ASTUCES AZAMOS TUTORIELS Vous avez la parole

Bien réussir le Clonage d’un Disque Dur, par Azamos.

Le clonage est la solution idéale pour mettre sur un nouveau disque dur à plateaux (= HDD) ou un SSD l’intégralité de son ancien Système, évitant la corvée de réinstallation du système d’exploitation, de ses applications et navigateurs, dossiers et fichiers, de ses paramétrages personnels… Bref, vu que l’opération prendra généralement moins de 1 heure, on gagne un temps phénoménal.  :good:  

Si l’on devine sans peine qu’il faut un nouveau disque ainsi qu’un logiciel pour faire un clonage, il est moins évident de savoir comment procéder et avec quels matériels pour ne pas se retrouver le jour J sa souris tenue d’une main et dans l’autre son nouveau support en se disant : « je fais quoi maintenant ? », tel la poule qui a trouvé un couteau ! :wacko:

Ce tutoriel a pour but de vous donner un maximum de conseils et astuces.

 

Il aborde le plus de cas de figures différents possibles afin que vous puissiez réussir votre opération sans trop vous poser de questions.  :good:

Rappel : Sospc ne pourrait être tenu pour responsable de pertes de données en cas de fausses manips, mauvaise interprétation, matériels usagés.

Prêt ? Suivez le guide !  :yes:  

I) INTÉRÊT DU CLONAGE

Il sert à remplacer un disque dur :

  • vieillissant et montrant des signes de faiblesse,
  • devenu trop petit par un plus grand,
  • lent par un plus rapide, les SSD permettant de donner un (très) gros coup de fouet à un vieux PC.

Mais cela sert aussi à :

  • avoir une sauvegarde de sécurité de tout son Système : comme cela en cas de crash ou infection de son disque actif, on le remplace immédiatement par un clone recréé à intervalle régulier et on peut reprendre en à peine quelques minutes son travail,
  • à avoir une copie de sécurité au moment où l’on tente une grosse mise à jour de son Système, comme le passage de Windows 7/8.1 à Windows 10, voire le passage d’une version ancienne de Windows 10 vers une plus récente : eh oui, parfois ça plante lamentablement et le retour en arrière normalement inclus ne fonctionne pas toujours : là on est bien content d’avoir son clone sous le coude,  ;-)
  • faire périodiquement une copie d’une partition ou de dossiers importants sur un autre support afin de se prémunir de toute perte de données (crash du disque dur, infection par un crytoware, etc.).

***

II) PRÉPARER SON SYSTÈME AU CLONAGE :

Quitte à partir sur un support tout neuf, et très certainement plus performant, autant ne pas grever d’entrée de jeu toutes ses capacités en embarquant au passage plein de trucs inutiles.

De plus, si c’est un SSD qui est amené à remplacer un HDD, il est fort probable qu’en rapport à la différence de prix au Gigaoctet votre SSD soit plus petit que le HDD.

On va donc :

a) supprimer tous les fichiers et dossiers inutiles : un coup d’œil dans le dossier « Téléchargements » afin d’éjecter les fichiers d’installation obsolètes, les blagues en PPS plus ouvertes depuis des années, le vieux PDF d’une notice que vous n’avez jamais consultée, etc…

C’est un vrai fourre-tout et on peut ainsi récupérer pas mal de Mégaoctets, voir Gigaoctet juste dans ce dossier.

Une petite visite dans les autres dossiers « Mes documents », « Mes images » et « Mes vidéos » n’est pas superflue.

Sur le Bureau aussi un petit nettoyage de printemps sera bien utile.

b) supprimer les logiciels superflus : au fur et à mesure on s’embarrasse de plein de petits outils, utilitaires et logiciels qu’au final on n’utilise pas, voire que l’on a trouvé nuls mais que l’on a laissé traîner au fin fond de notre système. Une bonne désinstallation à l’aide d’utilitaire dédiés et efficaces, comme Revo Uninstaller par exemple, vous permettra de réaliser proprement cette opération

c) une petite désinfection de contrôle n’est pas inutile aussi : autant laissez les « merdouilles » derrière nous, et pour cela passez dans l’ordre ces logiciels :

Adwcleaner

Zhpcleaner

Malwarebytes

– votre Antivirus en mode « scan minutieux »

d) rapatrier éventuellement les gros dossiers sur un autre support : si votre nouveau disque est plus petit que l’ancien, vérifiez bien que l’espace occupé actuellement est inférieur à la future capacité commandée : mettre 325 Go sur un SSD de 240 Go, ça rentre pas, même à coup de masse.  :yahoo :

D’ailleurs gardez à l’esprit qu’après l’opération il doit rester sur le nouveau support AU MINIMUM 20% d’espace libre.

Ceci devrait déjà orienter votre choix d’achat.

e) Mises à jour du Système et des logiciels :

– via Windows Update pour le système d’exploitation?

– en utilisant Soft2base pour certains logiciels : https://sospc.name/soft2base-mettre-a-jour-clic-de-nombreux-logiciels/,

– manuellement pour le reste.

f) et pour finir, une petite opération « tornade blanche » :

– un coup de Ccleaner, juste la fonction « Nettoyeur ».

– et à la fin, une défragmentation du disque dur, histoire de rassembler et réordonner proprement tous ses fichiers. Bien entendu, si votre « ancien » disque dur est un SSD, il est inutile voir dangereux d’y faire une défragmentation, donc on oubli dans ce cas là.

OUUUFFFF !!!! Voilà, on a un système tout propre et bien rangé.

Oui je sais, ça va prendre un peu de temps, mais entre le moment où vous commanderez votre nouveau support et le moment où vous l’aurez en main il va se passer quelques jours : autant mettre à profit ce temps perdu.   ;-)

***

III) PRÉPARER SON MATÉRIEL AU CLONAGE :

Dans une Tour, et parfois sur de rares modèles de portable, il est possible que vous ayez des disques dur secondaires : débranchez-les, ceci évitant les risques d’erreurs au moment du clonage : rien de pire que de s’apercevoir que l’on a écrasé complètement ses précieuses données de son second disque dur en copiant par-dessus son clone….  :-( .

Ensuite va se poser la question du matériel à avoir pour brancher le disque destinataire du Système, et suivant l’ordinateur et le matériel en votre possession pas mal de cas de figures peuvent se présenter.

Pour les cas des Tours et les Portables, voici plusieurs possibilités et déclinaisons, à vous de choisir la votre, et peut-être vous apercevrez-vous qu’il vous faut commander un petit matériel en même temps que votre nouveau disque dur, ou de voir avec votre entourage :

CAS DES ORDINATEURS PORTABLES

 

1) A l’aide d’un boitier externe USB : rare étant les Notebook ayant un second logement pour HDD/SSD, l’externalisation du nouveau disque pour la phase de clonage est un passage obligé. Vous pouvez donc le mettre dans un boitier 2,5 pouces, mais aussi dans un boitier 3,5 pouces avec alimentation externe.

Bloc d’interface SATA d’un DDE de 2,5 pouces et son câble USB.

Boitier ouvert d’un DDE de 3,5 pouces avec son bloc d’alimentation et son câble SATA.

Soit vous ouvrez un disque dur externe (= DDE) que vous avez déjà (attention qu’il ne soit plus sous garantie), en retirez et rangez de coté le disque qui y est déjà, et utilisez le boitier pour mener à bien votre manipulation. Soit vous en achetez un en même temps que votre nouveau HDD/SSD.

L’achat d’un boitier externe est une bonne solution, vous permettant d’y loger à l’issue votre « ancien » disque dur, le recyclant en DDE à moindre coût.

Un boitier 2,5 pouces USB 3 coûte moins de 10 €, alors pourquoi se gêner.   :-)

Notez que si la méthode de clonage se fait par un démarrage du logiciel au boot du PC, les ports USB3 du portable peuvent ne pas être reconnus ; donc en cas d’échec, basculez sur une sortie USB 2, celles-ci acceptant bien entendu les DDE USB 3 aussi.

  • Voici ce que ça peut donner =>

2) à l’aide d’une tour : même si c’est pour un HDD/SSD prévu pour un PC portable c’est la méthode que je recommande, car branché sur un port de données en SATA la vitesse de transfert et la stabilité est bien meilleur.

De plus si vous utilisez un logiciel de clonage qui fonctionne depuis le Bureau Windows, comme les 2 disques à destination du portable sont branchées en esclaves, et donc « inertes » (comprendre que aucun processus système superflu ne vient parasiter le fonctionnement), la vitesse et la qualité du transfert sera bien meilleur.

Partant donc du principe que vous allez y brancher 2 disques durs de portables en plus, Il faut au préalable vérifier que :

– vous avez 2 connecteurs d’alimentation SATA disponibles,

– vous avez 2 ports de câble de transfert de donnée SATA.

  • Connecteurs SATA de données.

  • Connecteurs d’alimentation SATA.

En méthode dégradée s’il vous manque des branchements SATA, il est possible de connecter un des disques dur dans un boitier de DDE et le brancher sur une sortie USB, JAMAIS en façade (problème de stabilité d’alimentation et de taux de transfert), toujours sur une des sorties à l’arrière.

Tout ceci permettant de conserver le gain « inerte » évoqué juste au-dessus.

  • Cela va nous donner ceci dans l’idéal pour cloner des disques dur de PC portable =>

CAS DES ORDINATEURS FIXES

 

1) En interne : c’est la meilleure méthode, stabilité, rapidité et qualité du transfert.

Vous n’aurez besoin que d’avoir de disponible :

– 1 câble de donnée SATA

– 1 câble d’alimentation SATA

Dédoubleur d’alimentation SATA.

Si votre logiciel de clonage s’exécute depuis le Bureau, vous pouvez utiliser les connecteurs SATA de votre lecteur/graveur DVD.  :yes:

En méthode dégradée, un boitier de disque dur externe, trouvable en USB 3 à moins de 20 €, et offrant aussi la possibilité de recyclage de l’ancien disque dur en DDE.

ATTENTION : Si l’on peut tout à fait mettre un disque 3,5 pouces dans un boitier externe ayant une alimentation secteur, il est impossible d’utiliser le connecteur d’un boitier de DDE de 2,5 pouces : la puissance de l’alimentation fournie par le/les ports USB ne permettant pas d’alimenter suffisamment un « gros » disque dur.

Ici un HDD 3,5 pouces dans un boitier 3,5 alimenté sur le secteur ; à coté un HDD 2,5 pouces pour la comparaison.

Un HDD 3,5 pouces sur un connecteur d’un DDE 2,5 pouces : ça ne fonctionnera pas !!!

Autre solutions matérielles : il existe différents accessoires permettant un clonage =>

a) La station de clonage :

Christophe nous en avait fait un petit article à ce sujet : https://sospc.name/test-du-mois-station-duplication-donnees-disques-durs/

ATTENTION : d’un coût de 32,79 €, elle ne permet le clonage que sur des disques égaux ou supérieurs en taille.

Donc si vous comptez cloner votre HDD de 1 To sur un SSD de 240 Go, même si la quantité réelle de données est inférieure, et bien il refusera de fonctionner.

b) Le kit universel :

(comme j’étais en mode « grosse feignasse », la flemme de sortir le mien, j’ai piqué l’image d’un tutoriel de Christophe… pourvu qu’il n’y ai pas de copyright dessus bg )

D’un prix tournant aux alentour de 20 €, ce kit permet de connecter facilement un HDD/SSD en USB, qu’il soit de 2,5 ou bien de 3,5 pouces, l’alimentation étant fournit par le gros bloc noir que vous voyez.   :-)

c) le lecteur externe :

Les Netbook n’ont généralement pas de lecteur/graveur ; de plus il arrive que le lecteur intégré à votre PC portable (ou celui de votre tour) soit défectueux.

Donc un lecteur externe branché et alimenté par USB peut être une bonne solution si vous avez besoin d’utiliser un CD/DVD pour installer/utiliser votre logiciel de clonage.

Maintenant que vous avez fait un état des lieux de vos possibilités matérielles, passons aux logiciels.

***

IV LES LOGICIELS DE CLONAGE

« Facile, je prend le premier trouvé sur Google et l’affaire est dans le sac !!! »

Eh ben non, ce serait trop simple, car il y a « logiciel de clonage » et « logiciel de clonage système (d’exploitation)».

En gratuit tous permettent le clonage de partition, mais rares sont ceux qui permettent de cloner un disque dur en entier en conservant son coté « bootable ».

Cette fonction existe bien sur tous, mais elle n’est accessible qu’en passant vers la version payante.

« Pas grave, le fabricant de mon SSD inclus un CD avec un logiciel de clonage »

A ma connaissance ils ont tous le même défaut : ils ne clonent que 3 partitions, et quand on voit le nombre de partitions que contient un disque dur EFI =>

Celles qui seront clonées seront : la partition masquée « partition du système EFI », nécessaire au démarrage + la partition où se trouve Windows (la C:) + une troisième (la D : si vous avez scindé votre disque dur en 2… sinon c’est « au pif », voir pas d’autre).

Donc dites adieu à votre partition de récupération de votre fabricant d’ordinateur, partition pourtant bien utile si l’on souhaite faire une restauration « usine » de son PC suite à des problèmes de stabilité, ou bien si l’on veut revendre son PC en retirant tous ses logiciels payants et éliminant ses traces et fichiers personnels…. :negative:

De plus ces logiciels de clonage « SSD » ne sont utilisables que dans un seul sens, HDD/SSD vers le SSD de la marque : impossible de cloner du SSD vers un disque dur HDD, et même vers un autre SSD pourtant de la même marque s’il n’est pas de la série ad hoc.

En clair, une fois le clonage effectué vous pouvez supprimer le logiciel de clonage de votre disque dur et jeter à la poubelle le CD.

«  Et en clonant partition après partition, ça devrait fonctionner, non ? »

Et ben non plus : pour faire simple, le « lien » entre les partitions sera cassé, un peu comme si vous coupiez le bras d’une personne et que vous lui remettiez le même bras en les assemblant avec de la colle forte : bien présent mais interactivité égale à zéro. Il existe bien des méthodes et techniques alambiquées pour le faire, j’ai testé pour vous, et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est très compliqué, pas à la portée de tous, et avec des résultats très aléatoires ; bref, c’est à oublier (en tout cas moi on m’y reprendra plus !).

Franchement en gratuit je n’en vois que 2 :

 

  • EaseUs Todo Backup Free : simple et convivial, s’exécute depuis le Bureau de Windows.

Un certain Christophe (un total inconnu sur le site bg ), a publié un z’oli tuto sur cette application : https://sospc.name/cloner-disque-dur/

Comme l’interface a un peu changée, et afin que vous partiez du bon pied, voici une petite capture de l’écran d’accueil =>

Comme vous l’aurez compris, ce n’est pas sur « Sauvegarde du système » qu’il faut cliquer, mais sur « Clonage du système ».

La « sauvegarde » va vous créer un fichier compressé du type ISO, qui ne permettra pas de booter dessus tel quel.

Pour la suite des opérations, un enfant de 5 ans y arriverait, donc si vous avez réussi à comprendre mes (fabuleux et brillantissimes) écrits jusqu’ici, ça devrait le faire.   ;-)

Juste un aparté : en bas entouré en jaune vous avez « Transférer le système ».

Cette option ne sera débloquée qu’en activant la version payante, mais elle vaut vraiment le coup !

Le « transfert de Système » vous permet de transférer votre système (on l’aura deviné), mais sur du matériel différent ! Ainsi vous échappez aux loooonnnguuuuueeees heures de réinstallation de tout votre OS, applications et favoris sur votre nouveau PC qui sent bon le neuf mais qui est bien vide (ou trop plein de merdouilles du fabricant si c’est un PC « grand constructeur »). 32,40 €, c’est son prix, mais à bien y réfléchir c’est un très bon investissement. A vous de voir…

  • CloneZilla : ok, perfectible dans son interface et dans son utilisation… mais c’est un excellent outil, permettant de réussir un clonage quand les autres logiciels échoues, même les payants ! Il n’est pas si compliqué qu’il en a l’air, et multitude de tutoriels existent pour son utilisation. Point fort : il se lance au boot du PC, depuis un CD ou une clé USB, rendant ainsi les disques dur « inertes », ainsi on n’aura pas le « merveilleux Windows 10 » (cynique ??? non, réaliste tout simplement) qui s’amusera à nous faire un beau redémarrage en pleine opération de clonage, ou son « superbe antivirus » qui s’agite malgré que l’on pensait l’avoir désactivé : ils sont joueurs les gens de Microsoft, une vrai bande de boute-en-train… à qui je botterai bien l’arrière train (ouais, je fais de rimes aussi :mail: ).

Un petit tutoriel : https://lecrabeinfo.net/cloner-disque-dur-vers-ssd-ou-hdd-clonage-avec-clonezilla.html

***

V LE CLONAGE :

Ça y est, c’est le grand jour !!!

Le facteur vient de vous livrer le colis tant attendu.  :yahoo:

Quelques derniers préparatifs avant le grand saut :

A) clonage depuis le Bureau Windows :

  • On désactive l’antivirus et autre antispyware
  • On enregistre son travail et on arrête tout logiciel, application et navigateur Internet
  • On débranche le câble Ethernet et/ou le Wifi
  • On désactive la mise en veille automatique
  • On branche le portable au secteur (ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant  ;-) )
  • On arrête le PC
  • On branche son disque dur suivant la méthode choisie
  • On redémarre le PC, et on patiente 2 minutes le temps que le système reconnaisse le nouveau disque dur. S’il ne le reconnaît pas, regardez dans le tutoriel de Christophe « cloner son disque dur » dont j’ai donné le lien plus haut, il indique comment le faire apparaitre dans ce cas là (oui, je voulais mettre la solution ici mais Christophe m’a dit qu’il avait mis une licence d’exploitation sur cette technique et que je devrais payer pour vous l’expliquer ici :whistle: ).
  • Une fois le disque reconnu, on redémarre.
  • Et de nouveau sur le Bureau, on lance son logiciel de clonage.

B) clonage au boot du PC :

– On introduit son CD contenant le logiciel de clonage (ou la clé USB)

– On arrête l’ordinateur

– On branche le portable au secteur (ça va sans dire, mais… bon ok, je l’ai déjà dis :yahoo: )

– On branche le nouveau disque dur

– On démarre le PC en bootant sur le support de clonage

***

VI APRES LE CLONAGE :

Çà y est le logiciel de clonage a fini son œuvre :

  • Arrêt du PC
  • Retrait du « vieux » disque dur et branchement à sa place du nouveau
  • Démarrage du PC….. et normalement on arrive sur le Bureau
  • Patienter 2 minutes que le système prenne en compte le nouveau disque dur et redémarrage du système.

-> Bon tout est fonctionnel : vous pouvez aller rejoindre le fan-club d’AZAMOS ( adhésion mensuelle de ‘ seulement ‘ 1500 € ) et chanter ses louanges.

-> Mince, ça plante : vous pouvez écrire au bureau des réclamations, à l’adresse suivante :

Bureau des réclamations

Impasse du « ch’uis pô là »

Service spéciale « cause toujours tu m’intéresse »

Maison « ni vu-ni connu »

66 666 CESTPASMOICESTLUI-sur-J’TEMBROUILLE

Adresse secondaire du bureau des réclamations :

Christophe

SOSPC

France.

En ce qui concerne le « vieux » disque dur, je vous conseille de le conserver en l’état quelques jours/semaines, si pour une raison X ou Y le nouveau posait problème.

Après cette période conservatoire, vous pouvez :

  • soit le recycler dans un disque dur externe,
  • soit en interne dans votre Tour,
  • soit en y mettant régulièrement une sauvegarde de votre nouveau système, vu que maintenant vous êtes un Dieu du clonage ! :yes :

***

Illustration provenant du site http://colette.over-blog.net/article-20712808.html

Ami lecteur,

Toi qui as réussi sans t’endormir à arriver jusqu’ici pour lire ces dernières lignes, retiens ceci :

  • un « merci » ne coûte rien et fait plaisir à celui qui le reçoit,
  • un petit retour d’expérience de ta part sera le bienvenu, même si ce n’est que sur 2 lignes,
  • si tu rencontres un problème, le forum d’SOSPC te tend les bras ; tu y trouveras une bonne équipe de bénévoles donnant de son temps pour aider les autres, dans le respect, la simplicité, la pédagogie, et surtout dans la bonne humeur  :-) => https://forumsospc.fr/

Pour finir, si tu apprécies les articles que tu trouves sur SOSPC, penses bien que Christophe ne s’appelle pas Rothschild et que le site vit seulement sur les fonds générés par la publicité (non intrusive) qui y est affichée : donc un petit geste de solidarité et de soutien = désactives ton anti-pub !!!

A très bientôt :bye :

AZAMOS

Les autres articles d’AZAMOS :  

 

autres articles

***

écrire un article sur sospc.name

Vous avez envie comme Azamos de publier sur Sospc sur un sujet qui vous passionne ?

Je vous propose de vous rendre ICI pour en savoir plus si vous êtes intéressé.

Christophe, Administrateur.

Liens sponsorisés.


50 Commentaires

  • Bonjour Azamos.
    Super ton tuto, rien à redire.
    J’apprécie beaucoup ta description des préparatifs avant de se lancer. Personnellement je n’y avais pas pensé mais par chance tout c’est bien passé. :yahoo:
    Par contre je n’ai pas osé utiliser clonezilla. Je pense maîtriser mieux AOMEI, mais tu n’en parles pas ?
    Tu évoques la possibilité de faire un clonage préventif régulièrement en sauvegarde et j’apprécie cette idée. Mais quelle fréquence suggères tu ?
    Cordialement
    Dom

    • Bonjour Dom,

      Merci pour ton commentaire :-)

      Aomei, je n’en ai pas parlé parce que dans sa version gratuite il ne clone que les partitions, mais PAS les systèmes : comparaison des version Aomei Backupper , comme on peut le voir vers le bas de la liste des fonctionnalités. ;-)

      En ce qui concerne le rythme d’un clone préventif : 1 fois par mois me semble une bonne fréquence, doublé en complément d’une sauvegarde hebdomadaire sur un support externe (DDE ou clé USB) de ses fichiers importants, comme fichier-clients, photos, etc.

      :bye:

  • Merci pour ton tuto j’en ai utilisé des systéme de clonage Clonezilla Acronis Norton Ghost etc etc
    moi j’utilise un soft payant Aomei Backupper qui a aussi un soft gratuit pour une simple utilisation
    Son avantage c’est qu’on peut faire une restauration universelle de son clone (pratique quand on veut changer de machine entièrement)

    • Bonjour rodrigues, et merci de ton retour :-)

      Aomei Backupper est un très bon outil, cette société en développant d’autres que j’utilise. Dans sa version gratuite il ne permet pas le clonage de système d’exploitation, et pas non plus la restauration universelle.

      Pour 47,99 € ils donnent une double licence avec mise à jour à vie, ce qui est une très bonne chose, contrairement au modèle économique d’autres éditeurs qui eux donne une licence limitée à 1 an, parfois plus cher, ce qui est vraiment abusé.

      :-)

  • Bonjour,

    Super tuto Azamos! Merci beaucoup :good:

    Un clonage, c’est quelque chose de super important à mes yeux, et malheureusement je connais peu de gens autour de moi qui en font.

    Petit retour d’expérience: quand j’étais étudiant en informatique (celui qui dit que ça fait longtemps, je sors le martinet… ça fait à peine 12 ans), on avait au minimum 3 rapports/semaine à faire (en télématique, info appliquée, analyse des réseaux et j’en passe). Parfois, on devait tester des logiciels pour les expliquer et les décrire (et surtout, les faire découvrir à l’un de nos profs, qui avait aussi sa société et qui pouvait ainsi se tenir à jour ^^).

    3 rapports/semaine, ça voulait dire, souvent, qu’on était parti jusque 23h / minuit, parce qu’au delà des 16h d’informatique/semaine, on avait aussi les autres cours… tropbien
    Je ne me souviens plus ce que je testais à ce moment là, mais je me souviens de la conséquence, un jour au soir: plantage complet de mon système (XP)… La galère, c’était pour le lendemain.

    Si je n’avais pas eu mon image système, j’étais cuit. J’utilisais Norton Ghost à l’époque.

    Idem avec la sauvegarde régulière des données: j’avais à ce moment là un HDD système, et un autre pour mes données, qui contenait notamment tous mes rapports, mes cours, et surtout, toutes mes photos de guindailles estudiantines ainsi que de mes vacances avec ma copine de l’époque. Bref, ma “vie numérique”. Là par contre… Je n’avais pas fait de sauvegarde (à l’époque je les faisais encore sur CD/DVD, les HDD étant plus honéreux. Je me rappelle que ma première clé USB de 1Go (oui oui, 1Go) je l’avais payée…. 64€! Alors les HDD… :cry: ). Mon disque à rendu l’âme, j’ai quasi perdu la mienne… Plus de souvenirs de ma vie d’étudiant, ni de mes magnifiques vacances avec mon ex, maintenant, en Egypte, en France… Là aussi, depuis, je procède à un backup hebdomadaire de mes données en externe (avec le logiciel LuckyBackup pour ma part car dispo sur Windows et GNU-Linux).

    Bref, c’est hyper important. Pour mes systèmes (et ceux des autres), j’utilise Clonezilla depuis pas mal de temps. Certes, il n’est pas joli, mais il a l’énorme avantage d’être gratuit, de fonctionner sans dépendre du système, de prendre en charge tous les formats (Windows et Linux) et, surtout, il passe là où d’autres ne parvenaient pas à lire un disque un peu abîmé.

    Rebutant les 2 première fois, avec le tuto qu’Azamos nous a mis, je vous assure qu’il n’est pas si compliqué que ça. Le tout est de bien comprendre ce qu’il nous demande au bon moment (et, pour ça, il suffit de lire… oui oui :yes: ).

    Ce genre de démarche, ça nous évite de perdre 2 à 3 heures de réinstallation derrière… au un zéro à un rapport à remettre le lendemain… :yahoo:

    Merci encore pour le tuto, il est super :good:

    • Hello Darsky, :bye:

      Merci pour ton retour d’expérience très explicite et instructif. :good:

      C’est vrai que malheureusement on ne prend conscience de l’intérêt d’un clone, ou au moins de faire une sauvegarde régulière de ses données importantes, que quand le malheur est arrivé… :-(

      Oui, comme tu le dis si bien, Clonezilla est un logiciel qui marche à tous les coups, et on arrive rapidement à le manipuler à l’aide d’un tutoriel au départ, et surtout en lisant simplement les questions et choix qu’il propose. J’ai des fois réussi à récupérer par clonage des systèmes importants commandant des machines-outil et dont le HDD était défectueux ; les sociétés éditrices de ces logiciels demandaient une petite fortune pour réinstaller l’application sur un nouveau système. Ainsi grâce à lui la boite a fait une sacré économie, sans compter qu’elle a put reprendre le travail rapidement :yes:

      • Oui, on en prend conscience quand il est trop tard…
        C’est valable quand un disque nous lâche, mais aussi quand le système nous lâche: infection, manipulation malheureuse… contre un ransomware par exemple, la meilleure parade c’est la sauvegarde et le clonage.

        Ça ne m’étonne pas concernant le système de machine-outil: Clonezilla passe pratiquement partout, et sur tout. Le fait de le démarrer depuis un CD (ou une clé USB, perso je passe par une clé), permet d’être totalement indépendant du système et de pouvoir le cloner même s’il ne démarre plus. Essayez de faire ça avec un logiciel installé directement sur Windows… :whistle:

        En tout cas, il ne m’a encore jamais fait défaut, et quand on le maitrise, on peut même pousser plus loin, tant il a d’options.

          • :bye: Merci Darksky pour le lien :good:

            Par contre pour télécharger le programme, c’est un peu plus compliqué :wacko:

            Je ne sait pas répondre à “CPU architecture” : amd64, i686-pae, i686 :scratch:

            J’ai fait la traduction avec Deepl (https://sospc.name/deepl/) :

            amd64, pour une utilisation sur des PC équipés de processeurs AMD64 ou Intel 64. Il prend en charge les processeurs multicœur et multiprocesseur.
            i386, utilisation générale pour CPU 386. Il prend en charge les processeurs multicœur et multiprocesseur. PAE (Physical Address Extension) est supporté.
            Si vous n’êtes pas sûr de savoir lequel convient le mieux à votre machine, essayez d’abord la version i386 (la plus lente, mais qui fonctionne pour les processeurs x86 presque modernes). Cependant, si vous avez besoin d’un démarrage sécurisé uEFI, veuillez utiliser la version AMD64 de Clonezilla live.

            Mais j’ai encore des petits doutes :-(

            • Bonjour Visio,

              Cela dépend de ton PC:

              – Si c’est un ancien PC, avec un processeur et un système 32bit, il te faut prendre la version i386. Ils sont de plus en plus rares.

              – Si tu as un PC récent, avec un processeur 64bit, il te faut prendre la version AMD64. C’est aussi cette version qui peut être utilisée sur les système UEFI (il suffit de désactiver le SecureBoot pour démarrer sur le CD ou la clé USB).

              De manière générale, à l’heure actuelle, c’est la version AMD64 qui sera la plus utilisées, les processeurs X86 se faisant rares.

            • Re Visio3,

              Actuellement tous les processeurs sont en architecture 64 bits (x64), et ceci depuis plus de 10 années. Donc prends la version AMD64 (ou Intel64), il y a peu de chance de nos jours que tu tombe sur un processeur 32 bits (x86). ;-). Pour précision, même si ton Windows est un 32 bits, la version x64 fonctionnera : ce n’est pas le système d’exploitation qui joue, c’est la catégorie de processeurs (oui, je sais, c’est compliqué l’informatique ;-) )

              • Merci Darksky et Azamos pour vos précisions :good:

                Mon ordinateur personnel (une tour assemblé livré en XP) était encore en 32 bits, j’ai pu le passer en 64 bits grâce à une carte mère compatible :yes:
                Mais j’ai encore un vieil ordi 32 bits (tour) ……… toujours en fonctionnement ……….. et avec déjà un changement de disque système :-) ………. Peut-être deux : il a plus 15 ans ;-)

  • petbjr Bonjour
    Ouaouhh quel travail, juste te dire merci, sachant qu’un jour j’en aurai besoin et qui sais peut-être même me cloner mon DD juste pour voir ce que ça donne – te dire si ton travail incite!

  • :bye: Azamos

    Personnellement j’utilise une vieille version d’Acronis True Image (la 11)

    Mais ce que j’ai particulièrement apprécié dans l’article, c’est toute la partie “pré-opération” avec un tas de conseils qu’il est bon de se souvenir.

    Merci beaucoup pour ce long travail :good:

    Encore un article à ranger précieusement dans sa bibliothèque et à partager sans restriction ;-)

    • Hello Visio3, :bye:

      J’utilise la version “Acronis True Image 2013 Plus Pack” pour le boulot ;-). Le “Plus Pack” c’est une extension (nouvelle est payante en plus à l’époque), pour faire de “l’universal restore” (restauration universelle), donc un clonage afin d’installer un OS d’un PC sur un autre PC ayant un matériel totalement différent : pratique pour relancer un système ayant par exemple des données comptables dessus non sauvegardées et donc le vieux PC a lâché.

      Le but de ce tutoriel était justement d’aborder plus le coté préparation et matériel en vue d’un clonage, à la fin je survole le coté clonage pur, évoquant juste quelques logiciels dédiés sans rentrer dans le détail, des tutos nombreux existants déjà à ce sujet ;-)

      Merci pour ton commentaire :-)

  • Bonjour Azamos,
    Grand merci beaucoup pour ce superbe tuto rudement bien fait et bien illustré ! Ce que j’apprécie de vous ( Azamos-Christophe-…), vous faites des tutos qui sont ” près ” des gens et problèmes qui peuvent se produire à nous tous et vous faites toujours simple ( compréhensives ) pour les néophytes que nous sommes ! Encore merci et …vive le prochain ! :good:

    • Hello joseph,

      Merci pour ces beaux compliments qui toucheront sans nul doute tous les contributeurs (Christophe en tête) qui composent des tutoriels et article pour le blog :-)

      Nous ne demandons en retour qu’un “merci” ou autre, c’est notre seul récompense :yes:

  • Une question toute bête : quel volume fait clonezilla une fois gravé ou demandé autrement un CD suffit il ou faut il un DVD ? Car je télécharge en ce moment l’image iso et je veux la graver … Pour tester, car ton tuto donne vraiment envie de l’essayer …
    Merci d’avance.
    Dom

  • Bonjour à tous;
    Grand merci Azamos pour ce super tuto qui va intéresser beaucoup de lecteurs.
    Moi j’ai utilisé Norton Ghost depuis la version 10 (XP) jusqu’à la 15 qui fonctionne mal avec Windows 10. Je l’ai donc abandonné pour EaseUs Todo Backup qui est très simple et gratuit.
    Pour clôner je branche mon nouveau Hdd ou Ssd dans un boitier qui accepte le 2″5 et le 3″5 en Usb sans me poser la question 2.0 ou 3.0 ou 3.1. Si c’est un SSD il faut penser à cocher la case en bas pour optimiser le SSD.
    Quand le clône est fini j’interverti les disques et tout fonctionne ce qui laisse penser que le clône systéme a été pris en charge.
    J’attire votre attention sur un phénoméne qui m’est arrivé plusieurs fois et qui est que si je clône le Hdd interne de 500Go sur un Hdd externe de 1To et bien au final je me retrouve avec 2 partitions de 475Go environ. Donc ensuite on doit recoller les morceaux pour retrouver 950Go environ.
    2 Solutions pour ce faire:
    1°) Utiliser la fonction étendre la partition de Windows dans gestion des disques, mais j’ai eu des échecs.
    2°) j’utilise EaseUs partition masters gratuit. A savoir que la partition contenant Windows doit se trouver à gauche de la partition à recoller pour retrouver 1 seule partition. Donc réserver à ceux qui bidouillent un peu.
    Je pense avoir été clair.
    Bonne journée.
    Claude

  • Re bonjour,
    J’ai oublié un détail : pour réaliser le clonage je boot sur un CD/DVD d’EaseUs Todo Backup je choisi le Hdd source puis je choisi le Hdd de destination cible puis clic sur opérer

    • Salut Yves B. :bye:

      J’avoue que je ne m’attendais pas à autant de questions et de participations sur ce tutoriel, et c’est tant mieux qu’il amène à un partage de part et d’autre de nos expériences, astuces et logiciels utilisés :good:

  • Bonjour cher Contributeur de SOSPC :bye:

    Voila un article tellement bien détaillé et illustré que l’on ne peut plus parler d’article mais de publication. :good:

    Je comprends l’intérêt du clone pour le changement de disque, moins pour la sauvegarde car l’option : image disque semble plus pertinente ?
    Pour moi le clonage ne sert que dans le sens d’un changement de disque ou en prévision d’une panne matérielle ?

    Pour AOMEI Free , il ne clone pas le système, soit ! mais il clone le disque dur en entier avec l’option optimisation pour les SSD , ce qui semble l’option la plus facile pour un non professionnel ( j’avais à ce propos fait un clonage disque HDD 1000 Go sur un SSD 250 Go avec l’aide d’un certain Azamos , qui traîne sur le forum de temps en temps , en mettant l’option clonage de disque , l’opération s’est déroulé sans problème ) , son utilisation est tellement simple et basique , rien à choisir ou à décider ,qu’il n’y a pas besoin d’attendre d’avoir 5 ans pour s’en servir ! tropbien Clonezilla est certe un très bon logiciel mais un peu “ usine à gaz “ pour un changement de disque occasionnel !

    Comme à ton habitude c’est un très bon article , d’une grande qualité , Je pense qu’étant donné la quantité de travail que tu fournis pour ce genre d’article , Christophe devrait te fournir une secrétaire et une documentaliste à temps plein !!! :yes:

    Merci à toi pour ton article , comme à ton habitude d’une grande qualité rédactionnelle , technique et d’un style toujours souriant !

    PS : Toi qui as réussi sans t’endormir à arriver jusqu’ici pour lire ces dernières lignes … ( dixit l’auteur ) , en effet ” Guère épais ” de Léon fait pâle figure face à la longueur de cet article ! mdr

  • Bravo, du beau (et long) boulot.
    J’utilise clonezilla. Il faut s’y habituer, mais c’est un bon investissement en temps.
    Ce que je lui reproche le plus : il nous propose des choix les une à la suite des autres – auquels on doit répondre en connaissance (pas d’assistants !)
    il nous demande si on est sûr, si on a bien compris, si on veut continuer… puis il propose un autre choix, et ainsi de suite. il n’y a pas vraiment de récap final, et donc une foix validé le dernier choix (on n’est pas sensé savoir que c’est le dernier), il démarre son travail.
    il y a donc intérêt à VRAIMENT savoir ce qu’on fait, quitte à tout noter sur un papier, parce qu’on peut VRAIMENT échanger la source avec la destination !

  • Et bien une fois de plus rien à redire si ce n’est qu’à la place de ccleaner je recommande plutôt Glary utilities vis-a-vis de ce qui s’est récemment passé avec avast (propriétaire de ccleaner) autrement un gros perfect!

    Excellent article extrêmement détaillé j’ai ressenti comme si je passais une journée à tes côtés.

    Merci Azamos de trouver le temps de faire tout ça.

  • :bye:
    Quel boulot !
    Merci AZAMOS pour tout ce temps que tu consacres à aider, guider, dépanner bénévolement et avec humour en prime tg
    Encore un article précis et détaillé comme tu en as le secret, tu ne ménages pas ta peine :yes:
    Pour Clonezilla, je rejoins Castor Sr, pas vraiment convivial ce logiciel, mais on n’a guère le choix…
    Je l’ai utilisé 3 ou 4 fois, me suis forcée à me faire un tuto perso pour me familiariser avec son utilisation : https://forumsospc.fr/forums/Sujet/utilisation-de-clonezilla/
    mais rien à faire, je le trouve vraiment rebutant :unsure:
    Et puis l’opération dure plusieurs heures, il faut planifier un moment ou on est sûre de ne pas avoir besoin du PC :-(
    J’avais justement décidé de faire une image système prochainement, le CD est sorti à côté du PC,
    il attend que je me décide… :whistle:

Laisser un Commentaire

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
tropbien 
mdr 
bg 
js 
petbjr 
pbpr 
pfe 
vv 
sos 
pcccccccc 
mur 
bdj 
cr 
tg 
aid 
 
Partagez12
+1
Tweetez
Partagez