien et il est préférable d'avoir un système sur 1To que sur 250 Go. Le principal est d'avoir suffisamment de place pour le système et un autre support pour les données. Le troisième pour nos sauvegardes.
    De nos jours vouloir absolument gagner 10Go de place sur un disque est ridicule, nous parlons en To. Et si votre OS ne peut gérer plus de 1To, changer.
    Partitionner à tout va est aussi ridicule que de vouloir utiliser un soft de nettoyage pour gagner 2 Go. Je suis aussi en accord avec Elmer le SSD se gère tout seul.
    Très bon article AZAMOS.
    :good: :bye: :bye: :bye: :bye:

    • Bonjour Thierry,
      Ne jamais utiliser un disque interne pour les sauvegardes. Au pire un disque externe et le débrancher après.
      Au mieux un système externe avec 2 DD en RAID1 et de préférence (si ce n'est pas indispensable) NON relié au Net (question de sécurité.

  • Bonjour , mais pour la sécurité d'un OS autre que windows, par exemple linux ou les partions Home , Voit, Tmp , Var etc. Son très importantes pour la sécurité.

    • Bonjour Antonio,

      J'aurai dû préciser sur mon article que cela valait pour le monde Windows, faute de ma part.

      Linux utilise un partitionnement bien à lui, lié principalement à la sécurité et aux droits utilisateur.

      Merci pour ton commentaire pertinent. :good:

  • Bonjour

    Je ne contredirai pas l'inutilité de partitionner un disque dur dans le cadre d'une utilisation classique.

    Concernant l'exemple du déplacement de fichier, il aurait fallu préciser qu'on déplaçait un fichier depuis le disque système vers le disque secondaire.
    Partionné ou pas, les déplacements à l'intérieur d'une même partition sont toujours quasi immédiats.

    Par contre, je pense que le passage concernant l'usure du SSD du à des écritures répétées au même endroit est faux.
    Le SSD gère tout seul ses allocations de blocs pour palier à l'usure des cellules.
    Le SSD n'a aucune idée du partitionnement et des filesystem au dessus.
    Tout ce qui est pris en compte par un SSD, c'est l'état libre ou occupé de chaque bloc.
    Quand un fichier est effacé, les blocs sont marqués libres et recyclés au niveau du SSD.
    Ils seront réutilisés pour une prochaine écriture (peu importe sur quelle disque ou partition elle est réalisée.

    • Bonjour Elmer,

      Merci pour ton commentaire pertinent et argumenté :good:

      Je reviens quant même sur la gestion faite par le SSD des partitions : il gère bien par partition les blocs, les fichiers de la partition "1" n'étant pas déplacés sur la partition "2".

      C'est une info difficilement trouvable sur le Net ; d'ailleurs j'ai de guerre las il y a quelques mois contacté plusieurs sociétés spécialisées dans la récupération de données pour avoir leur avis sur ce sujet : 2 m'ont répondues (merci à elles :-) ), confirmant bien le fait que, comme pour un HDD, un SSD compartimentait son travail par partition, et que par conséquence une partition très active s'usait plus vite qu'une partition peu active.
      D'ailleurs ils ont fait des expériences avec 3 partitions : 1 système, 1 "Données" et 1 laissée totalement libre.
      En a résulté les chiffres que j'ai donné dans mon article (oui, je ne les ai pas sorti de mon chapeau ;-) ), avec la 3ème partition qui avait 1 ou 2 cycle d'écriture dessus, lié au formatage certainement certainement.

      Voilà, tu sais tout. :-)

  • J'ai oublié de dire qu'avec une installation Linux sur HDD ou SSD, j'effectue toujours un partitionnement interne, cet à dire une partition système ./ et une partition Home (l'équivalent de Mes Documents sur Windows) là contrairement à Windows j'utilise bien cette partition Home pour y stocker mes données personnelles, mais ça correspond au schéma que j'applique sur Windows avec ma partition de données.

    • Re, :-)

      Linux c'est un peu différent quant à son installation et son fonctionnement interne en rapport à Windows.

      J'avoue ne pas encore maîtriser suffisamment ce système pour avoir un avis tranché quant à son impact réel sur un HDD/SSD, alors je sors mon joker bg

  • Salut Azamos ,
    Je lis tes articles et conseils comme du petit lait, tant les faits te donne raison ! J'ai un disque externe de 1To Iomega qui vient de me lacher sans prévenir ! Alors comme il s'agissait de sauvegardes, je n'ai plus qu'à recommencer avec un neuf !! Mon SSD de 500Go est déjà pleins à 50% du fait que j'utilise presque tous les logiciels préconisés par l'équipe de SOSPC ! Merci à toi et à Christophe, ainsi qu'à tous les contributeurs de SOSPC pour votre abnégation à partager le savoir et à faire progresser les "boujadis"...amitiés Dany13 :bye: :yahoo: mur

  • Bonjour, très interessant et constructif, cela démontre les inepties de comportements informatique,
    soit par mauvaise fois ou incompréhension du système.
    C'est un bon article, merci.
    tg

  • Bonjour AZAMOS

    Je ne remets pas en causes tes explications toujours aussi limpides, mais d'un autre coté je ne suis pas complètement d'accord sur le coté totalement inutile d'un partitionnement, même avec un SSD, bien évidement je parle pour moi.

    Explications:
    J'ai toujours privilégié une partition pour le système, là ou il y a le plus de lecture/écriture et une "petite" partition pour certaines données privé/personnelles (documents Word, Excel, PDF, etc...), ne souhaitant pas mettre ces données dans le répertoire "Mes documents" qui peut malencontreusement suite à une mise à jour ce retrouvé vidé des données stockées, encore plus présent avec Windows 10

    Je n'ai jamais été partisans de mettre tous mes œufs dans le même panier, d'autant plus pour le support du système, avec les processeurs actuels et les quantités de RAM embarqués, minimum 4Go mais ont voit de plus en plus du 8Go.
    De toute façon la fiabilité à 100% quelque soit le domaine ça n'existe pas, sans parler de l'obsolescence programmé qui en théorie est interdite.

    et pour le cas des SSD, je dispose d'un SSD de toute premières génération, un Intel Postville de 80Go donc plus très jeune, fut un temps il était partitionné en 60/20 et quand je lance un test de fiabilité il est toujours dans les normes et totalement fonctionnel, à contrario j'ai eux un HDD RAPTOR de 36Go (10000tr/mn) ou il n'y avait que du stockage, et bien il n'a pas tenue 2 ans.

    d'autre part quand je vois que certains PC sont vendu avec Windows installé sur un HDD ou SSD de 1To je trouve ça complètement ridicule

    Donc en ce qui me concerne je n'irais pas affirmer que le partitionnement est totalement inutile

    • Salut Wulffk, :bye:

      Si tes données sont sur le même disque dur, bien que sur une partition différente, tous tes œufs sont dans le même panier : crash disque, surtension, virus, etc...

      Autant mettre tes données dans un dossier particulier ("perso" par exemple).

      Les cas d'effacement du contenu des dossier "Mes Documents, "Mes Images", etc... ne sont arrivées que quand ces dossiers "système" avaient été déplacé justement sur une autre partition/disque dur, et pas quand ils étaient bien à la place sur le C: ;-)

      Mais tout cela ne fait qu'appuyer le fait qu'il faut bien penser à faire régulièrement une sauvegarde externe à son PC. :yes:

      • Salut AZAMOS

        Je me suis mal exprimé quand j'ai dit pas tous mes oeufs dans le même panier, je veux dire par là que je ne veux pas mélanger toutes les parties des dossiers système avec mes données personnelles même dans un dossier à part, d'ou la fameuse partition pour mes données, bien évidement quand cas de crash c'est tout le disque ou SSD qui est concerné.

        donc en ce qui me concerne, je maintiens que je préfère séparer réellement le système par rapport à mes données, comme ce qui ce fait sur Linux

        Pour l'éffacement des données du dossiers "Mes Documents" ce n'est pas uniquement quand ce dossier système à été déplacé, il y a eux un cas très médiatisé aux US d'une femme qui a porté plainte contre Microsoft, justement parceque suite à une mise à jour ou mise à niveau elle avait perdu toutes ces données dans le dossier "Mes Documents" alors même qu'elle n'avait pas du tout déplacé ce dossier système, ceci dit si elle avait fait une copie de sauvegarde de ces données sur un support externe, elle n'aurait rien perdu

        d'ou ton rappel judicieux de faire des sauvegardes.

  • C'est vrai ! Je ne partitionné plus depuis longtemps les disques dur et SSD maintenant. Je ne fais pas non plus de sauvegarde depuis longtemps (il faut brancher un disque dur externe, le débrancher...) mais j'utilise Onedrive qui sauvegarde en temps réel tout. En revanche, maintenant, ce serait plus simple avec mon serveur (tâche automatisé)

  • :bye:

    Merci Aza pour cette bonne piqûre de rappel.

    Quand j'étais sur XP, je partitionnait aussi, principalement pour réinstaller rapidement le système (à l'époque, j'étais en train de faire mes études de technicien info, je flinguais le système rapidement :whistle: ).

    Mais depuis Windows 7, je me suis affranchi de cette méthode. J'ai un HDD/SSD pour mon/mes systèmes, et un autre pour mes données.

    En plus, ça évite de rendre la visibilité confuse dans l'explorateur de fichiers, aussi!

  • Merci, bon à savoir. Comme beaucoup j'ai créé plusieurs partitions sans penser à l'évolution...
    J'en tiendrai compte dorénavant.

  • Bonjour
    et oui combien de fois j'ai signalé que si le dd flingue et bien la partition de "" sauvegarde "" est aussi morte.
    Le mieux c'est que cette partition sert de dépotoirs et boum elle passe en rouge dans le poste de travail et là les ennuis arrivent.
    Le phrase : oui mais je n'ai pas le temps de faire des sauvegardes sur un disque externe est répétée à foison et suivent les larmes et les grincements de dents lorsque tout est perdu et bien souvent les photos accumulées depuis des années.
    Malgré mes mises en gardes et bien rien n'y fait et la catastrophe arrive et là je le répète je vous avez prévenu !!
    Trop tard ......
    sauvegardes ??? mais pourquoi faire tout est dans la machine !!!! entendu en entreprise !!!!!
    Il est inutile de prévenir ceux qui ne veulent pas comprendre cela est impossible à faire entrer dans la tête des gens.........jusqu'au jour où...
    Bon dimanche à toutes et à tous
    Christian 59

    • Je peux comprendre le manque de temps, on en est tous là.
      Mais installer un bon logiciel de sauvegarde, les planifier et après... y'a plus qu'à penser à ne pas éteindre son micro, ça mouline tout seul même quand on dort et là on gagne du temps quand il s'agit de récupérer ses précieuses données.

      • Bonjour Christian59 et Bernard, :-)

        C'est l'excuse que l'on me sort le plus souvent : le manque de temps.

        C'est à croire que les gens ne dorment jamais, ou bien qu'ils se sentent obliger de regarder leur écran pendant que l'opération se passe.... :whistle:

        On lance ça le matin avant de partir au boulot, et au retour tout est finit, c'est pas plus compliqué que cela. :-)

        • Tout à fait d'accord.
          Mais à parler comme ça tu vas t'attirer les foudres de Ségolène pour laisser ton micro allumé toute la journée sans l'utiliser. L'heure du repas et/ou devant la télé serait plus écologique LOL.

    • Hello Christian 59, :bye:

      Que de vérités dans ton propos ! :good:

      Certains ne prennent toujours pas en compte les avertissements. Mais je pense aussi aux autres que l'on a réussi alerter et qui ont prit en compte les remarques.

      La prévention c'est un long chemin de pèlerin. ;-)

  • Salut Azamos,

    A priori, quand j'ai vu le sujet de ton article dans mes mails, je me suis dit "bof!"... Mais comme je sais que tes articles sont toujours passionnants, j'ai fait le détour! ;-) Et, même si j'étais peu ou prou au courant de tout ce que tu y dis, ben j'avoue que ça m'a passionné quand même!! :yes: :yes: Sûrement tes talents de conteur et ton humour fracassant! :-) :good:

    En tout cas, merci pour les membres de la communauté qui avaient des a priori trompeurs, qu'ils suivent tes conseils, je le leur recommande! ;-)

    Merci pour tout ce que tu fais pour nous Azamos (ainsi que Christophe! ;-) )!
    Profite du beau temps aujourd'hui pour te reposer un peu (je sais, "repos", c'est un mot que tu fais passer après "passion", mais quand même!!! :-) )

    Bon dimanche, et à une prochaine fois tout aussi passionnante et hilarante!!

    :bye: tg

    • Hello AndréR, :bye:

      Merci pour ton sympathique commentaire, qui m'encourage à persévérer à concevoir des articles pour les membres. :good:

  • Bonjour,

    merci pour cet article très interessant.

    Petite question: est-il facile de faire l'inverse, justement supprimer la partition D qui a peu de données pour faire une partition unique C.

    Amicalement.

    JO

    • Bonjour, Jo
      Oui il est très facile de supprimer la partiton D

      Dans un premier temps: deux solutions
      - soit tu sauvegardes en externe ce qui se trouve sur D,
      - soit tu fais un copier/coller de ces données de D; vers C: . Une fois ceci fait et vérifié, tu supprimes sur D: toutes ces données.

      Dans un second temps, avec AOMEI partition (gratuit), il est très facile ensuite de supprimer la partition D:
      là encore deux choix :
      soit faire une fusion de la partition D: et la partition C:
      soit supprimer la partition D: pour ensuite allouer à C: l'espace libéré.

      J'espère avoir répondu à ta question

      Cordialement
      Dom

      • Bonjour Dom,

        j'ai dû m'absenter quelque temps et c'est en allant sur SOSPC à l'instant que j'ai trouvé tes conseils très éclairés pour faire ma manip.

        Je t'adresse ici mes plus vifs remerciements avec un peu de retard qui n'est pas dû à ma négligence.

        Amicalement.

        JO

  • >Coucou, Azamos
    Rien a redire sur ton article .. outre que j'ai bien deux disque dur... un C System et D data .. "avec mis a jour de mes données"
    Mais cette article devrait être envoyer au constructeur...
    Car ses constructeurs donnent plus de cd ... et créent une partition "dites de restauration".. Ou il y a le system et drivers , l'Os et les applis pack office ..ect ..
    Faut il les virer ?
    Merci, bien a vous, lecteurs et rédacteurs.

    Conseil tu de les virer

    • Bonjour Paul, :-)

      Je n'ai pas évoqué ici les partitions "masquées" ("restauration usine", "réservé au système", etc...), celle-ci d'une part ne prenant pas beaucoup sur l'espace disque, et sont pour certaines essentiels au bon fonctionnement.

      Je ne parle donc dans l'article que des partitions accessibles normalement à l'utilisateur, la C: et la D: (ou autre lettre pour la seconde).

      Un article est en projet (il me faut du temps pour le réaliser, et ça va être coton à faire vu la complexité et les cas différents d'un PC à un autre) : il sera très technique, vu que sera dédié justement à "comment supprimer et récupérer une/des partitions secondaire" (un titre du genre ;-) )

      En ce qui concerne la partition "constructeur" (aussi appelée "de récupération usine"), c'est selon : si tu te sent de réinstaller ton système sans avoir recourt à cette partiton, alors supprimes la : elle est datée à la date de fabrication du PC (et non pas la date d'achat du dit PC), et les mises à jour seront légions, sans compter la tonne de pourriciels que les fabricants rajoutent :-( .
      Sinon laisses la, c'est au choix :-)

  • slt
    moi je suis mitigé car en effet je suit les arguments de l'article mais j'ai bien des partitions.

    a une époque effectivement je fesait comme dans l'article je mettais en sécurité mes fichiers d'un crash Windows car les live CD n'étaient pas monnaie courante, suite a mon premier crash Windows j'ai presque pleuré en devant retaper mes liste de film a l'époque, courte. c'est dire qu'aujourd'hui ce serai certainement une dépression direct.

    maintenant je suit a priori l'articles, mon ssd est partitionné car avant de tomber allergique a l'informatique en fait j'avais 2 système et je commencer mon nouveau tranquillement et je garder mon précédent en secours en cas de crash alternativement. quand a mon HDD pour x raison il était rester partitionné je garde donc la petite pour mes apli portable et sur ma carte SD de réinstallation j'ai une liste de raccourcis.

    mon hdd a plus de 10 ans, mon ssd aux dernières nouvelles 100%.

    mon mes fichiers sur le hdd j'ai une copie de secours que je sauvegarde une fois tout les perpéte... d'ailleurs merci de m'y faire penser, mes fichiers ultra personnel sont en prime sauvegardé sur mon drive Google.

    • Hello tedg62 :bye:

      Heuuuu.... j'ai relu 3/4 fois, et j'ai rien compris à ta configuration, le passé et le présent se mélangeant... :wacko:

      Donc désolé mais je n'ai pas de réponse pertinente à te donner, trop d'inconnus étant présents. :unsure:

      Mais merci pour ton commentaire :-)

  • Salut la communauté
    Merci M Azamos.. !!!,suite à ton intervention chirurgicale sur mon pc, je confirme ton analyse...et je n'est pas fini, d'apprendre..!!!
    Amitiés Jean marie.

  • Bonjour Azamos,
    Comme d'habitude tes articles font mouche.

    Mais il y a 2 petites choses qui m'intriguent.

    Avoir 2 HDD (1 pour le système et 1 pour les données); no problem, c'est comme ça que je fais depuis belle lurette. Mais pourquoi, lors d'une réinstallation de Windaube, commencez par dupliquez les données sur le second HDD puis les rapatrier après install'. Pour moi le disque système NE DOIT SERVIR QU'AU SYSTEME, aucune données ne doit être sur ce disque. Avanatge: un jour par trop de confiance, j'ai ouvert un fichier word venant de ma nièce. Bizarre, rien ne s'ouvre. Seconde tentative... idem et là je m'aperçois que quelques uns de mes fichiers portaient des noms bourrées de "@#" et autres joyeusetés. 1 minute après je rebootais et réinstallais AVEC formatage, mes données sur le second disque n'ont pas été touchées et la sauvegarde faisait le reste.
    Tous les logiciels permettent maintenant de choisir où l'on veut mettre les données, pour les autres, un clic droit sur "Mes Documents" permet de le faire pointer ailleurs.

    Quand tu dis que le dossier TEMP se remplit et se vide régulièrement, c'est vrai pour le 1er mais beaucoup moins pour le second. J'ai pris l'habitude d'aller le vider au 1er boot du matin et c'est à chaque fois plusieurs Go de gagner. Très peu de programmes font le ménage derrière eux à commencer par Windaube.

    Mais sinon tu as entièrement raison comme d'habitude.

    • Bonjour Bernard, :-)

      Dans ton cas d'attaque par un cryptoware tu as eu de la chance, et aussi tes connaissances t'ont été utiles : le cryptoware dans ton cas a commencé à chiffrer les données sur le disque C: ; si l'attente avant le reboot avait été plus longue il aurait été très certainement visiter tes autres disque dur (ou bien il était mal conçu ce cryptoware).

      Pour ce qui peut se trouver sur un second disque dur (donc pas sur une seconde partition), on peut bien entendu y stocker ce que l'on veut : le seul vrai impact sera la vitesse de traitement/transfert.

      En revanche comme dit je déconseille d'y déplacer les fichiers "système" du genre "Mes Documents", "Mes Images", etc... bien plus impactant.

      Il y a 2 dossier "Temp" sur un système : celui dont je parle est une sorte de zone "volatile", une sorte de fichier d'échange. Celui dont tu parles est l'autre dossier "Temp" où sont stockés les fichiers d'installation d'une nouvelle appli, ou bien encore les sauvegardes temporaires de Word quand tu tapes un courrier, par exemple. Je n'ai pas développé cette nuance dans l'article, histoire de rester sur le sujet initial et rester compréhensible. :yes:

      • Bonjour Azamos,
        Non il a bizzarement commencé sur un DD de données (même pas D: d'ailleurs).
        Le fichier TEMP dont je parles est
        C:\Users\Bernard\AppData\Local\Temp (sur W7).

        • Re,

          Ha oui, étonnant qu'il ai crypté en premier autre part que sur les dossiers habituels. :scratch:

          Oui, c'est le dossier "Temp" où (entre autre) se déploient les fichiers lors d'une installation d'un logiciel, ou la version "live" d'un fichier en cours de modification/création, tel un document Word en cours de rédaction par exemple. On pourrait appeler ça une "zone de déballage". :-)

          • Bonjour Azamos,
            Le fait qu'il n'est pas commencé par C: est peut-être du au nom. Je customise à mort, l'emplacement, le nom de "Mes Documents", ainsi que Mes Videos, Mes Photos. C'est certainement pratique pour un néophyte, mais ne me convient pas du tout.
            D'ailleurs avoir 1 dossier Mes Images et un autre Mes Photos est d'une bêtise...

  • Bonjour Azamos,

    Je suis bien d'accord avec toi.

    Acteur dans deux Repair Café, je propose aussi de passer à un SSD, ce qui donne un DDE avec un boîtier à 10-15 € (je pense qu'il y a un article sur ce site aussi pour ça).

    Pour la sauvegarde, j'installe FreeFileSync qui récupère le contenu du smartphone (paramétré pour fonctionner comme clé USB par défaut, "transfert de fichier") sur le pc puis une autre du pc sur un DDE. La personne à terme n'a plus qu'a connecter son périphérique et double cliquer sur une icône du bureau, on peut difficilement faire plus simple.

    En plus FreeFileSync est open source, dispo sur MAC, Linux et Windows. Il peut aussi faire référence au nom du DDE plutôt qu'a sa lettre de lecteur.

  • Merci Azamos pour ces explications très convaincantes et qui m'ont convaincu.
    Les explications sur le pourquoi du comment sont très claires. Pour ma part je copie mon SSD qui supporte Windows sur un autre SSD à l'aide du logiciel Samsung Migration ou en utilisant Clone HDD to SSD ( EasUS ) afin d'avoir une copie exacte de mon disque C:/ en ordre de marche

    :good: :yahoo:

    • Hello SERGE 51, :bye:

      C'est la solution idéale ! En cas de crash, juste à échanger le disque dur (ou cloner en sens inverse), et c'est reparti ! :yahoo:

  • Bonjour Azamos,

    Un article très intéressant.
    Est-il possible de fusionner 2 partitions sans perte de données?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement,

    jeanmi

    • Bonjour Jeanmi
      Oui il est tout à fait possiblede fusionner deux partitions, AOMEI partition standard.
      Tu sélectionne la premier partition, puis la deuxième et hop, tout va bien en résultat. Une petite précision pas de coupure d'électricité pendant la manoeuvre.
      Cordialement
      Dom

    • Il me semble que ce sera un problème avec "gestion des disques" sauf si tu sauvegarde le contenu , car tu sera amené à supprimer une partition , mais avec un logiciel comme AOMEI Partiiton Assistant Pro c'est possible et facile.

      • Bonjour jeanmi, :-)

        Comme dit, c'est possible à faire avec un logiciel spécialisé tel Aomei.

        Ceci dit, par mesure de sécurité je préconise toujours de faire une sauvegarde préventive sur un support externe, sait-on jamais. :yes:

        Pendant que l'on dort la sauvegarde se fait, et le lendemain on procède à l'opération : ainsi on n'a pas l'impression d'avoir "perdu" du temps. ;-)

  • Bonjour à tous
    Azamos tu vas foutre la trouille à tout le monde! :unsure:
    Il est vrai que l'on à toujours appris à fonctionner comme cela en partitionnant ses disques durs. A la lumière de tes explications on comprend mieux l'interèt de la chose, bg bon ben m'en vais réviser ma copie. Il est vrai que l'on rencontre souvent des DD avec le C qui déborde et le D vide, bien souvent cela vient de l'ignorance des utilisateurs. :scratch:
    Après pour ce qui est de la sauvegarde une de mes vieiles bécanes ne possède que de l'USB 2, pas facile de transfèrer plus de 100 Gigas avec le risque parfois d'interruption en cours de route liées à des erreurs de lecture!
    A ce propos connais tu un bon logiciel de sauvegarde qui fait des transfers correctement!
    encore merci pour cet excellent article et bon week-end! :good:

    • Salut Serge91,

      Tu peux utiliser TeraCopy disponible ici https://www.codesector.com/
      il commence par faire une copie , puis exécute une vérification, c'est peut-être un peu plus long, mais c'est une sécurité.
      Surtout comme le disait Christope/Azamos, il faut TOUJOURS faire une copie puis éventuellement détruire la 1ère version SAUF si les dossiers source et cible sont sur le même HDD.

        • Mea Culpa, j'avais pas lu sauvegarde, mais copie.
          Perso', j'utilise Cobian Backup, un peu complexe à bien appréhender mais absolument complet et gratuit. Malheureusement il n'est plus maintenu maintenant.

          • Bonjour SERGE91 ( et Kiseki et Bernard) :bye:

            FreeFileSync ou SyncBack free donnés par Kiseki sont très bien et aide à faire ses sauvegardes facilement.
            Cobian, comme dit par Bernard est plus complexe à appréhender, bien que très efficace. Je le déconseille à un utilisateur peu avertit, qui voudrait l'utiliser : il est très bon, mais on s'y perd quand aux divers paramètrage à effectuer.

            Quand au temps que cela prend, une sauvegarde une fois lancée travaille toute seule, et donc on peut très bien lancer l'opération juste avant d'aller se coucher. ;-)

  • Bonjour,
    Grand merci pour cet article qui a le mérite d'être très clair et accessible à tous, y compris moi ! Grand merci admiratif pour le temps passé à l'élaborer !
    Bien cordialement.
    Lionel

  • :bye:

    Alors moi, quand j'ai eu mon Asus I7, il n'y avait qu'un DD partionné en 2...

    J'ai rajouté un second DD d'un To pour bien faire.

    Puis fatigué de la vitesse de chargement, je suis passé à un SSD d'un 1To en système donc un clone fait par une machine conseillé ici même :good:

    Que puis je faire pour limiter les soucis?

    Sachant que sur la partition système il y a aussi tout ce qui concerne la resto usine et autre truc :wacko:

    Augmenter la partition système par partition magic pro au max et laisser 3x rien sur la partition qui ne me sert pas à grand chose, ou la supprimer tout court?

    Cela ne va t'il pas poser soucis pour l'activation auto w8.1 vu que le système verra que quelque chose à changé :unsure:

    J'ai aussi un D630 avec un SSD partionné en 2 enfin un clone du dd de base aussi fait par la même machine. :yes:

    Bref dans la mesure de mes moyens je vais suivre ce que les experts me diront bg

    D'avance merci,

    GG

    • Hello GEGEPING, :bye:

      Alors :

      - pour le disque dur contenant le système (un SSD de 1 To si j'ai bien suivi), tu peux supprimer la seconde partition ("Données") et ré-allouer tout cet espace à ta partition "C:".
      - en ce qui concerne la partition "restauration d'usine", sa suppression est au choix : soit elle ne prend pas un espace gênant (10 à 20 Go habituellement), et la laisser comme cela. Si elle est trop grosse (cela arrive qu'elle prenne une taille exagérée suite à un clonage et selon le logiciel utilisé pour l'opération, où de 12 Go elle prend 50 Go sur le nouveau disque dur), il y a le choix de réduire la taille occupée, ou tout simplement la supprimer carrément, et rajouter à C: l'espace récupéré.

      - A noter que depuis Windows 8 la clé d'activation est stockée en interne du PC, et donc si l'on réinstalle son système depuis une clé USB ou un DVD (= installation dite "propre"), le système sera reconnu et automatiquement réactivé par Microsoft. Et cela vaut aussi si de W8 on à fait l'upgrade vers Windows 10 : l'activation sera automatique.

      Perso moi je supprimerai cette partition "restauration d'usine" (qui est normalement invisible depuis le gestionnaire de fichier), vu que si je réinstalle je repart d'une clé USB ou DVD avec un ISO propre, sans tous les petits logiciels rajouter par le fabricant du PC :-).

      A voir pour toi s'il ne serait pas mieux d'ouvrir un topic sur le forum. :-)

      • :bye:

        Merci pour la réponse.

        Alors big pb et je pense que je devrais passer par un logiciel comme partition magic pro car voici comment est découpé selon ce que je vois via le gestionnaire de disque: de gauche à droite

        300mo partition du système, 900 mo partition de récupération, os c: , 450mo partition de récupération, 450mo partition de récupération, data d:, 20go partition de récupération.

        Si je ne me trompe pas windows ne peu pas récupérer la place si elle est à gauche d'un volume qu'on veut agrandir et pas si elle est après une autre partition type récup ou autre :scratch: :wacko: :unsure:

        • Re,

          Effectivement, le "Gestionnaire de disques" de Windows ne permet pas d'assembler 2 partitions qui ne sont pas physiquement l'une à coté de l'autre,comme dans ton cas. Et donc il faudra passer par un logiciel de partitionnement. :yes:

  • Bonjour Azamos,
    Merci pour ce nouveau post plein de bonnes recettes et surtout d'explications sur les idées reçues. A 68 balais on garde forcément de mauvaises habitudes.
    Merçi donc d'être là pour mettre à jour les pages du carnet "pense bête" virtuel bien entendu par les temps qui courrent.
    Au plaisir de la prochaine lecture.

    • Bonjour Jean Pierre, :-)

      On en est tous là, surtout dans le domaine de l'informatique : remettre sans cesse ses connaissances à niveau, ça bouge tellement.

  • Hello, Azamos
    C'est un article très bien fait, et les arguments feront mouches. :good: :good:
    Dit autrement je partage pleinement ton avis, sauf que toi tu trouves les mots ... et je saurai m'en resservir autour de moi pour ceux qui ne veulent pas y croire.
    Merci donc pour eux.
    Bien cordialement et bon week-end :bye:
    Dom

      • Bonsoir Azamos,
        Merci pour ce tuto qui est à lire et à relire.
        Suivant les idées reçues par ce site et d'autres, avant les SSD.
        J'avais procédé à la confection d'une partition "DATA". afin de protéger mes données d'un éventuel crash de Windows.
        La sauvegarde des données est exécuté par "ToDo Backup" de EaseUs, qui donne pleine satisfaction.
        Je vais faire la manœuvre inverse via propriétés "emplacement par défaut"
        Par contre si l'on va dans les paramètres Win10, Stockage > modifier l'emplacement d'enregistrement du nouveau contenu.
        Cela semble contredire le tuto.
        Serait-il possible d'avoir un avis sur cette proposition Windows ?
        J'aurais voulu joindre une copie d'écran, je ne vois pas la possibilité de l'inclure.
        Merci pour tout
        Mexav

        • Bonjour Mexav, :-)

          Je ne suis pas sûr d'avoir compris cette partie : "Par contre si l’on va dans les paramètres Win10, Stockage > modifier l’emplacement d’enregistrement du nouveau contenu.
          Cela semble contredire le tuto."

          Je suppose (tu me confirmeras), que tu as un message du genre : "enregistrez votre sauvegarde sur un autre emplacement". Dans ce cas idéalement ce serait à faire sur un disque dur externe. Au pire si cela est vraiment trop contraignant (mais pas totalement sécuritaire), créer une petite partition supplémentaire. Mais comme dit, ce n'est pas idéal face à une infection ou un disque qui lâche. :unsure:

          • bonsoir Azamos,

            Non ce n'est pas cela. j'essaie de mieux m'exprimer.
            Cela concerne Win 10, aller dans paramètres, puis "Systeme" puis "Stockage", ensuite > "autres paramètres de stockage">> puis "Modifier l'emplacement d'enregistrement du nouveau contenu", s'ouvre la page du même nom, l'on peut ainsi paramétrer dans quelle partition ou disque dur externe.
            Ce serait bien d'en dire quelque chose.
            Merci d'avance et bonne soirée
            Mexav