ACTUALITES AZAMOS Windows 11

Rester sous Windows 10, passer à Windows 11 ou attendre Windows 12 ? Par Azamos

Dernièrement un membre Premium d’SOSPC, XiMi29, a sur un article traitant entre autres d’un utilitaire pour contourner les restrictions imposées par Microsoft pour installer Windows 11, posté un commentaire soulevant des points d’interrogations que beaucoup se posent.

En voici la teneur dans son essentiel :

« Par contre je me pose une question :

Après avoir critiqué de façon très virulente sur SOSPC la politique de Windows quant à la migration vers Windows (Politique dont je suis totalement opposé : orientation vers mensualisation de l’OS, vous obliger à acheter des PC’s haute de gamme pour installer Win11) et indiqué le démarrage extrêmement décevant de Windows 11 (Cf article de Christophe) je me pose une question toute bête: faut-il rester sur Win10 (qui marche bien) et attendre Win12 qui ramènera, peut être ?, Windows à de meilleurs sentiments ou migrer vers Win11 compte tenu de tous les articles vues sur Internet et sur SOSPC parlant de Win11 ? Quel avantage en tirer de cet OS Win11 vs Win10 ?

J’aimerais aussi avoir votre point de vue sur cette question existentielle. Merci d’éclairer ma lanterne de petit vieux car pour moi il est aberrant de dire “migrez vers Win11 en bidouillant” pour contourner les contraintes de cet OS. Il est bon ou n’est il pas ? Point.

JEFF encore merci pour ton soft fort précieux.
Très cordialement – Xavier »

Il est bien vrai que si l’on navigue sur les différents forums et blogs on lit tout et son contraire, et que les questionnements de XiMi29 beaucoup se les posent.

Je vais donc ici aborder ces sujets, exposant en premier lieu les faits, suivi de mon avis tout personnel qui n’engage que moi.

Pour précisions concernant ma propre personne :

1) je suis auto-entrepreneur en assemblage et dépannage informatique, travaillant autant avec des particuliers que de (petites) entreprises, et donc confronté au quotidien à leurs utilisations propres des ordinateurs, et par extension aux différents OS utilisés.

2) j’ai pour mes propres PC (nombreux bg ) basculé la majorité d’entre eux sous Linux Mint, entraînant à ma suite environ 700 de mes clients aujourd’hui depuis environ 3 ans et demi. Ceci pour, entre autres, ne plus avoir à me poser de questions sur quelle version de Windows utiliser et stopper la course à l’échalote. ;-)

Ces 2 points influençant naturellement les avis que j’exposerai plus bas.

Commençons.  :-)

***

Petite vidéo d'introduction

***

ÉTAT DES LIEUX

 

Actuellement l’essentiel du parc informatique mondial permet de faire tourner Windows 10. En gros tout ordinateur de moins de 15 ans (ou plus parfois) est en capacité de le faire fonctionner.

Ainsi, depuis la sortie de Windows 10 à l’été 2015 (il y a 7 ans donc maintenant), les PC équipés de Windows Vista, 7 ou 8/8.1 pouvaient basculer dessus. Beaucoup sous XP pouvaient le faire aussi, les prérequis minimum au départ étant ceux-ci :

  • Processeur : de 1 GHz ou plus rapide ou puce (SoC)
  • Mémoire vive : 1 Go pour les Systèmes 32 bits ou 2 Go pour les Systèmes 64 bits
  • Disque dur/SSD : 16 Go pour les Systèmes 32 bits ou 32 Go pour les Systèmes 64 bits
  • Graphique : DirectX 9 ou version ultérieure avec pilote WDDM 1.0

Bon, c’est le minimum annoncé, mais si l’on veut que cela fonctionne correctement de nos jours 4 Go de Ram et un espace disque de 128 Go est préférable. En somme rien d’extraordinaire et facilement atteignable, même sur de très vieux PC de génération XP, à peu de frais matériels si besoin.

En revanche avec la sortie en octobre 2021 de Windows 11 les cartes ont été totalement rebattues, les prérequis minimums augmentant en nombre et évoluant ainsi :

  • Processeur : 1 gigahertz (GHz) ou plus avec au moins deux cœurs sur un processeur 64 bits compatible ou un Système sur une puce (SoC).
  • Mémoire vive : 4 Go
  • Disque dur / SSD : 64 Go
  • Carte graphique : compatible avec DirectX 12 ou une version ultérieure, avec un pilote WDDM 2.0
  • Microprogramme du système : UEFI, compatible avec le démarrage sécurisé
  • TPM : version 2.0 du Module de plate-forme sécurisée

Niveau processeur sont donc exclus ceux en 32 bits et monocœur, donc exit beaucoup de PC de génération XP, voire dans certains cas de génération Windows 7. Mais l’on peut considérer tout cela normal, car un processeur 32 bits déjà sous Windows 10 ça rame à mort !

La Ram est revue à la hausse à 4 Go, là aussi tout à fait normal : d’ailleurs aujourd’hui avoir 8 Go de Ram est recommandé pour une utilisation sereine.

L’espace disque de 64 Go est de mon avis sous-estimé. D’ailleurs Microsoft (= MS) précise sur son site via un astérisque que cela peut être limitatif au fur et à mesure du temps. Donc exit un grand nombre d'ultra-portables vendus encore avec 32 Go (ou 64 Go dans le temps).

La carte graphique compatible DirectX 12 (= DX 12) : si sur un PC fixe ancien l’on pourra éventuellement remplacer l’ancienne sous DX9.0 ou DX 11, ceux ayant un portable ou PC avec un chipset graphique soudé à la carte mère seront éliminés. Idem si le chipset graphique est intégré directement dans le processeur et est d’une vieille norme.

Il faut impérativement un Bios UEFI, avec son Secure Boot activé, écartant d’emblée tous les PC qui ont un « vieux » Bios de type MBR. Le Bios UEFI étant sorti en 2006, mais réellement généralisé qu’à partir de la sortie de Windows 8, soit en 2012, et encore pas toujours, s’ajoutant donc quelques années de commercialisation de « vieux » Bios MBR jusqu’en 2015 et au-delà…

Pour faire simple : si votre PC est de la période XP/Vista, c’est mort ; s'il est de la période Win 7/8/8.1 ce sera selon…

Et la cerise sur le gâteau : une puce de chiffrement TPM de génération 2.0 (il y avait avant les 1.2), qui est sortie en 2016 et que MS a imposé aux fabricants à la même période. Donc exit les PC d’avant 2016, voire encore commercialisés plusieurs années après pour vider les stocks.

MAIS tout cela ne s’arrête pas là !!! En effet, Microsoft a édité 2 longues listes (pour processeurs AMD et Intel) indiquant ceux qui sont « compatibles » Windows 11 ; et naturellement ceux n’y figurant pas sont rejetés.

Ceci faisant que bien que vous ayez un PC très performant et haut de gamme, Microsoft refuse arbitrairement qu’il évolue vers Windows 11. En gros il faut avoir un AMD Ryzen de 2ème génération ou un Intel de 8ème génération pour avoir l’aval de MS… mur mur mur

En synthèse, à quelques exceptions près, sont exclus de l’accès à Windows 11 :

  • les PC d’avant 2017
  • les PC n’ayant pas de puce TPM 2.0

… et il faut que :

  • le Système soit installé en mode « UEFI » avec Secure Boot activé dans le Bios
  •  que, toujours dans le Bios, la fonction TPM 2.0 soit aussi activée

Mme MICHU est contente là… mur :wacko:

Résultat : selon plusieurs études il ressort que 70 % des PC détenus par les particuliers sont incompatibles et 50 % dans les entreprises.

Dans une période de forte inflation, de prise de conscience de l’écologie et de recyclage/durabilité, cela fait un peu tache de sortir un OS qui va mettre à la benne des millions/milliards d’ordinateurs qui sont en parfait état de fonctionnement !!!  :-(

À mettre en relief : des moyens de contournement existent, permettant d’installer Windows 11 sur des ordinateurs dits « incompatibles » selon Microsoft. Toutefois le pourcentage de personnes qui y auront recourt pour prolonger la vie de leur PC sera extrêmement faible, pour ne pas dire insignifiant vu la marée de PC rendus arbitrairement obsolètes par Microsoft.

Bien, cette partie était un peu longue, déjà abordée dans d’autres articles sur SOSPC, mais il fallait en passer par là pour bien saisir la suite.

***

LE CHOIX CORNÉLIEN

 

Se pose donc la question aujourd’hui en cette fin d’été 2022 de « quoi faire » si l’on a un PC sous Windows 10 compatible Windows 11, ou rendu compatible par un moyen de contournement.

  • WINDOWS 10

L’OS sera maintenu à jour jusqu’au 14 octobre 2025, soit encore plus de 3 années. Après plus de 7 années d’évolutions il est arrivé à maturité, les bugs étant rares et rapidement corrigés.

Ce que j’en pense : c’est le choix de la sécurité et de la tranquillité.

Vous maîtrisez déjà le Système, vos applications préférées fonctionnent à 100 % et actuellement aucune fonctionnalité nouvelle disponible ne vous est réellement inaccessible.

Vous avez encore 3 belles années pour penser à autre chose, et ainsi laisser à l’autre OS le temps de mûrir un peu plus.

  • WINDOWS 11

Après plus de 10 mois écoulés il est encore « jeune », sorti trop tôt et en urgence, beaucoup des fonctionnalités attendues n’arrivant qu’en fin de cette année.

Ce que j’en pense : il est urgent d’attendre !

Des fonctionnalités évidentes existantes sur les anciens OS n’y apparaissent pas encore (épinglage sur la barre des tâches d’un logiciel, etc.), d’autres vont en être retirées ou grandement expurgées ou modulées (panneau de configuration…).

Les bugs sont encore très courants, et bien que si compréhensibles dans les tous premiers mois, là on va arriver à sa date de premier anniversaire, et cela est complètement anormal que Microsoft sorte des mises à jour à problèmes, pourtant détectées par des Insiders qui font remonter les soucis, mais pas toujours pris en compte à l’évidence. Certes, très souvent les bugs concernent une frange négligeable d’ordinateurs, mais parfois ce sont des bugs qui touchent une proportion importante de gens.

En clair, Windows 11 n’est pas encore abouti, et il faudra attendre à mon avis au moins 1 an, soit à la mi-2023, avant que cela devienne réellement un OS stable.

  • WINDOWS 12

Des bruits courent que Microsoft reprendrait son ancien cycle d’un nouvel OS tous les 3 ans. Et donc toujours selon ces bruits arriverait un Windows 12 en 2024. De là naît l’espoir que Windows 12 soit moins restrictif que Windows 11 (puce TPM + processeur incompatible).

Ce que j’en pense : qui vivra verra !

Pour le moment ce ne sont que des bruits, des rumeurs. Rien d’officiel n’est sorti de chez Microsoft, aucune preuve tangible n’est apportée sur les différent blogs qui ont abordé le sujet, avec de simples « en provenance d’une source crédible ».

La « source crédible » peut se tromper, ou mieux, ne prendre aucun risque : eh oui, moi aussi j’aurais pu écrire (et je l’ai fait d’ailleurs ;-) ) en 2015, lors de la sortie de Windows 10 qui était annoncé comme « le dernier Windows », que dans quelques années Windows 11 sortirait.

Il est facile de présager qu’une société commerciale telle que Microsoft ne pouvait pas se permettre de rester sous une « vieille » appellation (effet « nouveauté ») jusqu’à la fin des temps de son OS phare Windows 10.

Et donc je l’écris ici :

« Dans quelques années [notez la nuance temporelle imprécise  ;-) ] un nouveau Windows va sortir, et qui portera normalement [notez le « normalement » bg ] le chiffre 12 ! »

Et me voilà propulsé au rang de « Grand Gourou Prophète de Windows » !!!

:yahoo:   :yahoo:   :yahoo:

***

CONCLUSIONS

 

À mon avis actuellement il est préférable de rester sous Windows 10 :

  • Windows 11 doit encore faire ses preuves et corriger ses erreurs de jeunesse.
  • Windows 10 est stable et restera supporté encore plus de 3 années.
  • Windows « 12 » (ou autre appellation qu’il portera) ne verra (peut-être) le jour que d’ici 2 années, avec naturellement comme ses prédécesseurs des bugs à son lancement.

D’ici 1 an on y verra plus clair quant à passer sous Windows 11 ou pas.

Pour ce qui est du bien-fondé des patchs de contournement pour permettre à un PC non compatible d’accéder à Windows 11, notons que si Microsoft a susurré du bout des lèvres qu'actuellement il fermait les yeux, il indique toutefois qu’à un moment ou un autre des blocages (via Windows Update) pourraient intervenir. Et donc sur une machine de production (comprendre votre ordinateur principal ou de travail) cela peut être néfaste.

Après chacun verra midi à sa porte : si l’on a l’esprit curieux, que l’on a des PC « de test » ou qu’une réinstallation d’un OS n’est pas un souci en cas d’insatisfaction ou plantage, alors pourquoi pas tenter de passer sous W11:-)

Et puis pour conclure : il n’y a pas que Windows dans la vie : les distributions Linux (Mint ou autre) sont des alternatives tout à fait pérennes, faciles à mettre en œuvre et qui n’ont nullement besoin d’un TPM 2.0 ou un processeur de dernière génération pour fonctionner.

Le passage vers Linux est totalement gratuit, vous permettra de prolonger la vie de votre matériel existant, et ainsi faire des économies et un grand geste pour la planète. :good:

Moi c’est le choix Linux que j’ai fait à titre personnel : j’en suis réellement ravi et me pose sans cesse la question du pourquoi j’ai tant hésité à franchir le pas vers la banquise.

***

THE END

 

Fin de cet article informatif qui vous permettra je l’espère de prendre la bonne décision selon votre cas personnel.

Naturellement la zone de commentaires est là pour poser vos questions et réactions, et si vous avez besoin d'assistance le Forum vous tend les bras.

Un simple petit « Merci » sera aussi le bienvenu.

Je vous dis à très bientôt ! :bye:

AZAMOS

Azamos Contributeur Sospc

Les autres articles d'AZAMOS

 

autres articles

Rejoignez la Communauté d'SOSPC, et profitez d'avantages exclusifs à partir d'1,70 € par mois ! Plus d'infos en cliquant ICI.

Christophe. Administrateur.

S’abonner à cette discussion
Notifier de
56 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
N E R E I D E

Bonjour Azamos et bonjour à tous. Max nous a rappelé les débuts de Windows 10. En effet Microsoft a incité fortement les utilisateurs à migrer de W7 à son nouvel OS W10. Et quand j'écris fortement c'est le fait qu'il nous mettait en demeure de passer à W10, d'où ce programme pour le "faire taire". Avec Windows 11 ce problème ne se pose pas ; cependant pour disposer pleinement de Windows 11 il faut remplir toutes les cases et la sélection se fait par le haut et oblige souvent les utilisateurs de portables comme moi à acheter un nouveau PC pour… Lire la suite »

56
0
Seuls les abonnés premium peuvent laisser un commentaire.x