Assemblage Darksky Le Garage du PC.

Les différents composants d’un ordinateur.

différents composants d'un pc legaragedupc.fr

Avant de se lancer dans l’assemblage de son PC, et donc dans le choix des composants, il est nécessaire de comprendre de quoi il est composé.

 

Cette partie sera un peu plus longue, parfois plus détaillée / complexe, afin de vraiment passer en revue l’ensemble du sujet, mais restera accessible au plus grand nombre. De plus, j’essayerai, pour chaque composant, de résumer son rôle et surtout ce à quoi il faut être attentif lors de son choix.

Généralités.

Lorsque l’on se lance dans l’assemblage de son PC, et donc dans le choix de ses composants, il faut bien entendu penser au strict minimum afin qu’il fonctionne, à savoir :

  • Le boîtier
  • Le processeur
  • La carte mère
  • La mémoire RAM
  • La carte graphique
  • Le(s) disque(s) dur(s) / SSD
  • L’alimentation

Là, on a la base, ce qui est indispensable pour faire en sorte d’avoir une tour qui s’allume et qui nous permette d’y installer un système d’exploitation.

En plus de ces éléments, on peut également penser aux divers périphériques, utiles ou moins utiles, en fonction de nos besoins :

  • Le lecteur/graveur DVD/Blu-Ray
  • Un ventirad (radiateur + ventilateur du processeur)
  • Le lecteur de carte mémoire (SD/SDHC/etc.)
  • Clavier/souris
  • Écran
  • Etc.

Oui, j’ai mis le lecteur/graveur dans la seconde partie car, de plus en plus, les gens s’en passent et installent leur système d’exploitation via USB. A titre personnel, je ne peux toujours pas m’en passer, et c’est donc bien pour ça que je disais que cette partie était sujette à vos besoins propres.

Je vais donc me concentrer à décrire et expliquer, dans la partie suivante, les indispensables à la réalisation de votre future machine.

Le Boîtier.

Le boîtier est ce qui va accueillir votre configuration, choisie avec soin.

On le néglige parfois un peu trop, et, à ce titre, il vous le rendra bien : bords tranchants, espaces exigus, aération insuffisante… Un mauvais boîtier peu vite devenir un enfer, que ce soit lorsque l’on doit intervenir dedans (phase de montage, par exemple), mais aussi parce que trop peu solide, il peut vibrer à cause des disques durs mécaniques et occasionner ainsi un bruit désagréable.

Alors, comment choisir son boîtier ? Pas toujours simple, tant les modèles, les formats et les marques/spécificités sont nombreuses.

Couramment, on peut distinguer comme format :

  • Desktop : Celui que l’on pose sur le bureau, et sur lequel vient se poser l’écran.

boitier desktop

  • Mini-PC / Barebone : le plus petit format existant. Ils sont bien souvent livrés avec une carte mère (au format Mini ITX ou AT) intégrée

Mini pc

 

  • Mini-tour : idéal pour de petits bureaux, ils ont néanmoins comme inconvénient un assemblage plus délicat et ils chauffent plus rapidement

mini tour

 

  • Moyen-tour : format le plus courant, ils proposent un espace suffisant, ce qui permet un assemblage aisé, ainsi qu’une évolutivité future.

moyen tour 2 moyen tour 1

 

  • Grand-tour : la grosse artillerie. Ils sont prévus pour proposer un nombre conséquent de baies pour disques durs, lecteurs… leurs seuls inconvénients sont leur taille, et leur poids.

grand tour 1grand tour 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le type de boîtier que vous allez choisir va dépendre avant tout du format de la carte mère que vous allez choisir, ainsi que de l’usage que vous allez en faire. Sachez que principalement, le format moyen-tour est le plus courant et le plus « simple » sans être restrictif par la suite.

Comme on peut le voir sur les photos, il existe également des boîtiers au design différent, avec un plexi sur l’un des côtés, avec un ou plusieurs ventilateurs (ou possibilité d’en mettre), d’autres sobres, sans fioritures… c’est selon vos goûts!

En plus du choix du format (qui est, je le rappelle, principalement défini par le format de votre carte-mère), il faut aussi prendre en compte trois choses lors de l’achat:

  • La présence de ventilateurs pour assurer le refroidissement: certain boîtier en ont de base, d’autres pas. Dans l’idéal, essayez d’avoir au moins la possibilité, par la suite, d’en placer un à l’avant (aspiration) et un autre à l’arrière (extraction).
  • La présence du bloc d’alimentation, ou pas: hé oui! certain boîtiers sont livrés avec une alimentation (bien souvent, ce sont des marques comme Corsair, ou Antec, qui fabriquent leurs propres alim, qui font ça), mais si vous désirez choisir vous-même votre bloc, inutile d’en prendre un où elle est fournie! Ca vous fera gagner quelques deniers
  • Certain boîtier sont dits “silencieux”. Ils sont en effet éventuellement dotés de ventilateurs peu bruyants (et donc, de grand format) mais aussi recouvert, à l’intérieur, d’une matière qui atténue les bruits (le Fractal Design Define R5, par exemple). À prendre en compte si vous recherchez le calme!

Bref, pour résumer, lors du choix de votre boîtier, il faudra donc réfléchir principalement :

  1. Au type (format de boîtier) que vous désirez (ainsi que ses dimensions intérieures)
  2. A sa « structure » (nombre de baies pour disques durs / SSD, «câbles management » possible ou pas, etc)
  3. A ses caractéristiques en termes de refroidissements / insonorisation
  4. Son look.

Le processeur.

Le processeur, c’est le cerveau de votre ordinateur. C’est lui qui, grâce à sa puissance et ses capacités de calcul, va permettre à votre PC de « travailler ».

Il existe deux fabricants de processeur : Intel et AMD.

Chacun a ses qualités et ses défauts. Difficile de choisir entre l’un et l’autre, cependant, on admet couramment que :

  • Intel propose des processeurs plus performants globalement
  • AMD propose des processeurs moins chers
  • Le rapport prix/performance tend vers Intel (dans la plupart des cas, pas tous)

Ce que je viens de dire là, c’est très théorique. Tout va dépend de votre usage, concernant l’achat. Ainsi que de votre budget.

On note cependant que depuis quelques années, Intel prend une longueur d’avance au niveau des performances. AMD tente de réagir mais, malheureusement, doit surtout jouer sur les prix de ses processeurs pour être concurrentiel.

Aussi, il est fréquent que les processeurs AMD chauffent beaucoup plus que les processeurs Intel. On parle ici de « TDP », c’est-à-dire l’enveloppe thermique du processeur. Au plus ce TDP est élevé, au plus le processeur consommera d’énergie et au plus il sera nécessaire d’avoir un bon refroidissement.

Je vais être très bref, ici, pour quelques raisons :

  • Lister l’ensemble des processeurs de chaque marque prendrait des heures…
  • Chaque « famille » de processeur, au sein d’une marque, possède son propre type socket (le socket est l’élément qui vient accueillir le processeur sur la carte mère, par exemple LGA-1150 (Intel) ou AM3 + (AMD). De plus, il y a les dual-core, les quad-core et même les octo-core… Vous pouvez trouver un résumé des différents sockets existants ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Socket_(processeur)
  • Il faut réellement cibler vos besoins pour définir quel type et quelle référence de processeur vous conviendra le mieux.

Sachez simplement que chez Intel, on parlera de Celeron (entrée de gamme), de I3, I5 et I7 (plus on « grimpe », plus ils sont « puissants ») et chez AMD des « FX », des « Athlon X4 », de la série « A » (en gros). Au sein même de ces « familles », on trouve encore différentes références… Vous l’aurez compris, difficile de tout détailler !

Le processeur est l’un des éléments clé de votre configuration, mais il ne fait pas tout à lui tout seul !

Il déterminera cependant la carte mère que vous choisirez, puisque les cartes mère sont prévues pour un type de processeur, mais pas les autres (on parle ici des sockets, mais également des « chipset », qui viennent organiser les communications de tous les composants).

Remarque.

  • Lors de la phase de montage, en fonction du processeur, 2 cas de figure :
  1. Le processeur avec « pin », comme sur cet AMD FX :

Les différents composants d'un ordinateur article legaragedupc.fr 14

 

  1. Le processeur sans « pin », comme sur ce processeur Intel :

Les différents composants d'un ordinateur article legaragedupc.fr 12

 

Depuis quelques années, Intel a modifié sa façon de construire ses processeurs. Les « pin », ces petites broches qui permettent de faire contact, sont « déportées » dans le socket.

Cela permet d’éviter ce genre de situation :

Les différents composants d'un ordinateur article legaragedupc.fr 7

Dans de pareil cas, il est très difficile, voire impossible, de redresser les pin, ces derniers étant très petits.

  • Certain processeur sont livrés avec le ventirad d’origine (constructeur), d’autres pas. Il faut y prendre garde lors de l’achat, pour être certain d’en commander un si aucun ventirad n’est fourni ou que vous désirez en acheter un plus performant que celui d’origine.

La Carte Mère.

Une fois le processeur choisi, on peut passer à l’étape du choix de la carte-mère.

En effet, si vous avez bien suivi, c’est le processeur qui va définir dans quelle « famille » de carte-mère il va être possible de piocher.

Rassurez-vous, même si certain modèles et certain chipsets sont plus représentés que d’autres, il y a chez tous les fabricants de carte mère de quoi s’accorder avec votre processeur.

La carte mère est un peu comme l’ossature de votre PC. C’est elle qui va accueillir tous les composants de votre configuration, et les faire communiquer entre-eux.

Pour simplifier, ici, votre choix devra surtout se concentrer sur :

  • Une carte mère compatible avec votre processeur (bien prendre la référence du processeur pour vous aider, puisque le socket de la carte mère est lié à votre modèle de processeur)
  • Le type et le nombre de ports disponibles (Sata II – Sata III, ports USB 2 / USB 3, etc)
  • Son format (micro-ATX, ATX, etc, en fonction de votre boîtier).

Les différents composants d'un ordinateur article legaragedupc.fr 8

Les différents composants d'un ordinateur article legaragedupc.fr 3

Votre carte mère va aussi déterminer la mémoire RAM à acquérir. En effet, une carte mère aura toujours une quantité maximale de RAM qu’elle pourra accepter, mais aussi une fréquence maximale pour la RAM.

Voilà, pour résumer, ce à quoi il faudra être attentif lors de l’achat de votre carte mère. Pour le reste, c’est au goût de chacun, puisque les fabricants développent des technologies propres qui permettent de réduire la consommation, de faciliter « l’overclocking », de flasher/sauvegarder son BIOS plus facilement… Mais cela reste bien entendu « secondaire » dans la plupart des cas.

La mémoire RAM.

Qui n’as pas déjà dit ou entendu « mon PC rame, c’est l’horreur »…

Bien que la mémoire RAM (Random Access Memory) ne soit pas la seule en cause (loin de là), elle peut contribuer à la fluidité de votre PC.

Son but est de stocker les informations de l’ordinateur de façon temporaire, le temps que ces données soient utilisées par votre système pour travailler.

À l’heure actuelle, la « norme » est aux PC équipés de 8Go de RAM. Bien sur, on en trouvera avec moins, d’autres avec plus, mais c’est la moyenne. Si vous voulez être à l’aise et tranquille pour un petit moment, n’hésitez pas à vous doter de 16Go de RAM, les prix étant maintenant relativement abordables.

Les différents composants d'un ordinateur article legaragedupc.fr 2

Il existe différentes normes : DDR3, DDR4, etc.

La dernière en date, la DDR4, est dédiée au processeurs de dernière génération. Ici encore, donc, c’est votre processeur qui va déterminer le type de RAM que vous devrez acheter.

Votre carte mère est donc équipée de slots mémoire (avec détrompeurs, pour que vous ne puissiez pas les enficher dans le mauvais sens), qui vont généralement par paire. Ils sont de même couleur, et cela pour une bonne raison : si vous achetez 2 barrettes de RAM de 4Go, il vous faut les enficher sur les 2 slots de même couleur pour pouvoir profiter de la technologie « dual-channel », qui permet d’optimiser la vitesse de fonctionnement de la RAM (en gros).

Mais, pour pouvoir en profiter pleinement, il est important de respecter deux ou 3 choses :

  • Utiliser des barrettes de même capacités (2X4Go, ou 2X8Go)
  • Utiliser des barrettes de même fréquences (par ex. des barrettes de 1866MHz)
  • De préférence, de la même marque.

Votre carte mère acceptera des RAM allant jusqu’à une certaine fréquence. Donc, si vous achetez des barrettes ayant une fréquence supérieure, cela ne servira à rien !

De même, si vous avez une barrette d’une fréquence de 1866MHz et une autre de 2133MHz, la carte mère va se caler sur la fréquence la plus petite pour fonctionner, et votre barrette de 2133MHz sera dans ce cas sous-exploitée.

Le choix de la RAM en soi n’est pas très compliqué. Et son installation est extrêmement simple. Il faut simplement cibler votre besoin global, pour savoir de combien de RAM vous allez avoir besoin, et prendre garde aux fréquences. Pour le reste, le choix des marques reste à votre discrétion, à partir du moment où vous prenez une marque réputée qui limitera les RAM défectueuses au bout de quelques mois seulement. ;)

La Carte Graphique.

Faut-il encore la présenter ? Elle sert à afficher sur votre écran ce que le PC lui envoie.

Mais elle peut aussi être un élément déterminant pour un joueur !

Les cartes graphiques sont parfois intégrées aux processeurs ( sur de nombreux processeurs, maintenant, une partie graphique est assurée). Cependant, si ces dernières conviennent pour un usage purement bureautique, elles deviennent très vite limitée quand on passe au « gros » multimédia, et surtout aux jeux.

 

Il existe deux fabricants de puces graphiques :

  • Nvidia
  • AMD (auparavant ATI)

Ces deux marques proposent leur propre cartes, mais viennent ensuite d’autres fabricants qui reprennent leur puce pour décliner des cartes avec des capacités améliorées (ou pas, d’ailleurs…) en fréquences, en refroidissement, etc.

On peut citer, entre-autre :

  • Asus
  • MSI
  • Sapphire
  • Gigabyte
  • Etc.

Les différents composants d'un ordinateur article legaragedupc.fr 9

Là, clairement, très compliqué de vous orienter. Cela dépendra énormément de votre usage du PC : bureautique, jeux, vidéo…

Actuellement, Nvidia est le constructeur qui propose des cartes un peu plus coûteuses à l’achat mais qui, au final restent devant AMD de part leur consommation électrique moindre, leurs performances généralement un petit cran supérieures aussi.

Il faut savoir qu’une carte graphique est gourmande en énergie (du moins les gros modèles). Elles chauffent également pas mal, et dans ces deux domaines, Nvidia à la maîtrise. Il est toutefois possible, en se tournant vers des fabricants tiers, de trouver des modèles améliorés, niveau refroidissement surtout.

Les différents composants d'un ordinateur article legaragedupc.fr 15

 

Le(s) disque(s) dur(s) / SSD.

Composant essentiel de votre configuration, le disque va permettre l’installation de votre système, mais également le stockage de vos données.

Il existe, là encore, pas mal de marques / modèles. Commençons par le plus « classique », le disque dur dit « mécanique » (ou « HDD »).

HDD

Composé de plateaux, ces disques offrent à l’heure actuelle une capacité de stockage conséquente pour un prix très attractif. On peut trouver un HDD d’une capacité de 2To (TéraOctet, soit en simplifiant le calcul, 2000 Go) pour 70€. Ils conviennent donc parfaitement pour du stockage de masse, le prix au Gigaoctet étant faible.

Face à ce « HDD », on trouve maintenant, et de plus en plus, les SSD (pour Solid-Sate Drive).

SSD

Ici, la technologie est différente. Ce ne sont plus des plateaux physiques qui enregistrent vos données, mais des puces électroniques. En simplifiant (beaucoup ^^), on pourrait dire que ce sont de grosses clés USB.

Les SSD proposent quelques avantages par rapport au HDD :

  • La vitesse : que ce soit en lecture ou en écriture, un SSD est plus rapide du fait qu’il n’y a pas d’élément mécanique. Pas de tête de lecture qui doit voyager à la surface d’un plateau, pas de disque qui doit tourner… C’est du direct.
  • La solidité : qu’on s’entende bien, les chocs sont mauvais pour nos composants ! Mais sur un SSD, comme il n’y a pas d’élément mécanique, un choc risque moins d’endommager vos données, ou le matériel en lui-même.
  • Les nuisances sonores : hé oui… on entend pas « travailler » un SSD… ce petit bruit de « grattage » caractéristique aux HDD n’existe pas, du fait que rien ne tourne, et rien ne se déplace dans un SSD.

Bref, un SSD apporte pas mal d’avantages. Le plus notable sera probablement le temps de démarrage de votre système. L’ordre de grandeur est d’approximativement 5 à 10 secondes pour arriver sur votre bureau à partir du moment où vous appuyer sur le bouton de démarrage de votre PC.

L’inconvénient, c’est qu’en ce moment, ces disques restent onéreux. Les prix diminuent de mois en mois, mais il faut compter entre 70 et 90 euros pour un SSD de 250Go (selon les modèles).

Bref, l’idéal, c’est de prendre un SSD pour y installer son système et ses programmes courants, mais d’opter pour un HDD de grande capacité pour le stockage des données ou des programmes gourmand en espace (jeux, etc).

L’alimentation.

L’alimentation d’un ordinateur de bureau est un élément important, voire primordial, mais qui est trop souvent négligé.

En effet, quand on pense « ordinateur fiable et puissant », on pense tout de suite au processeur, à la quantité de RAM ou encore à la carte graphique.

Mais ce qui fait fonctionner tout ce petit monde, c’est bel et bien l’alimentation. Mal la choisir, c’est s’assurer à terme des soucis que l’on aurait pu éviter.

Comment choisir une alimentation.

Pour commencer, il faut se dire une chose : oublier les petites économies !

En effet, on trouve sur le marché ou chez les revendeurs du coin des alimentations peu coûteuses, tournant aux alentours de 30 à 35 euros. On appelle ces alimentations des « alimentations no-name », signifiant sans marque, parce que ces dernières ne sont pas connues, ou très peu, mais malheureusement souvent utilisées du fait de leur faible coût.

Mais il n’y a pas de secret : au moins elles sont onéreuses, au moins elles sont efficaces !

Et par efficace, il faut entendre deux choses :

  • Elles ne délivreront pas les tensions qu’elles annoncent
  • Elles ne protégeront pas votre installation, et, pire encore, vous-même, aussi bien !

En effet, ce type d’alimentation, provenant le plus souvent des pays asiatiques, ne rencontrent pas les normes de sécurités minimales imposées en Europe. Sans entrer dans les détails techniques, au démontage de ces alimentations, il apparaît que certain composants censés réguler la puissance, le redressement ou encore les nuisances électromagnétiques n’étaient pas assez « gros » dans le meilleur des cas et, parfois, tout simplement ABSENTS, alors qu’ils sont obligatoires.

Ces manquements peuvent être graves :

  • Les tensions délivrées ne correspondent pas à ce qui est demandé, et cela peut endommager les différents composants de votre ordinateur.
  • Cela risque de perturber votre réseau électrique en général !
  • Dans le pire des cas, cela peut provoquer un incendie !

On voit donc, ici, qu’une alimentation n’est pas une chose à négliger lorsque l’on décide d’investir dans un ordinateur.

Pour autant, il n’est pas forcément nécessaire de dépenser énormément afin de s’équiper au mieux.

Il suffit de connaître ses besoins, et de prendre garde à quelques petites choses. C’est ce que nous allons voir ensemble.

Définir ses besoins.

Lorsque vous avez sélectionné votre processeur, la quantité de RAM (mémoire vive), votre carte graphique (si elle n’est pas intégrée à votre carte mère), vos disques (SSD/HDD) et vos éventuels lecteurs optiques, vous pouvez aisément calculer ce dont vous allez avoir besoin.

Il vous suffit de vous rendre sur un site comme celui-ci :

https://fr.msi.com/power-supply-calculator

Il en existe d’autres, mais MSI étant une marque relativement fiable, vous pouvez y aller les yeux fermés.

J’ai fait le test avec ma propre configuration, montée il y a maintenant 1 an et demi, et comportant les éléments suivants :

  • Processeur Intel Core I5-4690
  • Carte graphique MSI Geforce GTX970 4GD5 OC (Nvidia GTX970)
  • Carte mère Asus H97-Plus
  • RAM : 16Go (2X8) HyperX Fury DDR3 1600MHz
  • 2 SSD Crucial MX550 (256Go et 128Go)
  • 2 HDD
  • Ventilateur processeur : Cooler Master Hyper 212 Evo
  • Boîtier Fractal Design Define R5
  • Lecteur/graveur Blu-Ray

Si je vais sur le site proposé plus haut, et que j’y entre mes données, j’obtiens ceci :

calcul alimentation msi

 

Pour avoir un point de comparaison, j’ai également essayé ce site, plus « poussé »

http://outervision.com/power-supply-calculator

et j’obtiens :

calcul alimentation outervision

Le site de MSI calcule la charge théorique maximale du PC. On est à peu de chose près au même résultat sur le 2ᵉ site, qui indique comme « load voltage » 365W

Le 2ᵉ site recommande donc une alimentation d’au moins 415W.

Il est en effet toujours préférable de prendre une alimentation légèrement surdimensionnée par rapport à nos besoins, et ce pour 2 raisons :

  • La possibilité, dans l’avenir, de modifier notre configuration en changeant/ajoutant un composant
  • D’éventuels périphériques USB venant se greffer au PC (bien qu’ils ne soient pas trop énergivores)

Mais il faut se dire aussi que plus une alimentation sera « puissante » et, en théorie, moins elle sera bruyante.

J’ai donc choisi, pour ma configuration à l’époque, une alimentation de 550W. Elle est clairement surdimensionnée, mais elle me permet de faire évoluer ma configuration avec une certaine marge de manœuvre appréciable dans le futur.

Mon choix s’est porté pour ce modèle : http://www.ldlc.be/fiche/PB00151005.html

Les autres aspects à prendre en considération.

Le refroidissement

Comme dit plus haut, le bruit dégagé par une alimentation est à prendre en compte. Une alimentation est un élément qui chauffe. Il faut donc qu’elle soit bien ventilée.

Privilégiez donc une alimentation qui comporte un ventilateur de grande taille

La certification

Ensuite, il existe des certifications pour les alimentations : la certification « 80Plus »

Il s’agit d’un label attribué aux alimentations ayant un rendement (rapport entre la puissance consommée et la puissance fournie) supérieur à 80% à 20, 50 et 100% de charge.

  • Bronze : 82, 85 et 82% de rendement minimum à respectivement 20, 50 et 100% de charge
  • argent : 85, 88 et 85% de rendement minimum à respectivement 20, 50 et 100% de charge
  • or : 87, 90 et 87% de rendement minimum à respectivement 20, 50 et 100% de charge
  • platinium : 90, 94 et 91  de rendement minimum à respectivement 20, 50 et 100% de charge.

Modulaire ou pas ?

Il existe également des alimentations dites « modulaires », ou « semi-modulaires ».

Une alimentation modulaire permet de sélectionner le nombre précis de connecteurs dont vous avez besoin, en fonction des périphériques présents dans votre tour.

Les avantages :

  • La tour n’est pas encombrée par des câbles inutiles et inutilisés, ce qui permet d’avoir une tour « propre » et facile d’accès en cas d’intervention
  • Le flux d’air, permettant de refroidir les composants, n’est pas gêné par les câbles et donc, le refroidissement global est de bien meilleure qualité

Une semi-modulaire se présente comme ça :

semi modulaire

Le câble d’alimentation de la carte mère (appelé ATX), comportant un connecteur 24 broches, est fixe. Tout le reste vient s’ajouter à l’alimentation en fonction de vos besoins.

Une modulaire se présente comme ça :

modulaire

Ici, tout est à « faire » soi-même, le connecteur ATX de la carte mère étant à brancher aussi.

Bien que de prime abord, pour une personne non avertie, cela semble complexe, il n’en est rien : en plus d’apporter une flexibilité totale, ces alimentations possèdent des détrompeurs, qui vous empêchent de mal connecter les câbles.

Petit avis personnel.

Comme vous l’aurez compris, le choix de l’alimentation a réellement toute son importance. Pour vous en convaincre, vous pouvez effectuer quelques recherches sur Internet de par vous-même.

Il existe de nombreuses marques renommées : Seasonic, Corsair, BeQuiet, Antec, etc..

Vous trouverez, dans ces marques, de tout et pour tous les budgets.

Néanmoins, je voudrais signaler une autre marque : LDLC. Oui oui, vous lisez bien, et si vous avez été attentifs, c’est la marque que j’ai choisie pour mon alimentation. Pourquoi me direz-vous ?

Simplement parce que l’alimentation LDLC est en fait une… SeaSonic « rebadgée ». Même qualité, même composants, mais à un prix plus attractif (peut-être jouent-ils sur la durée de la garantie, ou la quantité). Mais sinon, ce sont des produits identiques et qui permettent donc de s’équiper correctement à moindre coût.

Aussi, prenez garde : Corsair est une marque réputée mais qui, malheureusement, produit des alimentations parfois moins bonne. De nombreux témoignages confirment qu’en effet, pour certaine séries, la qualité et le taux de retour sont catastrophiques.

Conclusion.

Nous voici arrivé à la fin des composants nécessaires pour monter votre configuration.

Comme nous l’avons vu, il y a 7 composants essentiels à choisir avec soin. Ce choix va se faire en fonction de vos besoins et de votre budget.

A titre personnel, quand je dois sélectionner et monter une configuration, je procède dans cet ordre :

  1. On définit le budget
  2. On définit les besoins / l’usage qui sera fait du PC
  3. Je sélectionne le processeur : de lui va dépendre beaucoup des autres composants
  4. On sélectionne la carte mère
  5. Avec les spécifications de la carte mère, on sélectionne la mémoire RAM (et sa quantité)
  6. Si besoin est, on sélectionne une carte graphique
  7. On sélectionne le type de disques durs / SSD
  8. On choisit un boîtier
  9. Enfin, avec toutes ces données, on peut calculer et choisir une alimentation

A cela, on peut adjoindre un ventirad processeur spécifique, et divers autres périphériques (lecteur/graveur, écran, clavier/souris, etc).

Il ne faut bien entendu pas oublier le système d’exploitation, dans le budget ! Tout le monde ne possède pas forcément une licence sous la main, et l’acquérir a un coût. Opter dans ce cas pour une licence OEM diminue ce coût.

Nous venons donc de faire, assez largement, le tour de ce qu’il nous faut définir / penser pour monter notre configuration.

Bien entendu, chaque cas étant différent, il faudra prendre le temps d’effectuer quelques recherches mais n’hésitez-pas à venir en discuter sur le forum pour que l’on puisse vous aider au maximum dans vos choix;)

Darksky.

Les autres articles de Darksky :  

autres articles

***

écrire un article sur sospc.name

Vous avez envie comme Darksky de publier sur legaragedupc.fr un article sur un sujet qui vous passionne ?

Je vous propose de vous rendre ICI pour en savoir plus.

Christophe, Administrateur.


4 Commentaires

  • Merci pour ce très bon tuto Darksky,  qui touche à la fois un public peu averti pour pouvoir ainsi comprendre le fonctionnement d'un ordinateur et son élaboration, ainsi qu'un public qui est déjà un peu plus à l'aise dans les termes techniques cités mais qui prend plaisir à lire cet article. Tout est bien scindé et reste très abordable au niveau compréhension. Attirer le lecteur, c'est déjà envie de le faire avec passion et d'utiliser des termes simples mais concis. 

    Voilà qui est fait. Bravo 

    Longue vie à ce site legaragedupc qui démarre sous de très bons auspices. 

    Aiglewar 

  • Bonjour Aiglewar,

    Merci pour ton commentaire

    Trouver l'équilibre pour expliquer simplement quelque chose de plus technique n'est pas toujours simple, mais c'était le but de cet article, afin que tout le monde puisse avoir une base et comprendre "ce qui l'attend"

    Pour toute les partie plus technique, ce sera au cas par cas, sur le forum, quand il y en aura besoin

    J'espère que ça pourra aider un maximum de gens, en tout cas, et suis ouvert aux critiques (pour ajouter / modifier ce qui manquerait)

    A bientôt j'espère

  • Bonjour,

    Je découvre le site aujourd'hui et je suis épatée par la qualité de cet article, clair, précis et à la portée du plus grand nombre. Sans être concernée par l'assemblage d'un PC, je l'ai lu comme un roman :)

    Merci Darksky pour tout le temps que tu y as consacré.

    Et bien entendu je n'oublie pas Christophe qui a des projets plein la tête :)

     

  • Bonjour Mia,

    Merci beaucoup pour ton commentaire, qui je n'en doute pas, va nous pousser à continuer sur la même lancée

    A très vite!

Laisser un Commentaire

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
voilà! 
jereve! 
tropbien 
 
Partagez1
+12
Tweetez
Partagez