E-LEET Le Garage du PC.

Diagnostic : un Portable Acer qui ne s’allume plus, par E-LEET.

Pour mon premier article en tant que nouveau contributeur du Garagedupc, j’ai décidé de vous faire partager une de mes expériences avec un « cas particulier » qui s’avère être assez rare.

On m’a donc demandé si je pouvais regarder cela de plus près, avec mon regard de technicien informatique, sachant que ce que j’avais comme informations transmises à la base sont celle-ci :

  • Le modèle de l’ordinateur en question, un Laptop de marque Acer et de modèle E1-532P-29554G50Mnkk.
  • L’ordinateur fonctionnait très bien jusqu’à présent, le propriétaire ayant simplement procédé comme d’habitude pour « éteindre son système Windows » en cliquant sur arrêter, la machine s’est donc arrêtée correctement.
  • Le lendemain lors de la mise en route de l’ordinateur en appuyant sur le bouton d’allumage, aucune réaction, le propriétaire en question m’appelle donc et m’explique ce qui se passe, en me précisant que la veille (le jour d’avant :p pas la veille de l’ordinateur) il y avait un petit témoin bleu qui restait allumé quand l’ordinateur portable était connecté à son chargeur secteur.
  • Malgré plusieurs tentatives en débranchant, rebranchant le chargeur il n’y a plus aucune lumière émise par ce témoin.

Je lui demande donc s’il n’y a pas eu de choc électrique ou de surtension, de liquide qui aurait coulé sur la machine et si elle ne rencontre pas de soucis avec d’autres appareils, réponse négative tout fonctionne à merveille sauf ce « satané ordinateur qui ne veut plus rien entendre ».

Par habitude j’essaie de rassurer le propriétaire en lui expliquant que cela vient souvent de l’adaptateur secteur qui est défectueux et lui demande donc si il y a un témoin lumineux sur l’adaptateur en lui-même, réponse négative, donc dans ce type de cas de figure il faut tester le chargeur pour vérifier si celui-ci délivre bien les valeurs adéquates et si il est donc encore fonctionnel.

Mais avant de commencer je vous propose tout d’abord, un petit descriptif des différents outils que j’utilise, en premier, deux outils qui peuvent paraître anodin pour certains mais qui sont très important, le tapis et le bracelet antistatique.

Ces outils vont vous permettre d’être relié à la terre de votre réseau électrique à condition bien sûr que votre logement soit équipé d’une prise de terre, en général un fil d’un diamètre assez important et jaune et vert.

Explications :

La terre est un câble électrique qui est relié au sol (par un piquet métallique par exemple), et qui a lui aussi une tension qui est théoriquement nulle. Son rôle est de protéger des électrocutions en cas de dysfonctionnement d’un appareil. La surcharge est alors évacuée par le fil de terre (si l’appareil est bien branché à la terre), et l’alimentation est coupée automatiquement. Il est donc important de relier les appareils électriques pouvant être dangereux à la terre (indiqués par la classe 1). Les appareils de classe 2 ne présentent quant à eux pas de dangers. Il est également nécessaire de relier les grandes surfaces métalliques au sol pour éviter tout risque. (Sources : Fécamp services)

Ce dispositif va donc évacuer l’électricité statique vers la terre, tout simplement, afin d’éviter d’endommagé votre matériel extrêmement sensible à ce genre de phénomène qui est en plus invisible.

Il suffit donc de relier la pince crocodile à un plot en métal qui sort de vos prises ou multiprises.

Evidemment comme tout bricoleur, je dispose de multiples tournevis du plus gros au plus petit, ainsi que des embouts spécifiques pour le démontage des consoles de jeux en tout genre.

Cruciformes et plats.

Embouts de précisions et spécifiques au consoles :

Et enfin un petit tournevis que je trouve super pratique a utilisé qui dispose d’embouts assez peu communs avec des tailles peu communes que vous rencontrerez rarement certes, mais quand vous tomberez dessus, sans cet outil, vous serez bien embêté.

Bon, passons aux choses sérieuses. ;) 

Après le dépôt à mon atelier de la bête de course par son propriétaire, je me penche donc sérieusement sur son cas en commençant par tester le chargeur secteur avec deux appareils permettant de savoir si celui-ci fonctionne correctement, je constate aussi au passage, qu’il y a des vis manquantes dessous la machine malgré qu’elle n’ait jamais subi d’ouverture par un technicien.

  • Premier test avec un appareil très simple à utiliser et surtout très abordable que voici :

Le wattmètre est un appareil peu onéreux (entre quinze et 20 euros) simple à utiliser et qui vous permettra d’avoir des informations quant à la consommation et le fonctionnement des divers appareils que vous allez brancher sur vos prises, il s’installe très simplement en intermédiaire entre le périphérique et vos prises électriques.

  • Ensuite un simple multimètre avec lequel je vais confirmer son bon fonctionnement ou non du chargeur.

 

Un outil indispensable un multimètre basique mais fonctionnel.

Je branche donc le wattmètre sur une prise secteur, puis le chargeur en question sur le wattmètre qui étant en intermédiaire et disposant d’un écran « LCD » me donne les informations qui transitent entre le chargeur l’ordinateur et le secteur.

Après vérification mes deux appareils me rapportent des valeurs tout à fait correcte que ce soit au niveau du voltage (entre 18 et 20 volts) que de l’ampérage,.

Je branche le chargeur sur l’ordinateur pour voir si les valeurs chutent, ce qui peut arriver dans certains cas ou la machine présente un court-circuit, sur cette machine ce n’est pas le cas, aucun problème les valeurs restent sensiblement les mêmes.

Le chargeur n’est donc pas le problème.

 

Etape suivante, vérifier le connecteur DC/Jack c’est-à-dire la ou l’on branche l’embout de l’adaptateur secteur, j’utilise donc une fois de plus le multimètre en mode « diode» (grâce aux explications d’un ami) pour vérifier la continuité du connecteur d’un bout à l’autre et, à ma grande surprise le multimètre émet un bip sonore pour nous dire que le courant arrive bien jusqu’à la carte mère.

Je retire également le module de ram qui dans certains cas peu empêcher une machine de démarrer électriquement.

Mauvaise nouvelle pour moi qui car en voulant rassurer le propriétaire, je suis malheureusement tombé sur un cas plus complexe que prévu, ayant aussi testé de démarrer sans la batterie et surtout après avoir vérifié le bon fonctionnement de celle-ci, je savais qu’elle n’était pas responsable de la panne.

Je décide donc de tester encore plus en profondeur les différentes pistes et circuits de la carte mère grâce au multimètre, et je finis par me rendre à l’évidence, une piste est sûrement endommagée quelque part et ne fait plus son travail c’est-à-dire distribué le courant aux différents éléments de la carte mère.

Après avoir testé tout ce qui étais possible et retourné le problème dans tous les sens je dois me rendre à l’évidence et accepter que j’ai en face de moi un cas de mort subite sans raison aucune de la carte mère ou du processeur (qui est soudé, merci l’évolution).

Deux options s’offrent à moi :

1-Tenter le changement du Processeur (ce qui s’avère très risqué du fait qu’il est soudé a la carte mère)

2-Changer l’ensemble Carte Mère / Processeur

Je décide d’opter pour la solution n°2 et me dirige donc vers un site d’achat bien connu de tout le monde que j’imagine vous n’aurez aucun mal à trouver et je commence donc mes recherches.

Malheureusement, ce n’est pas un produit très répandu, je finis par tomber sur une carte mère disponible avec la même référence que la carte d’origine c’est-à-dire :

ACER ASPIRE E1-532 CPU Intel Carte mère 2955U 1.4GHz V5WE2 LA-9532P NB.MFM11.00

 

La date de fabrication est strictement identique, le problème pourrais donc éventuellement se reproduire, je préviens donc le propriétaire de la machine que j’ai trouvé une carte mère à 79 livres ce qui revient approximativement à 90 euros avec les frais de ports internationaux, le propriétaire de l’ordinateur n’ayant pas le budget pour en acheter un nouveau j’ai donc carte blanche pour commander cette pièce.

Les avis sur le vendeur étant très rassurants (1500 positifs et 99.9% de clients satisfaits) je procède donc à l’achat.

5 jours plus tard, réception de la pièce, bien protégée par un sachet antistatique et toutes les protections adéquate pour du matériel électronique, mais le passage en douanes a laissé des traces, ils n’ont pas remis la carte mère dans son sachet antistatique, j’espère donc qu’elle n’a pas été exposée à une décharge d’électricité statique ce qui la rendrait totalement inopérante.

Le marqueur me sert à rajouter des annotations si nécessaires, le sachet antistatique bleu contient la batterie le ventilateur et la visserie.

Vérification avec une dioptrie (des loupes montées sur une armature formant un casque vous permettant de voir les composants en gros plans) de la carte mère, à priori tout à l’air en bon état.

La dioptrie est un outil qui vous permet d’éclairer un objet tout en le grossissant, les constructeurs ayant de plus en plus tendance a miniaturiser les choses ces dernières années cet outil vous sera d’un grand secours.

Le patient en attente de greffe de sa nouvelle carte mère.

Tout est démonté, il n’y a plus qu’a s’organiser proprement pour que le remontage sois le plus aisé possible.

Démontage du système de dissipation thermique aussi appelé Heatpipe ou caloduc.

Il va falloir procéder remplacer la pâte thermique qui une fois appliquée permet le bon transfert de la chaleur entre le processeur et le système de refroidissement

Pour cela on va retirer les 4 visses cruciformes, mais pour le remontage il faudra serrer les visses en croix en respectant les numéros inscrits sur la plaque en métal qui vient épouser la partie supérieur du processeur, rien de compliqué il faut serrer progressivement les visses N°1, 2, 3, 4 pour que cela vienne appliquer une pression uniforme pour permettre à la pâte thermique de s’appliquer correctement sur toute la surface du processeur.

Une fois le nettoyage effectué, lorsque qu’il n’y a plus de traces de l’ancienne pâte, nous pouvons passer à l’étape suivante.

Pour l’application de la « pâte thermique » qui est généralement fournie en seringue de petite quantité,celle que j’utilise est à base d’argent ou de céramique

Appliquez une fine couche puis, retirez le surplus sur les abords du processeur avec un coton tige.

Ensuite il n’y a plus qu’à repositionner délicatement le système de dissipation thermique sur le processeur et procéder au remontage des visses en respectant comme indiqué l’ordre de serrage de celles-ci qui est indiqué sur la plaque.

Une fois le système de dissipation remis en place et serré correctement (jusqu’à la butée) nous pouvons enfin replacer la carte mère dans son logement.

Je m’attaque donc enfin au remontage qui s’avère relativement simple, je la fixe avec la seule et unique visse qui la maintient au capot inférieur.

Phase de reconnexion des différents câbles (audio, vidéo souris/touchpad carte etc) et modules (carte wifi, usb etc) et la fixation de la carte mère avec la vis qui correspond :

Je reconnecte les diverses nappes sur la carte mère, à savoir  clavier,  bouton power, ports USB, déportés sur un autre circuit qui se trouve à droite, et pour finir la carte « Wifi » en prenant soin de ne pas oublier de brancher le câble qui sert d’antenne et d’amplificateur du signal « Wifi » câble, qui s’il n’est pas branché posera un problème lors de la tentative de connexion au réseaux sans fils.

Petite annotation : après la fixation de la carte « Wifi », il faudra penser à reconnecter l’antenne qui contient un, deux ou trois fils selon la puissance de la carte wifi fournie et le nombre de plots d’antennes disponibles sur la carte.

Dans ce cas de figure il y a deux vis qui se distinguent par rapport aux autres, elle sont courtes chromées avec une tête plus grosse que la visserie du capot inférieur, une pour la carte mère, l’autre pour le lecteur CD/DVD .

Il n’y a plus qu’à assembler la plasturgie qui vient souvent se clipser sur le capot inférieur.

Je vérifie tout autour du capot supérieur que les clips sont bien rentrés dans leurs logements respectifs avant de remonter le lecteur et de remettre toutes les vis.

Je positionne donc la machine à l’envers et mets toutes les visses dans leurs logements respectifs sachant qu’il y en a 18 identiques pour le capot, dont deux plus courte et chromée, une pour le lecteur de CD/DVD et une pour la fixation de la carte mère.

Je prend une grande respiration, je branche le chargeur au secteur (à ce stade je n’ai pas encore remis la batterie même si j’ai déjà procédé à une rapide vérification auparavant, je suis donc quasiment sûr que cela fonctionne.)

J’appuie sur le bouton de démarrage de l’ordinateur et, sans grande surprise, celui-ci fonctionne à nouveau :

Je peux donc remettre toutes les vis en place, effectuer un pré-serrage sur chacune d’elle puis effectuer le serrage finale en équilibrant chaque visse pour éviter un delta trop important qui pourrait mener a une casse de la plasturgie.

Voila nous touchons au but, il ne reste plus qu’à faire glisser le lecteur CD/DVD dans son logement dédié sur la tranche droite de la machine, une petite ouverture de la taille du lecteur vous permettra de l’insérer et de le faire coulisser doucement jusqu’au fond afin qu’il vienne se brancher au connecteur « serial ata » de la carte mère et pour finir serrer la dernière vis restante (si vous avez bien fait votre travail).

L’ordinateur a démarré rapidement certes, mais le système est instable dû à des spywares et autres joyeusetés, mais après un nettoyage et une désinfection du système avec les outils appropriés (mais ceci est une autre histoire.) la machine a retrouvé une nouvelle jeunesse.

Dernier point et non des moindres, le nettoyage complet de la plasturgie et de l’écran « LCD » tactile avec un chiffon doux et un produit ne contenant pas de solvants ou d’alcool (ce qui pourrait endommager le traitement antireflets de la dalle), la machine est enfin rutilante rapide et fonctionnelle sachant qu’avant de procéder à la réparation, j’avais évidemment testé le bon fonctionnement et la santé du disque dur( si le disque avais été endommagé cela aurais augmenté les frais de réparations ce qui aurais été nettement moins intéressant vu que la machine est un pc portable d’entrée de gamme.

Le propriétaire est ravi et repart avec sa machine pour de nouvelles aventures.

J’espère que vous avez passé un bon moment en ma compagnie et que la lecture de l’article vous a plu @ bientôt sur legaragedupc.

E-LEET.

 

 

 

Vous avez envie comme E-LEET de publier sur Sospc un article sur un sujet qui vous passionne ?

Je vous propose de vous rendre ICI pour en savoir plus.

Christophe, Administrateur.


4 Commentaires

  • Bonjour E-LEET,
    J’ai lu, ou plutôt j’ai dévoré ton article qui est réellement très bien fait, accessible pour le plus grand nombre, et remplit de trucs et astuces intéressants. :-)
    En clair, un article parfait donnant l’envie de démonter son propre PC immédiatement ;-)
    Pour un premier article tu as fais fort, et j’attends avec impatience les suivants.
    Petite question : tu parles à un moment du “mode diode”, je ne connais pas, pourrais-tu m’en dire un peu plus sur çà, ayant un voltmètre sensiblement identique au tiens ?

Laisser un Commentaire

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
voilà! 
jereve! 
tropbien 
 
Partagez16
+12
Tweetez
Partagez