SOSPC

Le rubrik' à brac d'AZAMOS, Vol.3

Et voici le 3ème volume du rubrik’ à brac.

Comme pour les 2 premiers, le contenu sera donc des astuces, des infos, des anecdotes, bref plein de choses que j’aurai glané ici ou là de mes lectures et expériences dans le domaine informatique.

Et comme toujours sur SOSPC, tout sera exposé et expliqué simplement pour que tous puisse en profiter.  :-)

Commençons !  :-)

***

Le SSD en passe de remplacer le disque dur traditionnel

 

Valant encore 3 fois plus cher qu’un disque dur à plateau (HDD) il y a seulement 2 ans en arrière, les disques durs de type SSD arrivent pratiquement au même tarif que les HDD.

Un SSD de 240/250 Go se trouve dans les entrées de gamme de marques sérieuses aux alentours de 30/35 €.

Un SSD de 480/500 Go se trouve pour 55/65 €.

En face un HDD de 500 Go de 7200 tours/minute se trouve dans les 45/55 €… Le truc bizarre c’est que l’on trouve des HDD de 1 To (= 1000 Go) à partir de 45 € :wacko:

Si l’on tient compte qu’un SSD (norme SATA) sera dans la pratique 3 à 5 fois plus rapide qu’un HDD, et que dès à présent on a de plus en plus de mal à trouver des HDD, l’équation est vite faite.

Une page de l’histoire de l’informatique se tourne. :cry:

***

Touches pour entrer dans le Bios et le menu de démarrage

 

Il est important parfois de connaître la touche (ou la combinaison de touches parfois) permettant d'entrer dans le Bios (alias « Setup »), ceci permettant par exemple de changer l’ordre des périphériques au démarrage ou de désactiver l’UEFI et/ou le Secure Boot.

Idem, il est tout aussi intéressant de connaître la touche qui permet d’accéder au « menu de démarrage » (alias « Boot menu » ou « Boot Order »), ceci permettant par exemple de démarrer l’ordinateur sur le lecteur CD/DVD ou une clé USB, bien utile quand on veut réinstaller son système ou lancer un utilitaire de désinfection.

D’ailleurs parfois ce « Boot menu » permet dans les choix d’accéder au Bios/Setup:yes:

Voici une liste la plus complète possible qui vous aidera certainement à connaître la bonne touche à actionner.

Pour précision, la ou  les touches doivent être appuyées dans les premières secondes du démarrage de votre ordinateur, généralement quand le logo du constructeur (HP, Asus, Packard Bell, etc.) apparaît. Ce sera peut-être le logo du fabricant de la carte mère (MSI, Gigabyte, Asus, AsRock…) si c’est une tour assemblée par vous-même ou un tiers.

À NOTER : suivant les claviers la touche « Suppr » portera le nom « Del », et la touche « échap » portera l’indication « Esc ».   ;-)

BIOS :

- Acer : F2

- Asus : F2 ou F9

- AsRock : F2

- Dell : F2

- EMachines : Tab ou Suppr

- HP : F10

- MSI : touche Suppr

- Lenovo : F1 ou F2, ou bien la combinaison de touches FN + F1 (ou F2) ; il existe aussi le bouton Novo (voir plus bas)

- Packard Bell : F1 (ou Suppr)

- Samsung : F2

- Sony : F1, ou F2, ou F3

- Toshiba : F1 ou échap

Boot menu :

- Acer : F12. Attention, cette touche n’est pas activée par défaut généralement. Pour ce faire il va vous falloir aller dans le Bios pour activer cette option.

- Asus : F8 ou échap

- AsRock : F11

- Dell : F12

- HP : F9 ou échap

- EMachines : F12 ; idem que les Acer (vu que Emachine est une sous-marque de ce constructeur), cette touche n’est pas toujours active et il faut aller dans le Bios pour la rendre fonctionnelle.

- MSI : F11

- Packard Bell : F12

- Samsung : échap

- Sony : F11 ou F10

- Toshiba : F12

- Lenovo : F12 (ou FN + F12)

NOTA : les 2 listes ci-dessus concentrent les touches les plus usuellement constatées. Il arrive parfois qu’il faille en tester d’autres si celles-ci ne donnent aucun résultat.

Cas du bouton NOVO : sur certains portables Lenovo il existe le bouton « NOVO », permettant d’accéder au Bios, mais aussi au Boot Order, représenté par le symbole d’une flèche courbe.

IMPORTANT : il faut l’actionner ordinateur éteint, sinon cela ne fonctionnera pas.

Il peut se présenter sous 3 formes :

a) Un bouton sur la partie haute au-dessus du clavier =>

b) Un bouton légèrement affleurant (il faut utiliser la pointe d’un stylo pour l’actionner)

c) Un trou circulaire, mais de dimension très réduite, imposant l’usage de la pointe d’un trombone déplié (ça ne passera pas avec un cure-dent par exemple)

Notons que ce dernier type de bouton NOVO est très fragile : j’en ai personnellement cassé 2….  :-(

Heureusement j’ai pu contourner le problème avec la combinaison de touche « FN » + « F2 » (Ouuufff !!!)

En conclusion, on peut constater qu'encore une fois c’est le bazar et qu’aucun effort d’uniformisation n’a été consenti par les fabricants de PC et carte mère, chacun y allant de sa propre méthode.

***

LES BANQUES REMBOURSENT DE MOINS EN MOINS LES ESCROQUERIES

 

Et oui, les gens étant trop crédules, pour ne pas dire déraisonnables, les organismes bancaires ne veulent plus rembourser un client qui aurait versé de l’argent à des escrocs qui l’aurait arnaqué avec des subterfuges du genre « escroquerie au faux support informatique » : oui, vous savez, le fameux écran apparaissant sur votre PC vous informant qu’il est vérolé et que pour votre bien ils (les escrocs) l’ont bloqué et qu’il faut appeler un numéro de téléphone pour un dépannage.

SOSPC vous a présenté nombre d’articles sur le sujet, dont voici 2 exemples :

- https://sospc.name/enquete-mefiez-fausses-alertes-dinfection-affiche-navigateur/

- https://sospc.name/fausse-alerte-pc-infecte-cas-reel/

Jusqu’à il y a peu mes clients qui étaient tombés dans le piège avaient pu se faire rembourser par leur banque.

MAIS depuis environ 1 mois, 4 de mes clients qui ont mordu à l’hameçon ont rencontré un refus de leur conseiller bancaire.

Cela pour des sommes respectives de 149, 250, 399 et 498 € ! :wacko:

Un seul a pu retrouver son argent (celui à 149 €), ceci après avoir écrit au siège régional, arguant de son ancienneté (plus de 50 ans dans le même établissement), et sa banque a fait un « geste commercial ».

Raison invoquée pour le refus d’un remboursement : le payement a été librement consenti par la personne (elle a donnée elle-même ses numéros de carte bleu), et donc il ne s’agit pas d’un vol ou détournement de sa carte de crédit, mais d’une action volontaire de sa part.

Pas juste me direz-vous ? Eh bien j’étais un peu dans cette opinion aussi il y a plusieurs mois… et j’ai changé d’avis.

Explications : depuis le mois de juin 2021 je donne des cours informatiques « aux anciens » de 5 communes de mon secteur. Dans mes tous premiers cours j’ai justement fait une information complète (adaptée et pédagogique, appuyée avec une présentation PowerPoint) sur cette escroquerie et comment débloquer son ordinateur soi-même (au pire ils avaient mon téléphone), avec comme consigne principale de ne pas appeler le numéro figurant sur leur écran.

Et bien malgré cela 3 d’entre eux ont eu leur PC bloqué…. Et ont payé !!! mur mur mur

Alors lisez et relisez les 2 articles que je vous ai mis plus haut, et surtout partagez-les avec tous vos contacts ! Et si un jour l’un d’entre eux vous indique qu’il s’est fait avoir il y a peu, et bien dites-lui tout haut ce que je pense très fort : « c’est bien fait pour ta gueule, t’avais qu’à lire et réfléchir !!!! ».

Pour dernière info : j’ai été contacté par une banque dernièrement pour voir la faisabilité [je fais court] de mettre en place une équipe de « contrôleurs » chargés de vérifier les systèmes informatiques des clients qui se seraient fait escroqués, ou ayant leur numéro de carte qui traîne sur le Net.

Je vous passe les détails, mais si sur le PC les mots de passe sont enregistrés, ou encore le PC est vérolé et/ou pas du tout maintenu à jour, eh bien ce sera un rejet de la demande du client.

Tout cela n’est pas encore mis en place (et restera peut-être dans les cartons), mais sachez qu’en 2020 les fraudes à la carte bancaire se sont élevées à 473 millions d'euros ! Les organismes bancaires commencent à en avoir marre de payer les pots cassés.

… à trop vouloir tirer sur l’élastique (et faire n’importe quoi), eh bien il vous revient en pleine poire.

Vous voici prévenus.

***

C’ÉTAIT BON

 

Hier soir j’ai mangé un pot glacé « vanille - macadamia ».

C’était super bon ! Je me suis régalé ! :yes:

«  C’est quoi le rapport avec l’informatique AZAMOS ??? »

Aucun ! Mais c’est MON Rubrik à brac, alors je met ce que je veux ! Na !!!

bg bg bg

***

14

 

38, c’est le nombre de clients qui ont franchi le seuil de mon atelier en 2021 avec un disque dur totalement défectueux ou malencontreusement effacé, ce qui m’a imposé de mettre leur support en esclave sur un autre PC pour tenter de récupérer leurs données sur un disque inaccessible.

Ce genre d’opération prend plusieurs jours de travail-machine et un bon paquet d’heures pour exploiter et trier les résultats, ceci sur un (très) gros PC, avec un logiciel spécifique professionnel. Je prends 120 € pour ce genre d’intervention (et je ne suis pas cher).

Parmi eux il y en eu 14 pour lesquels je n’ai rien pu faire à mon niveau, la seule solution étant l’envoi du disque à une société de récupération en salle blanche, et ce n’est pas donné : prix constaté de 499 €, sans compter le prix du support neuf (70 € minimum). 1 seul s’est résolu à passer par ce genre de société ; les autres n’ont eu que leurs yeux pour pleurer.

Un disque dur externe coûte environ 50 €, et il vous permettra de faire une copie secondaire de vos précieuses données (photos, documents sensibles, etc.).

Alors il est temps d’investir et de prendre les bonnes habitudes, non ? :whistle:

***

NOS DONNÉES MÉDICALES MAL PROTÉGÉES

 

J’ai en clientèle des centres de soins, infirmiers, pharmacies, docteurs, etc. Bref, tout ce petit monde qui a en sa possession nos données confidentielles sur notre santé.

Je suis effaré de l’état sécuritaire des ordinateurs en leur possession.

Petit listing non-exhaustif :

- Rarement de suite de sécurité digne de ce nom : souvent aucun antivirus, si ce n’est celui intégré à Windows ; licence périmée depuis plusieurs années ; antivirus gratuit (Avast, Avira, etc.) ; antivirus désactivé volontairement (oui, vous avez bien lu)…

- Aucun scan antivirus/antimalware réalisé : même pas un scan automatique programmé ! Toujours avec une réponse du genre « ben il est installé, ça marche tout seul, non ? »… :negative:

- Windows pas mis à jour : avec des versions de Windows 10 de plus de 3 ans très souvent rencontrées (et donc plus de mises à jour de sécurité car le soutien d’une version est de 1 an et demi environ). Je passe les versions obsolètes de Windows, comme Windows 7, système qui ne devrait plus se trouver dans un milieu aussi sensible que la santé.

- Accès au serveur (ou NAS) libre : le personnel peut à loisir se connecter depuis son smartphone personnel pour consulter à distance le dossier d’un patient. Pratique certes pour une infirmière ou un docteur en consultation à domicile. MAIS vu qu'aucun accès n’est surveillé, que le mot de passe est le même depuis de très longues années, et que le personnel a un rythme de rotation soutenu (sans parler des stagiaires), eh bien vous imaginez aisément le nombre de personnes censées ne plus devoir accéder à des données sensibles qui est plutôt conséquent…  :-(

- Mot de passe partout le même : les diverses messageries, les sites médicaux « Pro », les accès à la sécurité sociale, etc. Tu m’étonnes que des centaines de milliers de faux passes sanitaires traînaient dans la nature…

- Mots de passes sur un post-it : à la vue de tous, même du patient qui venait au comptoir ou dans le cabinet du docteur.

- Mots de passe enregistrés sur le navigateur : moins de 10 secondes pour tous les récupérer manuellement ; une fraction de seconde avec un malware dans une pièce jointe.

- Réseau Wifi ouvert : tout le personnel connaît le mot de passe Wifi, et ne se gêne pas pour se connecter avec son smartphone pour surfer sur le Net, messagerie personnelle et réseaux dits sociaux. Bel accès pour un cryptoware…

- Logiciels piratés : suite bureautique Office, logiciel de modification PDF, logiciel de comptabilité, etc. Le petit souci dans ce cas-là ce sont les activateurs utilisés, ou bien les modifications apportées pour faire fonctionner ces applications, propres à ouvrir des portes béantes sur le Système par exemple.

Effarant non ?

Ben c’est aussi pareil dans toutes les mairies et autres services publics auxquels j’ai eu affaire.

Dormez bien braves gens, vos données personnelles (ne) sont (pas) en sécurité !

***

MICROSOFT ET L’ÉCOLOGIE

 

En 2020 Microsoft a indiqué sa volonté d’avoir une empreinte carbone négative d’ici à 2030, avec un premier point de situation exposé en janvier 2021 où il annonce un premier bilan de 6% en moins d’émissions carbonées.

(source : https://news.microsoft.com/fr-fr/2021/01/28/developpement-durable-microsoft-bilan-2020-empreinte-carbone-negative-2030/ )

Le geste est louable, à encourager même.

Mais voilà, Windows 11 est arrivé fin 2021, avec pour conséquences :

- Plus de 50% des ordinateurs en milieu professionnel ne sont pas compatibles avec Windows 11

- Il est estimé qu'en ce qui concerne les ordinateurs des particuliers plus de 70% ne sont pas compatibles.

- Dans les 30% des PC « compatibles » entre les mains des particuliers, une très grande partie ne pourra pas être upgradée par les utilisateurs pour diverses causes : TPM 2.0 pas activé dans le Bios ; Secure Boot désactivé ; Windows Update bloqué ; pas d’espace suffisant sur le disque Système ; n’ose pas le faire ; etc.

On estime donc qu'entre 60 à 70% du parc informatique mondial d’aujourd’hui (on est en 2022) ne verra pas pour des raisons diverses Windows 11 dans ses entrailles, et qu'un renouvellement de parc s’imposera à marche forcée d’ici au 14 octobre 2025, soit dans 3 ans et demi, date de fin du support de Windows 10.

Monsieur Microsoft, cela va avoir quel impact carbone la fabrication de centaines de millions (1 milliard ?) d’ordinateurs dans ce laps de temps ?

Et le recyclage de tous ces PC rendus artificiellement obsolètes, Monsieur Microsoft ?

Bref, si ce n’était pas si grave on pourrait en rire. :cry:

Le truc qui me chiffonne le plus c’est qu'aucun organisme écologiste, aucun service d’État, aucune personnalité (politique ou autre) ne dit quoi que ce soit au sujet de ce naufrage écologique et la mise au rebus d’un nombre immense d’ordinateurs par une obsolescence forcée. :wacko :

***

55

 

C’est le nombre d’ordinateurs où j’ai retiré Kaspersky pour le remplacer par une autre suite de protection, ceci en conséquence de la guerre en Ukraine.

Pour beaucoup c’était des entreprises clientes que j’avais moi-même contacté pour leur exposer les possibles dangers (utilisation de Kaspersky pour pénétrer le Système ; plus de mises à jour, ou tout du moins possiblement moins soutenues, etc.), leur laissant le libre choix de poursuivre avec ou non. J’offrais la gratuité de l’intervention (le prix de la licence, sur laquelle je ne touche rien, restant à leur charge quand même ;-) ).

Mais j’ai eu aussi des particuliers qui m’ont contacté pour que je fasse la même opération de remplacement.

****

PAF !!!

 

Il y a quelques semaines je reçois dans mon atelier une cliente m’amenant sa vieille tour d’une bonne dizaine d’années qui commençait à montrer des signes de faiblesse certaine.

Branchement des différents câbles et j’allume le PC devant elle, histoire de faire un diagnostic en direct.

Et moins d’une dizaine de secondes plus tard, un gros « PPPAAAFFF !!! » bien bruyant et sec, un peu comme une baudruche qui explose.

J’ai légèrement sursauté, un peu par connaissance de ce qui venait de se produire, mais ma cliente, elle, a fait un bond prodigieux, accompagné d’un cri strident et s’est précipitée se planquer derrière un meuble de mon atelier, telle une petite souris effarouchée. bg

C’était le bloc d’alimentation qui venait de cramer, avec un beau court-circuit qui a donné un claquement plutôt impressionnant il est vrai, accompagné d’une bonne odeur de cramé et un léger filet de fumée blanche.

Mais j’ai eu un mal fou à me retenir d’exploser de rire en voyant la réaction de ma pauvre cliente. Même là en tapant ces lignes je suis hilare en me remémorant la scène.

[Note à moi-même : penser à installer un caméra dans mon atelier pour enregistrer les moments épiques bg ].

Je vous rassure, cette chère dame s’est vite remise de ses émotions et en a ri elle-même.

L’ordinateur ? Eh bien une nouvelle alimentation, ajoutée à un SSD (c’était le disque dur qui à l’origine était « malade ») et il a retrouvé une nouvelle vie avec un Linux Mint comme système d’exploitation.  ;-)

***

WINDOWS 11 A-T-IL ATTEINT SON PLAFOND DE VERRE ?

 

Le site StatCounter diffuse mensuellement différents chiffres concernant les statistiques d’utilisation de diverses choses liées aux Systèmes d’Exploitations et aux navigateurs utilisés pour surfer sur le Net.

Sorti il y a 6 mois, on remarque que Windows 11, (en ne prenant en compte que les OS de chez Microsoft) n’a progressé que de 0,56% sur le dernier mois (mars 2022)

  • Il avait un taux d’adoption de 7,89% en février, et obtenu 8,45% fin mars =>

  • Pour comparaison, au bout de 6 mois Windows 10 en était à 16,2% de taux d’adoption des Systèmes d’Exploitation Microsoft, soit pratiquement 2 fois plus sur la même durée =>

«  Donc Windows 11 équipe 8,45% des PC à travers le monde ? »

Ah non ; là ce sont uniquement les stats ne prenant en compte que les OS de Microsoft.

  • Au niveau mondial la part de marché de Microsoft (tous ses OS confondus) est en mars 2022 de 75,7% =>

Donc (si mes bases en math ne sont pas trop rouillées), cela donne 6,39% de part de marché pour Windows 11, tous OS sur ordinateurs fixes et portables pris en compte.

Il faudra quand même patienter le mois prochain pour voir si le plateau se maintient, mais vu que comme je vous l’expliquais plus haut dans l’article une forte quantité de PC ne sont pas compatibles, les chances sont fortes que ce soit le cas.

Wait and see ….  :-)

Source : https://gs.statcounter.com/windows-version-market-share/desktop/worldwide

****

LE MOT DE PASSE QUI NE PASSE PAS

Encore ce matin j’ai eu un appel d’un client qui, n’arrivant pas à taper son mot de passe sur sa messagerie Orange, leur a téléphoné pour qu’il soit réinitialisé.

Vu qu’il n’a pas renseigné sur son compte un numéro de portable valide (c’est l’ancien qui y figure, qu’il n’a plus), et n’a pas renseigné une autre adresse mail de secours, la seule solution a été l’envoi de son code de validation par courrier postal, qu’il ne recevra au mieux que lundi (vu que c’est un vendredi que cela lui est arrivé).

Et pourtant il en était « sûr de chez sûr : c’était le bon mot de passe » qu’il tapait.

Sauf que, si sur son clavier il tapait bien son mdp (prenons pour l’exemple « Toto18 »), sur la page Orange c’est juste « Toto » qui réellement était tapé !

Et oui, son pavé numérique à droite était désactivé !!! bg bg bg

  • Il n’a pas eu le réflexe de cliquer sur « l’œil » situé à droite de la zone de saisie (qui sur d’autres sites n’existe pas toujours) =>

  • Il aurait ainsi pu constater que son mdp n’était pas complet… =>

Et il va donc pour résultat final perdre tout un week-end, ou plus, à attendre son facteur pour retrouver sa boîte mail. ;-)

Ce genre de mésaventure peut aussi vous arriver si par mégarde vous avez laissé le verrouillage majuscule activé, transformant votre « Toto18 » en un « tOTO18 ».

SOLUTION : voici l’astuce que j’emploie quand ce genre de mésaventure « du mot de passe qui ne passe pas » m’arrive : j’ouvre un fichier texte (le Bloc-Notes ou Word par exemple), et je tape « en clair » mon mot de passe, et constate ce qui cloche. J’en fais même un copier-coller, comme cela je lève tout doute de saisie. ;-)

Naturellement si le site dispose de la fonctionnalité « œil » pour afficher les vrais caractères plutôt que la suite de petits points, j’utilise cette fonction au préalable.

IMPORTANT : certains sites, et entres autres les messageries hors FAI (quoique là aussi ça arrive), telles Outlook.com ou Gmail.com, ne vous enverront pas de courrier si vous avez fait l’erreur de ne pas vérifier de temps en temps si les moyens de récupérations (adresse mail secondaire ou numéro de téléphone :whistle: ) sont toujours valides.

Ce sera un refus catégorique de leur part, avec aucune solution pour retrouver l’accès à votre messagerie.

J’ai de temps en temps des clients qui n’ayant pas fait ces vérifications (ou ont tapé n’importe quoi le jour de la création de leur compte) ont perdu définitivement toute leur boîte mail vieille parfois de plus de 10 ans… :wacko:

À bon entendeur ! ;-)

****

THE END

 

Fin de ce troisième volet (oui, plus de 3 années de gestation depuis le précédent : l’accouchement a été long bg ).

Pour ceux qui voudraient voir ou revoir les 2 premiers opus :

- https://sospc.name/rubrik-brac-azamos-vol-1/

- https://sospc.name/rubrik-brac-azamos-vol-2/

J’espère que cet article qui se veut léger et convivial, tout en étant instructif, vous aura plu. :-)

Je vous dis à très bientôt !!! :bye:

AZAMOS

Azamos Contributeur Sospc

SOSPC c'est plus de 2000 articles,

Rejoignez la Communauté à partir de 2 € par mois !

Plus d'infos sur les avantages en cliquant ICI.

Christophe, Administrateur

47
0
Seuls les abonnés peuvent déposer un commentaire.x